En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Caïazzo craint « un mort dans un derby »

Modififié
Alors que les incidents lors du dernier Nice-Saint-Étienne font toujours autant parler, Bernard Caïazzo est revenu dans une interview pour Eurosport sur les commentaires de Jean-Michel Aulas à propos de l’attitude des dirigeants vis-à-vis de leurs supporters. Le président de Lyon s’est dit « stupéfait de la clémence des institutions envers certains clubs qui tous les dimanches ne gèrent pas leurs supporters. »

Un commentaire qui a mis son homologue stéphanois hors de lui. « Je ne commente pas les tweets de Jean-Michel Aulas. Il s’occupe de tout et de rien. Bientôt, il va envoyer les vœux au pape via Twitter » , a-t-il attaqué avant d’aller plus loin encore. « Le président de Lyon est un homme mûr qui a dépassé la soixantaine, il doit comprendre ce genre de choses. On ne doit pas se comporter comme un capo de supporters. Il vaut mieux se taire. Un jour, on aura un mort dans un derby. Tout le monde doit être uni contre la violence et on ne doit pas attiser les haines. »

Pas sûr que cette interview aide à pacifier le climat actuel.

AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 2
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17