En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e de finale

Cannes débarque Montpellier

Face à l'actuel 7e du groupe C de CFA, les Montpelliérains partaient bien sûr favoris. Mais jamais réellement dangereux, les hommes de Rolland Courbis se font sortir par de bons Cannois, qui méritent largement la qualification.

Modififié
Cannes - Montpellier: 1-0 ap
But: Zobiri (119e)

Tombeur de Saint-Étienne au tour précédent, Cannes (CFA) avait encore de l'appétit. Mais en première mi-temps, il a davantage été question de l'état du terrain et des fumigènes des supporters visiteurs que d'un réel spectacle sportif. Si Cannes se procure deux mini opportunités via une tête non-cadrée de Zobiri et une frappe de Rouabah qui obtient le même résultat, c'est Montpellier qui passe le plus près de l'ouverture quand Beuve se détend parfaitement sur une tête de Montano. Cannes ne bétonne pas derrière, mais les Héraultais ne sont pas très offensifs non plus, même si Mounier envoie un coup-franc à un cheveu du but local, juste avant la pause.

Au retour des vestiaires, Montpellier accélère un (tout) petit peu et Jonas Martin exécute un bel enchaînement feinte de frappe-pointu, qui passe un rien à côté. A 20 minutes du terme, Courbis décide d'accélérer le bazar : il fait entrer Cabella et le pilote Niang. Jean-Marc Pilorget réplique en lançant Solli. Les Cannois ne se fatiguent pas, mais leurs adversaires s'énervent… A la 92e minute, on ne passe d'ailleurs pas loin de l'invraisemblable : Schliminiski déborde sur la droite, et centre pour Uzamakunda, contré par Pionner.

Prolongation. Rien de nouveau jusqu'à la 100e minute, où le duo Cabella-Niang fait enfin effet : ce dernier est renversé dans le rectangle par Beuve. Mais rien ne peut arriver à Cannes ce soir, sur le pénalty, Niang trouve le poteau. Montpellier n'y arrive pas et c'est finalement le changement azuréen qui va faire la différence. Solli sert Zobiri dans le coin du rectangle, sa frappe victorieuse à ras de terre permet aux Cannois de dézinguer une nouvelle formation professionnelle après Troyes et Saint-Étienne.


EH
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 23 février OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 17 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 14
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 23 février Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24
À lire ensuite
Silence ! Le HSV coule...