1. // CAN 2013
  2. // Présentation des équipes
  3. // Groupe A

Cap-Vert, 37 ans, toujours puceau

Indépendant depuis juillet 1975, le Cap-Vert va disputer en Afrique du Sud la première phase finale de CAN de son histoire. Forts de leur qualification acquise aux dépens du Cameroun d'Eto'o, les Requins Bleus sont prêts à faire un nouveau bras d'honneur à la prose de Pierre de Coubertin.

Modififié
107 9
Le CV express

Henrik Larsson a préféré jouer pour le pays de sa mère blonde que pour celui de son père noir. Nani a choisi de défendre les couleurs du colon plutôt que celles de sa terre natale. Mais ça, c'était avant. Avant que faire partie de l'équipe nationale du Cap-Vert ne rime à quelque chose. Éliminer le Cameroun en barrage a permis au pays de se faire un nom au sein d'un continent qui continue pourtant de le snober. Pour preuve, les bookmakers du monde entier placent le Cap-Vert comme grand outsider du groupe A, loin derrière, dans l'ordre, de l'Afrique du Sud, le Maroc et l'Angola. Les Cap-Verdiens se délectent de cette situation. « C'est déjà une fin en soi d'être ici » , sourit Lúcio Antunes. Le sélectionneur de 46 ans, contrôleur aérien dans le civil, n'avoue « qu'un seul rêve : passer le premier tour. » Pourtant, Ryan Mendes et ses coéquipiers figurent au 15e rang au classement des équipes africaines (et 69e au classement mondial), devant le Maroc (17e), l'Angola (21e) et l'Afrique du Sud (23e). Et au-delà des chiffres, pas si anodins que ça, la qualification assez tranquille obtenue face aux Lions Indomptables en automne (victoire 2-0 à Praia, défaite 2-1 à Yaoundé) indique que le Cap-Vert a bel et bien les moyens de faire fermer quelques bouches lors de ce tournoi. Preuve que le « petit pays » est en voie de professionnalisation, il a mis toutes les chances de son côté pour se qualifier au Cameroun. « En Afrique, tu ne sais jamais si ce que tu manges est de la viande ou du poisson » , indique le milieu récupérateur Ronny Souto. Si bien qu'à la demande de la délégation cap-verdienne, un bateau a traversé l'Atlantique pour apporter plusieurs tonnes de nourriture made in Cabo Verde.

À la tête d'un groupe dépourvu de vedettes, Antunes, qui a récemment effectué un stage à Madrid pour observer les séances de José Mourinho, dévoile le secret de l'ascension de sa nation : « Au Cap-Vert, il n'y a pas vraiment de formation. En fait, beaucoup de joueurs sont partis à l'étranger en même temps. Et ça fait pratiquement cinq ans que le groupe n'a pas changé. Les automatismes et la camaraderie sont notre moteur. »

Pourquoi ils vont… se ruiner

Il est écrit que le Cap-Vert sera la victime du tournoi : ses statuts de novice en phase finale, de plus petit pays africain engagé dans la compétition – on parle d'un bled de moins de 500 000 habitants – et d'ancienne colonie portugaise n'augurent rien de bon. Les petites frappes sud-africaines, qui s'étaient tenues à carreau pendant le Mondial 2010, flairent la bonne affaire et une occasion de se venger aussi.

Lors du match d'inauguration, les Requins Bleus marchent sur le pays organisateur (0-1, Djaniny 23e). Pour fêter cette première, le Cap-Vert festoie au Gold Reef City, son hôtel de Johannesburg équipé d'un casino et d'un parc d'attraction. Malgré l'interdiction d'en profiter, les Cap-Verdiens craquent, crament les 2000 euros de prime de qualification et ramassent le gros lot au bandit manchot, par l'intermédiaire de Fredson Fock, le gardien remplaçant. Le bruit court dans la ville et lors d'un trajet en bus vers le terrain d'entraînement, la délégation se fait braquer à coups de cailloux et de mitraillettes par les crapules de Jo'burg. Fock them all !

Le onze type

Vozinha (Mindelense/CPV) – T. Varela (Sparta Rotterdam/D2 NED), Gégé (Maritimo/POR), Neves (Châteauroux/FRA), F. Varela (Vaslui/ROM) – Babanco (Olhanense/POR), Nivaldo (Coimbra/POR), Mendes (Lille/FRA), Soares (Omonia Nicosie/CYP) – Djaniny (Olhanense/POR), Heldon (Maritimo/POR)

Le type à suivre

Ryan Mendes. Parce qu'à 23 ans et moins de quinze matchs de Ligue 1 au compteur, l'ancien Havrais a trouvé le temps de prévenir l'Europe entière que ce sont deux bâtons de dynamite qui lui servent de jambes. Le monde se sépare en deux camps : ceux qui savent que le natif de Fogo ne s'éternisera pas à Lille pour mieux donner de l'épaisseur à l'histoire de Manchester United, et les autres, les ringards.

La banane

Le Cap-Vert, c'est un peu le Brésil. Et si ce n'est pas encore évident sur le terrain, cela l'est beaucoup plus au niveau des noms d'oiseau dont peuvent hériter certains autochtones. C'est le cas de Luis Carlos Almada Soares aka Luis Platini aka Platini tout court. À 26 ans, le milieu offensif de Santa Clara (D2 portugaise), qui ne compte pour l'heure qu'une seule cape internationale, a été appelé en catastrophe pour compenser le forfait du Rémois Odair Fortes. Le sélectionneur cap-verdien aurait tout aussi bien pu retenir la version texto d'un autre ancien international français des années 80 : Ianique Stopira. Mais ni lui, ni « Tigana » , légende vivante du Sporting Praia, n'ont convaincu Lúcio Antunes.

Excédent : les Requins Bleus débarquent en Afrique du Sud avec un David Silva.

Le portrait-robot :

35% Cesaria Evora (LV1, Beth Ditto aux pieds nus)
20% cachupa guisado (pudding salé local)
15% Kassav (LV2, galette de manioc)
15% Yamina Benguigui (Globes de cristal en charge de la francophonie)
13,3% Secteur Ä (LV3 pour Stomy & Jacky, deux des quinze membres de la secte Abdoulaï)
1,7% Pierre Perret (Colonies de vacances)


Le dicton local


« La barbe danse quand la nourriture approche. »

La minute zoologie

Le Cap-Vert ne s'emmerde pas. Le requin bleu, appelé aussi le « peau-bleue » , serait en quelque sorte le « top model » du requin, avec une silhouette dite élancée (2 mètres en moyenne, comme Jan Koller), des formes lisses et une « très belle peau veloutée » . En bon mannequin, le peau-bleue est cosmopolite, capable d'écumer les podiums du Pacifique, de l'Atlantique, de l'Océan Indien et de la Méditerranée. Les experts indiquent qu'il doit constamment être en mouvement pour ne pas couler alors qu'il connaît un pic d'activité la nuit pour chercher sa nourriture, avec un goût prononcé pour les encornets, la sardoche et le maquereau. Logique pour un mannequin. Les palais aficionados du requin n'estiment toutefois pas le peau-bleue comme le plus savoureux. Ils préfèrent le Mako. Salut Marianne. Enfin, c'est l'un des squales dont la croissance est la plus rapide. Comme la sélection nationale du Cap-Vert, en somme.

La banderole du supporter

« Les dents de lait de la mer »

L'hymne officieux

Dans le vestiaire cap-verdien, l'ambiance est au funaná. Mais puiser dans l'intimité du groupe de Lúcio Antunes et les traditions locales serait trop facile.
Parce que Cesaria Evora, le play-boy de Sarcelles et Jacky Brown n'ont pas le monopole culturel de leur pays, il faut remonter à 1975 (année de l'indépendance du Cap-Vert, comme par hasard) pour trouver trace du plus bel hommage aux Requins Bleus. De l'autre côté du micro, il y a Michel Sardou, Mireille Darc et quelques mots doux.

Lyrics : Alors comme ça / Tu bronzais nue à ciel ouvert / Sur le bateau d'ton père ? / Les oiseaux survolaient tes seins ? / Dis-moi, il était gros l'requin ?

Youtube
À lire :

Maroc, les Lions veulent sortir de leur tanière
L'Afrique du Sud à la maison encore
Maroc, les Lions veulent sortir de leur tanière
L'Angola est toujours là

Par Matthieu Pécot et Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est un peu comme si Saint-Marin se qualifiait pour l'Euro...Le symbole est beau, footbalistiquement ce sera extrêmement limité !
Au cas où personne n'aurait remarqué. Toutes les villes sur la liste de la pub crazy evg sont dans des pays où la prostitution est autorisé.
Dites ça au Cap-vert (37 tjrs puceau)
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 1
C'est vrai qu'en terme de population ou de taille, c'est comparable au Luxembourg ou à St Marin. Mais force est de constater que contrairement à l'Angola dans la même poule, ou a l'Afrique du Sud, placés comme grand favoris, la grande majorité du 11 type évolue en Europe (certes pas dans les clubs les plus huppés), ce qui donne du crédit à cette équipe et qui la rend potentiellement dangereuse.
Jack Facial Niveau : CFA
Je n'ai rien contre le Cap Vert, bien au contraire (Mayra Andrade, si tu me lis...) mais le fait que cette equipe soit 15eme au classement africain donne de quoi se poser des questions sur la pertinence du-dit classement, n'est-ce pas Madame FIFA ?
On est bien d'accord, le classement de la FIFA est nul. Quand je vois les équipes qui sont par exemple devant la France je me pose des questions (Grèce, Suisse, Mexique, Croatie, Angleterre...).
Ailier Gauche Niveau : DHR
Merci pour cet article et la présentation des équipes en général, ce sont toujours des bonnes rubriques.
Je suivrai autant que possible le parcours du Cap Vert, petite attraction de cette CAN, même si je ne pense que l'on puisse comparer avec les petits pays d'Europe en terme de rapport de force et de surprise sportive.

J'en profite pour rebondir sur le classement FIFA qui interpelle mes prédécesseurs. On est tous d'accord, il comporte des failles qui expliquent notamment pourquoi la Norvège nous était passé devant il y a quelque temps. En prenant en compte la moyenne des points gagnés, il pénalise une équipe qualifiée pour une grosse compét' mais qui y fait un mauvais parcours.
C'est une idée d'article pour SoFoot!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
107 9