En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Calciopoli

Calciopoli : 5 ans pour Moggi

Modififié
Le procès de plus long du monde a rendu ses verdicts.

Hier, les juges ont distribué leurs sanctions dans l’affaire Calciopoli. Evidemment, le cas le plus attendu était celui de Luciano Moggi. L’ancien président de la Juventus prend 5 ans et 4 mois de condamnation. Inutile de préciser qu’il a immédiatement fait appel. « Je n’ai même pas envie de commenter » a déclaré Moggi à la sortie du tribunal.

Mais il n’est pas le seul à avoir été condamné. Les anciens arbitres, Paolo Bergamo et Pierluigi Pairetto prennent respectivement 3 ans et 8 mois, et un an et 4 mois de réclusion. Quant à l’arbitre De Santis, peut-être le plus « célèbre » , il prend un an et 11 mois.

Deux présidents ont également été reconnus coupables. Celui de la Lazio, Claudio Lotito, et les deux frères Andrea et Diego Della Valle, de la Fiorentina. Les trois hommes ont reçu une peine d’un an et 3 mois de réclusion. Là aussi, les deux se sont dits « très surpris » et ont fait appel de cette décision.


On l’aura compris : malgré l’annonce des sanctions, l’affaire Calciopoli est encore très loin d’être close. EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



vendredi 23 février OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 1
Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 17 Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 14
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 23 février Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24
À lire ensuite
Klose rentre à Rome