Cannavaro se verrait bien au Real

Modififié
0 9
Cannavaro rêve encore.

L'ancien défenseur de la Juventus se verrait bien entraîner le Real Madrid ou l'équipe d'Italie. Le Ballon d'or 2006, qui a réussi à faire monter le Tianjin Quanjian en Chinese Super League ce mois-ci, a déjà une sacrée expérience de coach, puisqu'il a déjà entraîné l'immense Guangzhou Evergrande en Chine aussi, puis le mythique Al Nassr en Arabie saoudite.

« C'est mon rêve d'entraîner le Real Madrid. L'équipe nationale aussi. Si vous n'avez pas ce type d'objectif, c'est mieux de ne pas commencer à entraîner  » , a-t-il déclaré avant d'évoquer le Real Madrid. « Zidane a géré les choses très intelligemment. Après Benítez, il a fait simple, il n'a rien inventé, juste apporté de la joie à l'équipe.  »

Pascal Dupraz rêve bien de Manchester United, lui. RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Putain c'est donc ca qui manque à certains prétendants à la C1 pour aller au bout: "de la joie"! Un futur très grand coach ce Fabio!
Kame House Niveau : CFA
Note : 1
Il ne voit même pas l'apport tactique du Z au Real. Ce choc contre Dortmund, plus en forme à ce moment là, était éloquent. C'est les madrilènes qui choisissaient quand attaquer et quand défendre, il y avait un maestro derrière. Et que dire des changements souvent décisifs effectués par le coach.
J'ai pas les mêmes sons de cloche concernant l'aspect purement tactique de Zidane.
Kame House Niveau : CFA
Si tu entends que Zizou accorde de la liberté et de l'initiative à ses joueurs je ne peux que être d'accord.
Là où on voit le fruit de son travail, c'est l’homogénéité tactique, ils jouent comme un seul homme; à ça ça se fait pas tout seul chef.
Sur cet aspect c'est là qu'on voit l'influence de ses années turinoises et probablement de celles d'adjoint du Mou puis d'Ancelotti (son 4-3-3 d'équilibriste sans milieu def valait son pesant de cacahuètes niveau homogénéité tactique)! J'ajouterai qu'il n'hésite pas à changer de schéma tactique selon les hommes à disposition et les formes du moment ou juste pour tenter comme quand il a récemment aligné Benzema et Morata sur le front de l'attaque ou James en 10! Bref pas un génie tactique mais on sent qu'il bosse le mec!
3 réponses à ce commentaire.
Y'a zéro apport tactique c'est pour ça qu'il ne le voit pas.
Zidane adjoint en 2014 => LDC
Zidane entraineur en 2016 => LDC

Cannavaro parle de l'apport de la joie dans le vestiaire, ce qui est faux. Zidane a surtout amené un mental de gagnant, qui a permis au Réal de rattraper le Barça à la fin de saison, de battre l'ennemi Atletico malgré que celui-ci disposait d'un avantage psychologique sur le Real.
Il a pu redonner de la confiance à chaque joueur, grâce au turnover permettant à chacun de se sentir concerné (même Jésé, qui s'est fait dépassé par Ikoné dans la hierarchie des attaquants au PSG, jouait souvent).
Aucun joueur ne semble indispensable, excepté Casemiro (qui est seul à son poste).
Ce mental leur a permis de battre le Barça à 10 au Camp Nou, de battre Wolfsburg malgré la pression de résultat au Bernabeu (ce que le Real n'avait pas réussi face au Borussia sous Mourinho). L'équipe ne baisse jamais les bras, et aucun joueur ne se laisse aller pendant un match.
Rares sont les entraineurs ayant montré autant de qualités de meneur d'hommes.
Caribou West Niveau : DHR
Ton commentaire est juste, simplement je pense que ta dernière phrase est trop mesurée, tu peux remplacer "les entraîneurs" par "les hommes".
1 réponse à ce commentaire.
JeanPierre-Pasdepain Niveau : CFA2
Ce qui est assez paradoxale c'est que l'entraîneur Zidane est à l'opposé du joueur qui l'a été. Je veux dire Zidane était un joueur très instinctif, l'archétype du joueur beau à regarder, élégant classe mais décisif.
Il est peut-être au début de sa carrière mais il semble être devenu quelqu'un de très pragmatique qui élève le résultat au-dessus de la manière (c'est sûrement la bonne stratégie à adopter quand on entraîne un club comme le Real). Il n'hésite pas à changer de schéma pour mettre en valeur un joueur (cf le 4231 avec James en 10). Il n'hésite pas à mettre les gros transferts sur le banc (même si je conçois que c'est surtout son statut de légende qui lui permet cela). Il lance des jeunes (Vazquez même si il avait déjà du temps de jeu sous Benitez ou Asensio même si le gars a tellement de talent que n'importe quel entraîneur l'aurait fait jouer).
Et puis surtout, c'est un entraîneur qui apprend très vite de ses erreurs, il n'est pas dogmatique du tout. Quand une animation ne fonctionne pas il ne la réutilise pas.
Autre point, il a instauré un turn-over qui commence à fonctionner, c'est un point qui le différencie grandement d'Ancelotti et qui va sûrement lui permettre d'aller loin dans toutes les compétitions cette année.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 9