Camacho a surestimé les Chinois

Modififié
0 0
Depuis 1992 et le début de sa carrière d’entraineur, José Antonio Camacho a fait un peu le tour d’Espagne, passant par l’Espanyol de Barcelone, le Rayo Vallecano, Séville, le Real et même la sélection. Sans club depuis février et son éviction du banc d’Osasuna, Camacho s’est lancé dans une sacrée aventure, en prenant la tête de la sélection chinoise.

Mais l’Espagnol connait des débuts difficiles au pays des droits de l’homme, puisqu’après trois matchs comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde, la Chine ne possède que trois points, et voit sa qualification pour le Brésil largement compromise. Après la dernière défaite contre l’Irak, Camacho a avoué avoir « surestimé la capacité des joueurs chinois » .

Attention à ne pas sous-estimer la capacité de réaction des autorités chinoises, quand même.


LR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0