CAN : Complot contre le Malawi

0 0
L'Angola a plusieurs tours dans son sac. Avoir quatre buts d'avance n'a pas suffi contre le Mali, lors de la première journée. Qu'à cela ne tienne, si la différence ne peut se faire pendant les matches, elle peut se faire à l'entraînement.

Et les Malawites en ont fait les frais avant leur deuxième match contre le pays hôte. Kinnah Piri, le coach des Flames s'explique : «  Nous trouvons très bizarre que dans cette compétition, une équipe ne puisse pas trouver un terrain pour s'entraîner. Nous sommes déçus car nous avons l'impression que, et le comité d'organisation et la fédération angolaise ont travaillé de concert pour envoyer l'Angola en quart de finale. A trois reprises, nous sommes allés sur notre terrain d'entraînement, et nous y avons trouvé des types utilisant la pelouse. Nous leur avons demandé de partir, mais ils n'ont pas voulu. Nous n'avons pas fait une seule séance sur lesz deux jours précédant la rencontre » .

Le Malawi a déposé une plainte officielle auprès de la CAF.

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Benitez au bord du gouffre
0 0