1. //
  2. //
  3. // Groupe D
  4. // Présentation

CAN : la fiche de la Guinée

La Guinée fait partie du camp des challengers. C'est le jeune cadre qui vient d'être embauché et qui veut déjà la place du boss. Audacieux, dynamique, surprenant, à tel point qu'il peut parfois devenir décevant. Michel Dussuyer, le sélectionneur français, en est conscient. Depuis 2010 il cherche à dompter son Sily National ( « éléphant » en soussou), pour lui rendre sa sagesse d'antan.

Modififié
40 2
  • L'indice Ebola : 50 % de chances de foutre le bordel

    Avec une idole, un symbole, un grand frère nommé Pascal Feindouno (recordman de buts et de sélections en Guinée tout de même), le Sily national ne peut être qu'une sélection schizophrène. Tantôt libérateur des Girondins pour ce pointard en 99, tantôt marginalisé du côté de Saint-Étienne pour avoir passé un peu trop de temps dehors. La Guinée, ça peut être le jour ou la nuit. Les éléphants pourraient très bien ronger les Ivoiriens en ouverture et se faire sortir par le Mali lors du dernier match de poule et se retrouver avec une vilaine gueule de bois. C'est d'ailleurs souvent le problème avec ces partisans de la doctrine d'Épicure. Ils sont surprenants, mais difficilement prévisibles. Reste plus qu'à espérer qu'ils soient dans un bon jour.

  • Portrait robot

    - 39 % Salle d'attente. C'est le nombre d'années qui les séparent de leur dernière finale en CAN. Leur meilleur parcours.
    - 36 % Jacques Brel. Les expatriés guinéens préfèrent un peu plus la France à la Belgique.
    - 22 % Kinder. L'une des moyennes d'âge les plus faibles du tournoi.
    - 3 % comme la durée (en mois) passée par Titi Camara à la tête de la sélection en 2009. Pas suffisant pour monter en régime.

  • Le gardien de but : Naby-Moussa Yattara

    15. Comme le nombre de matchs officiels disputés par Naby ces six dernières saisons en Ligue 2 à l'AC Arles-Avignon. Remplaçant. Comme son surnom. Oui, car Naby n'aime pas vraiment être titulaire au cours de la saison. Lui, ce qu'il aime par-dessus tout, ce sont les bons vieux tournois. Les seules vraies compétitions qui comptent. Comme un Renaud Lavillenie, sûr de sa force, il s'économise en dessous de 6m et donne tout ce qu'il peut le moment venu. Absent en club donc, mais survolté en sélection. Avec la sélection de Guinée, Naby est un titulaire indiscutable à défaut de mieux. La preuve : il n'encaisse que 8 buts lors des éliminatoires dans un groupe composé du Ghana, de l'Ouganda et du Togo. Autant dire une énorme perf'. Alors pourquoi pas tenter l'impossible et viser le record de Bubka ?

  • L'équipe type

    De la jeunesse prometteuse avec des noms que l'on connaît déjà (Sylla et Yattara pour ne citer qu'eux). De la polyvalence avec des mecs comme Constant et Diallo qui peuvent s'adapter à tous les schémas tactiques. De la folie sur les ailes incarnée par Conté et Traoré. Et enfin un Super Sub de luxe avec Ismaël Bangoura aka « la gâchette » . Cette équipe a de la gueule. Vraiment. Il faut maintenant réussir à la dompter.

    Yattara - Sylla, Pogba, Zayatte, Sankoh - Diallo, Fofana, Constant - Conté, Yattara, Traoré (Ole Gunnar Bangoura)

  • Le conte : l'éléphant prêt à tout pour atteindre son but*

    Une jeune fille difficile se met à la recherche d'un mari parfait : « Je veux un homme sans anus » , s'exclame-t-elle. Dans le village, chacun y va de sa ruse avant de la demander en mariage. Cire, gomme d'arbre, tout est bon pour tromper la demoiselle. Mais à l'aide d'une aiguille à coudre, elle met la supercherie masculine à jour assez facilement. Et hop ! Alors, un jour, un éléphant entend parler de cette histoire et décide d'user de la sagesse légendaire de son espèce pour la conquérir. Il se bouche le derrière avec du ciment et se transforme en homme. La jeune fille tombe sous le charme. Elle l'épouse. Sauf, qu'un jour, il en a marre de tricher et lui révèle la triste vérité : il est un éléphant et il est doté d'un sphincter. Tout ça pour lui prouver que le mec idéal n'existe pas. C'est un peu tiré par les cheveux, mais on comprend la morale : la Guinée n'est pas favorite, mais elle va tout faire pour gagner dans la ruse et le fair-play. Un savant mélange.
    *(Jolie histoire tirée du livre Contes du Nord de la Guinée, aux éditions Karthala)

  • Leur petite histoire de 2014-2015

    C'est une belle journée d'hiver qui se profile. Aujourd'hui, même si la reprise de Ligue 1 est toute récente, c'est un peu comme le Boxing Day. On va avoir le droit à un bon match de milieu de tableau dans l'enceinte du Fodé Fissa de Kindia. C'est même souvent mieux qu'un match de haut de tableau : pas beaucoup de but, non, mais du combat. Nous sommes le dimanche 21 décembre en Guinée, (l'En Avant de) Gangan reçoit l'AS Kaloum. Comme prévu, le match est âpre, la pelouse en mauvais état, et ce n'est pas le résultat que l'on retiendra. Le 0-0 se fait éclipser par l'entrée en scène de deux streakers. Des moutons plus précisément. S'ensuit une course poursuite de 3 minutes avec les organisateurs. Un laps de temps suffisant pour que des appareils photos immortalisent le moment. La magie des stades guinéens.


  • Pourquoi Michel Dussuyer... peut devenir le nouveau sorcier blanc

    Parce qu'il est blanc. Déjà. C'est un bon point pour lui. Ne lui reste plus qu'à travailler son côté sorcier. Sous son masque de Laurent Baffie, en tout cas, il fait tout pour entretenir le mystère autour de son équipe. Ce que l'on sait, c'est qu'elle a la fougue nécessaire pour créer l'exploit, mais que c'est encore trop flou pour être affirmé. On ne sait pas trop s'ils sont capables du pire ou du meilleur. Blanc et mystérieux... Pour finaliser son personnage, Michel n'a donc plus qu'à se laisser pousser une longue crinière, à survolter ses joueurs pour les (r)amener jusqu'en finale de la CAN et peut-être même les qualifier pour leur première Coupe du monde après la compétition. Voilà ce qu'il doit accomplir pour devenir le nouveau Bruno Metsu.


    Par Ugo Bocchi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Let's go le syli !! Une belle perf ferait du bien au peuple guineen, on parlera enfin de nous pour autre chose que pr ce satane virus.
    Merci beaucoup SOFOOT pour cet article sur mon BLED et mon équipe nationale, ça fait plaisir de vous lire chaque jour et ce matin je suis comblé de votre plume sur le SYLI de Guinée mon pays, ma fierté, je vous dit grand merci franchement.
    Notre 11 est très jeunes et imprévisible comme vous le souligner on espère faire une grande surprise lors de cette CAN malgré la difficulté de notre poule, mais nous avons une très grande confiance aux joueurs et surtout au coach M. DUSSUYER que nous supporteurs et populations admirons depuis longtemps.
    bonne chance à mon équipe SYLI de Guinée........ le rêve est permi
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    40 2