Capello, l'homme carré

Modififié
0 0
Fabio Capello est à l'image de ses lunettes, classes, fines et carrées. L'histoire de John Terry, ça le connaît.


Il est Italien, un pays où le coït hors mariage se consomme comme un bon plat de pâtes.
Néanmoins, le patron de l'Equipe d'Angleterre ne mélange pas plaisir et boulot.


Pour ce faire, exit le brassard des biceps de John Terry, et ce, pour un bon bout de temps : « Jusqu'à la Coupe du monde, John Terry ne sera plus capitaine. Après ? Si je suis encore sélectionneur, je ne crois pas que cela changera. Je veux que le capitaine soit un exemple pour les jeunes, les enfants et les supporters. Ce qu'il (John Terry, ndlr) a fait n'était pas bien. Je lui ai dit et il l'a compris. Mais j'ai pris cette décision uniquement à la suite de ce qui était arrivé avec Wayne Bridge. Je n'ai jamais envisagé de virer Terry de l'équipe, tout comme je n'ai pas voulu mettre Wayne Bridge dehors. Pour moi, être un leader est bien plus important que d'être capitaine. John Terry est un leader. Je lui ai demandé de rester le même et il le fera. Il sera un leader mais sans porter le brassard. Je ne pense pas que les autres joueurs ont perdu le respect qu'ils avaient envers lui, car ils connaissant ses qualités de meneur d'hommes » .

Capello ne sait pas encore qu'il est à la tête d'une équipe de gros queutards.

MF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0