Calcio : c'est quoi cette grève ?

Après la Liga, c'est au tour de la Serie A de se mettre en grève. Dans l'œil du cyclone : l'article 7 de la convention collective. Du coup, ce week-end, au lieu d'aller au stade, les tifosi ont pu faire bronzette. Mais, c'est pour quoi, au fait ?

Modififié
« Non si gioca » . Trois mots, forts, pour une seule réalité. « On ne joue pas » , en version française. Comment ça, « on ne joue pas ? » Non, on ne joue pas. Jusqu'au dernier moment, tout le monde a cru que c'était une blague. Que le vendredi soir, un accord allait être trouvé, que la grande fête du football allait pouvoir être célébrée, après trois mois de trêve. Mais non, ce n'était pas une blague. Les acteurs de la Serie A, par le biais de l'AIC, le syndicat des joueurs, ont renoncé à la première journée de championnat. Pourquoi ? Parce que, comme en Espagne, une partie des joueurs n'a pas été payée depuis mars dernier ? Pas du tout. Parce que le contrat collectif n'a pas été signé. Voilà l'explication. Oui, celle-ci peut laisser pantois. Qu'est-ce donc que ce fameux « contrat collectif » , hissé en quelques jours au rang de relique tellement sacrée qu'elle empêche même le début de l'un des championnats les plus passionnés de la planète ? En réalité, le problème n'est pas vraiment le contrat en lui-même, mais son article 7. Celui qui concerne les joueurs « fuori rosa » , autrement dit « hors de l'effectif » . D'accord. Voilà qui demande des explications.

Qu'est-ce qui fait débat ?

En réalité, le bras de fer ne date pas d'hier. En décembre dernier, l'AIC, sorte de Medef pour les joueurs, menace d'annuler la 16ème journée de Serie A. Branle-bas de combat. Tout le monde s'active pour empêcher ça. De fait, l'AIC s'oppose à la nouvelle convention collective proposée par la Ligue (Lega Calcio) car tous les points abordés à l'intérieur ne lui conviennent pas. Débute une première bataille, qui aboutit finalement, in-extremis, à un accord provisoire. Pas de grève, donc, mais une promesse : le fameux article 7, celui qui fait débat dans la convention, devra être revu d'ici au début du prochain tournoi. « Cause toujours, tu m'intéresses » : voilà ce qu'ont dû penser, à ce moment là, les dirigeants de la Fédération italienne de football. On ne leur enlèvera pas leur Serie A. Sauf que du côté du syndicat, on est du genre coriace. Le patron, Sergio Campana, un brin ébranlé par tous ces évènements, passe le relai à Damiano Tommasi. L'ancien joueur de la Roma prend ses nouvelles fonctions à cœur, et promet à Campana de mener sa « bataille pour l'article 7 » à bien.

Quel est le problème de cet article 7 ?

L'article 7, donc. Quelques lignes qui, selon l'AIC, « portent atteinte aux droits des joueurs » . En y regardant plus en détail, l'article en question garantit aux joueurs « la possibilité de développer leur activité dans le respect de leur dignité professionnelle » et au staff technique « d'organiser au mieux les entraînements avec des effectifs qui peuvent parfois être composés de 50 joueurs » . Massimo Cellino, qui a été directement confronté au problème en écartant du groupe Federico Marchetti pendant un an, se justifie. « Il ne s'agit pas d'isoler un joueur. Mais si l'un d'eux pense à changer d'équipe, qu'il met une mauvaise ambiance au sein du groupe, alors, c'est juste qu'il s'entraîne à part » explique-t-il dans le Corriere della Sera. Et c'est sur ce point que l'AIC s'offusque. Tommasi voudrait que celui-ci soit modifié, pour éviter que le problème se reproduise. Louable. Mais quoi d'autre ? Bah rien. C'est tout. Voilà le débat féroce pour lequel la Serie A n'a pas débuté.

En effet, depuis que le syndicat a décidé que rien ne commencerait tant que le contrat ne sera pas signé par toutes les parties, les présidents de clubs se sont dressés à ses côtés. Ainsi, lorsque Giancarlo Abete, président de la Federcalcio, a proposé une médiation pour que l'on discute des termes du contrat après la première journée, ce sont les patrons qui ont dit non. 18 voix contre 2 : leur vote a été sans appel. Aucune médiation possible, l'AIC et les présidents (qui, pour la plupart, « se prononcent sans être au courant de ce qui se passe » , comme l'assure Cellino) restent inflexibles sur leurs positions. Un accord devra donc être trouvé dans les prochains jours.

Quelles sont les conséquences ?

Trois types de conséquences. Sportives, économiques et morales. Sur le plan sportif d'abord. Déplacer le premier tour, juste avant une trêve, veut donc dire que les joueurs de Serie A ne reprendront pas la compétition officielle avant le 11 septembre. Trois jours plus tard, ils devront débuter en Coupe d'Europe, face à des adversaires qui sont déjà dans le bain depuis au moins un mois. Economiquement parlant, faire sauter la première journée a évidemment un coût. Celui des billets à rembourser. Car à priori, les rencontres seront récupérées un mercredi, jour où tout le monde ne peut pas se rendre au stade. Et puis, comme l'explique Cellino, il y a les dommages moraux. Les pires, selon le patron sarde : « Pour ce premier tour, nous attentions le Milan champion d'Italie, à Cagliari. Mes employés n'ont pas pris un seul jour de vacances, même pas en août, pour que tout soit prêt à temps pour le 27 août. Et maintenant, comment je leur explique ? » .

Il faudra également l'expliquer aux tifosi. Et ça, c'est un nouveau venu dans le football italien, Thomas DiBenedetto, qui le constate. « Cette grève, c'est quelque chose de très grave. L'impact peut être énorme, car dans le passé, à l'occasion d'autres grèves, il a fallu beaucoup de temps pour que les tifosi se passionnent à nouveau de leurs équipes » . La formule est un peu maladroite, mais le fond y est. Allez donc expliquer à un tifoso, qui trime pour payer son billet, que la journée est annulée parce que des joueurs qui gagnent des millions font la grève. Effectivement, certains d'entre eux gueulent déjà. « Face à la mort de Gabriele Sandri, tu as préférer jouer. Pour des réclamations absurdes, tu es prêt à faire la grève. No comment » pouvait-on lire sur une banderole affichée dans les gradins d'un match amical de l'Atalanta. Les tifosi de Novara et la Fiorentina ont été plus virulents : « Pour faire la grève, il faudrait d'abord travailler » ou encore « Arrêtons de supporter des couillons avec des millions. Honte à vous ! » . Pas forcément la meilleure façon de réconcilier les supporters avec des stades trop souvent désertés.

Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Les espagnols semblaient avoir une bonne raison de faire grève même si le moment était surement mal choisi, mais là c'est un véritable scandale. Le pire c'est qu'eux ils sont payés lorsqu'ils font grève, pas comme le reste du pays. Qu'ils remboursent les places aux supporters.
Tommasi aura passé sa carrière à se tromper de choix (surtout au niveau des passes)...là il se trompe encore de choix, sauf que là ça n'engage pas que lui.
il y a 1 heure Les supporters niçois déjà bouillants 2
il y a 3 heures Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 77 il y a 4 heures Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 14 il y a 5 heures Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 17:27 Ederson atteint d'un cancer des testicules 66 Hier à 12:38 Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 Hier à 11:13 Droit de réponse "Mistral Gagnant" 31 Hier à 09:27 La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20
À lire ensuite
Barcelone, SOS défense