CAN : Pierre Womé et le karma

Modififié
0 0
La latéral gauche de Cologne, Pierre Womé, est tricard de l'équipe camerounaise depuis un penalty raté en 2005, synonyme d'élimination au profit de la Côte d'Ivoire pour le Mondial 2006.


Dans le Sun, il livre son sentiment sur la prestation des Lions, enfin plutôt des Vieux Lions : « Je suis indésirable par l'ensemble du staff et mes coéquipiers. Et pour cause, j'aurais empêché les Lions en 2006 de se qualifier pour la Coupe du Monde en Allemagne. Le capitaine Song laisse peser sur moi une espèce d'air de trahison. En 2008, en finale de CAN, le même Song commet une bourde d'amateur. Même un enfant n'aurait jamais fait pareille chose, et Zidan le rattrape dans son élan. Le Cameroun perd. Toujours en 2005, le vice-capitaine Geremi, dans les salons du Hilton, raconte que je l'ai empêché d'aller au Mondial 2006. Face à l'Egypte cette année, il a empêché toute une République de laver un affront » .

Et Womé de terminer sa démonstration par une envolée spirituelle : « Permettez-moi de vous dire que le karma est une loi universelle. Je rends gloire au karma. Que ces cadres des Lions Indomptables aient la sagesse de demander pardon et de se soustraire du groupe » .

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0