En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Entretien
  3. // Mauro Camoranesi

Camoranesi : « À la Juve, Zlatan n'était qu'un joueur parmi les autres »

Fin d'entraînement du Racing à Avellaneda, dans la banlieue sud de Buenos Aires. Mauro Camoranesi sort de la douche et nous rejoint en salle de presse, en mode jean-basket, le sourire aux lèvres, saluant tout ce qui se trouve sur son passage. En fin de carrière, le champion du monde profite. Et prépare sa reconversion : « D'ici six mois ou un an, je veux commencer à entraîner. »

Modififié
Rentrer en Argentine, c'était dans ton plan de carrière ?
Franchement, non. Quand je rejoins Stuttgart, l'idée était de rester un ou deux ans avec ma famille en Allemagne, puis de revenir vivre en Italie. Malheureusement, j'ai dû changer mes plans, parce qu'après six moi à Stuttgart, je n'étais pas régulièrement titulaire. Un coup je jouais, un coup non. Avec Lanus, l'opportunité de rentrer en Argentine est apparue. J'avais 33 ans, je pouvais être proche de mes parents, donc j'ai accepté.

Passer de la Juventus et Stuttgart à Lanus et Racing, c'est comment ?
Ça change beaucoup, évidemment. Mais un joueur qui quitte un club comme la Juve sait qu'il y a peu d'endroits où il trouvera les mêmes conditions. Mais bon, les années passent et nos prétentions changent. Quand je pars de Turin, je sais que j'entre dans la dernière étape de ma carrière.

Pourquoi as-tu eu besoin d'aller au Mexique pour que l'on se rende compte de tes qualités ?
Parce que je n'ai pas eu d'offre concrète en Argentine, parce qu'ici rien n'est facile. J'ai donc dû migrer au Mexique, mais finalement ça a été une bonne chose, parce que je me suis retrouvé dans une des meilleures équipes du foot mexicain (Cruz Azul, ndlr), qui luttait pour le titre, et je me suis senti un joueur important de l'équipe. C'est là que ma carrière a vraiment commencé.

À Cruz Azul, tu marques beaucoup (20 buts en deux saisons, ndlr) et rejoins l'Hellas Vérone. Avec déjà l'objectif de rejoindre rapidement un grand club italien ?
Non, je suis arrivé en faisant profil bas. C'était un prêt, donc pour rester en Italie il fallait que je joue, que je démontre mes qualités aux clubs italiens.

Signer à la Juventus, c'est débarquer dans un autre monde ?
Complètement. Ça a été une surprise, d'ailleurs. À ce moment-là, je savais que j'étais suivi par des clubs importants en Italie, mais je ne m'attendais pas à la Juventus. C'était un club qui n'avait pas pour habitude de recruter des joueurs argentins. Moi je pensais plutôt rejoindre l'Inter ou Parme par exemple.

Cette Juventus de 2003, ou celle de 2006, faisaient partie de l'élite européenne…
C'était des équipes incroyables. En 2003, je crois que l'Inter, si on se fie aux noms, était encore un ton au-dessus. Mais la Juve avait une personnalité qui la rendait supérieure. Ce que ce club représente, ça a toujours été un avantage sur les rivaux directs.

Le football italien était encore à son apogée. L'as-tu vu perdre en qualité ces dernières années ?
Clairement. Regarde, si tu prends les 4/5 meilleures équipes italiennes de l'époque, elles avaient une vingtaine d'internationaux de haut niveau. Des joueurs des sélections française, anglaise, espagnole, argentine, brésilienne ou italienne bien sûr. Aujourd'hui, ces mêmes équipes n'ont pas autant de joueurs de ce type, loin de là. Désormais, les grands joueurs vont plutôt dans le championnat anglais ou en Liga, ou au PSG. La Juve qui vient d'être sacrée championne, elle a Vidal, mais sinon les autres internationaux sont les Italiens, c'est tout. Elle n'a plus de Vieira, d'Ibrahimović, de Beckham, de Seedorf.

Vieira est un joueur qui t'a particulièrement marqué.
Ça a été un immense plaisir de jouer avec lui, un honneur. J'ai eu cette chance de jouer avec plusieurs capitaines de grandes sélections. Vieira, Thuram, ils étaient champions du monde que moi je commençais à peine mon voyage !

Ici, à Buenos Aires, tu as retrouvé Trezeguet.
J'étais avec lui hier. On se voit régulièrement, on discute.

Du penalty de Berlin ?
Non, non, jamais. On ne parle que de notre futur, presque jamais du passé. J'ai toujours eu une excellente relation avec David. Pareil avec Jonathan (Zebina), que j'appelle 3/4 fois par an.

Ibrahimović vient d'être élu meilleur joueur de Ligue 1, tu gardes un bon souvenir de lui ?
Il était très fort, on voyait bien qu'il allait devenir un des meilleurs joueurs du monde. Il venait de l'Ajax, où il avait été très bon, mais le championnat hollandais ne fait pas partie des meilleurs. En Italie, il a montré que c'était un grand joueur, en Espagne pareil et désormais en France aussi. La preuve qu'il fait partie des tout meilleurs.

Il était difficile à vivre ?
Avec nous, non. Parce que dans notre vestiaire, il n'y avait pas de grande figure. Il y avait beaucoup de très bons joueurs, mais personne n'était au-dessus du groupe. À la Juve, Ibrahimović n'était qu'un joueur parmi les autres.

Les matchs arrangés, tu t'en rends compte à un moment donné sur le terrain ?
Non, absolument pas. Pour moi, c'est une douleur au fond de l'âme. J'avais la chance de jouer avec des Vieira, Cannavaro, Zambrotta, Emerson, Buffon, Ibrahimović, Trezeguet… Nous n'avions besoin d'aucune aide pour gagner. C'était juste politique.

Quand la Juve est reléguée, Lyon te fait une belle offre. Plus tard, à l'OM, c'est Deschamps qui souhaite te faire venir. La Ligue 1 ne t'intéressait pas ?
Marseille ne m'a pas fait de proposition. Lyon, si, j'avais même signé un pré contrat. Ça m'intéressait beaucoup, l'OL faisait des bonnes performances en Ligue des champions et sortait de cinq titres consécutifs. Au niveau européen, c'était l'une des meilleures opportunités pour moi, avec des très bons joueurs, une bonne structure. J'aurais pu gagner le championnat de France et disputer la C1, ce que je voulais. Vraiment, ça aurait été un plaisir. Les dirigeants m'avaient laissé la porte ouverte, mais ils sont revenus sur leur décision.

Tu rejoins la sélection italienne à 26 ans…
(Il coupe) C'est tard, non ?

En Argentine, tu n'as jamais été sollicité auparavant ?
Non, jamais, et c'est pour ça que cette porte s'ouvre avec l'Italie. Ni chez les jeunes, ni avec la A, on ne m'a jamais appelé ici. Mais ça a été la meilleure chose qui pouvait m'arriver, puisque ça m'a donné la possibilité de disputer une Coupe du monde, le rêve de n'importe quel joueur. Dès ma première sélection, je me suis livré à fond pour y arriver.

C'était naturel d'accepter ?
Non, ça ne l'était pas, parce que j'étais conscient de ne pas être né en Italie et de devoir néanmoins représenter tous ces gens qui ne m'avaient pas vu me développer footballistiquement et culturellement. Ce n'est pas facile. Je me suis concentré sur la partie sportive, puisque c'était pour cela qu'ils m'avaient appelé. Je me suis donné à 100% à chaque fois que j'ai mis le maillot italien.

Et les gens t'ont accepté ?
Je crois que la chose la plus difficile est d'obtenir le respect. Et je crois que les gens m'ont respecté, parce qu'ils ont bien vu qu'à chaque fois que je jouais, je donnais tout pour représenter l'Italie le mieux possible.

C'est vrai que ton premier souvenir du Mondial 2006, c'est le coup de tête de Zidane ?
Non, quand même pas, mais c'est un épisode très triste, parce que Zizou était sans aucune contestation possible le meilleur joueur de ce Mondial. En tant qu'amoureux du football, c'était dur de le voir s'en aller comme ça. Moi je voulais que l'Italie remporte le titre, et que Zidane soit élu meilleur joueur, parce qu'il le méritait.

En connaissant son incroyable état de forme, comment abordez-vous cette finale face à lui ?
Franchement, on se concentre sur la sélection française en général. On savait qu'avec le Brésil, c'était les deux pires équipes que l'on pouvait affronter. Pourquoi ? Parce que l'on considérait que physiquement, les deux nous étaient supérieures. Il n'y avait pas de plan anti-Zizou, mais on savait qu'il fallait s'engager encore un peu plus que d'habitude, sinon ils allaient nous manger.

Ranieri, Capello, Deschamps ou Trapattoni?
Tous, avec leur façon de voir le football, te laissent quelque chose. Ils ont fait de grandes carrières, ont su gérer des groupes de joueurs très importants, ce qui n'a rien d'évident.

Ta prochaine étape, c'est entraîneur ?
Oui, c'est ce que je veux. Dès l'année prochaine, dans six mois ou un an, quand j'arrêterai ma carrière. Je veux transmettre tout ce que j'ai senti comme joueur. D'abord ici en Amérique du Sud, avant d'aller ailleurs. L'Espagne m'attire particulièrement.

Propos recueillis par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:25 OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC
Hier à 18:04 Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 1 Hier à 17:31 Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 43 Hier à 17:05 Énervé, il fait mine de se masturber 19 Hier à 15:27 Čeferin espère plus de soutien politique 13 Hier à 14:55 L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 13 Hier à 14:35 Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 10
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:19 La douceur de Slimani 5 Hier à 13:19 Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 Hier à 12:06 Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 8
mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 33 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 38 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27