En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Angers-Marseille (1-1)

Capelle punit Passi et l'OM

Rejoint par Angers en toute fin de match (1-1), l'OM a encore montré qu'il ne savait pas gérer ses rencontres. En même temps, les hommes de Franck Passi ne méritaient pas beaucoup plus qu'un point...

Modififié

Angers SCO 1-1 Olympique de Marseille

Buts : Capelle (90e+3) pour Angers // Thauvin (64e) pour Marseille

C'est un principe de base, des bancs de l'école à l'école de la vie : une leçon, ça se retient. Battus après avoir mené face à Nice et à Rennes, passés pas loin de la correctionnelle face à Nantes en fin de match, les joueurs de l'Olympique de Marseille ont une nouvelle fois été punis. Punis de ne pas savoir gérer un match. Punis d'avoir un coach qui fait de drôles de choix en fin de rencontre en faisant entrer Rolando à la place de Zambo Anguissa une semaine après avoir fait entrer Hubočan à la place de Cabella. Devant au score suite à un but improbable de Florian Thauvin à l'heure de jeu, l'OM est spectateur en fin de match. Spectateur de Machach qui décide de jouer une contre-attaque seul à une poignée de secondes de la fin. Spectateur de Capelle, servi par Dória de la tête, qui troue Pelé d'un pétard du gauche au buzzer. L'OM pouvait enchaîner un deuxième succès de rang. Il ne le méritait pas.

Dória en patron


Deux minutes, c'est la durée pendant laquelle l'OM a proposé du jeu. L'arbitre vient de donner le coup d'envoi de la rencontre et le onze de Passi joue au sol, tranquillement. Les déplacements sont bons, le jeu de Gomis en pivot intéressant et la première frappe de Sarr cadrée. Circulez, il n'y a plus rien à voir. À partir du moment où le ballon transite par les « pieds » de Zambo Anguissa, les offensives de l'OM n'en sont pas. Incapable de délivrer une passe dans les pieds ou dans le bon tempo, le milieu marseillais plombe les siens quand ce n'est pas Bouna Sarr et son amour du solo qui fontt enrager Passi. Dans le camp d'en face, Santamaria réalise un gros début de match devant sa défense, tandis que Toko Ekambi excelle dans le rôle du dynamiteur sur les côtés. Mais si l'OM n'y arrive pas devant, derrière, c'est plutôt solide, à l'image de Dória, Phocéen le plus rassurant du match, et de Pelé, roi dans les airs à défaut d'être le patron de la relance. Il faut dire que dans ce premier acte, les assauts de Mangani et de Diedhiou sont timides. Un brin plus menaçant sur un service de Thauvin, Bafé Gomis trouve le chemin des filets, mais est signalé en position de hors-jeu.

L'albatros dans les airs


La fin de l'entracte marque celle des offensives de l'OM. Sans liant, sans fonds de jeu, les Marseillais ne s'en remettent qu'à des éclairs d'un Thauvin bien surveillé par le SCO ou à ceux de Bouna Sarr, trop brouillon dans la dernière passe, quand il la fait. Plus précis, Manceau envoie une praline lointaine que Pelé détourne comme il le peut, en l'occurrence dans les pieds de N'Doye, qui ne peut trouver mieux que le poteau marseillais. Menacés mais pas punis, les Phocéens ouvrent donc le score grâce à Thauvin. Grâce à un mélange de classe et de chance, le gaucher parvient à contrôler le ballon et se mettre dans le sens du but. Pas un modèle du genre, sa frappe est contrée par le talon de Romain Thomas et lobe parfaitement Petrić, impuissant. Marseille mène contre le cours du jeu, et comme les Angevins savent recevoir, ils refusent l'égalisation une poignée de secondes plus tard. Incroyablement seul au second poteau, Traoré ne cadre pas sa frappe du droit. Pas capables de se rassurer, les hommes de Passi subissent, mais Pelé est souverain dans les airs sur une séance de coups de pied arrêtés de Mangani, avant d'être sauvés par Rod Fanni suite à une mauvaise relance. En pleine réussite, les visiteurs voient Bedimo dégager un centre, puis se jeter dans les pieds de Gilles Sunu, en toute fin de rencontre. Jusqu'à ce que Capelle ne s'en mêle, donc.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Swann Borsellino
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 5 heures Tony Chapron est en arrêt maladie 33 il y a 8 heures Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 20 il y a 9 heures Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 6
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 19 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8