1. //
  2. //
  3. // Résumé

Cagliari cartonne Bergame, Sassuolo se rassure

L'Udinese craque dans les derniers instants face au Chievo, Defrel continue de planter et Cagliari s'est offert un succès convaincant. Avec un doublé de Marco Borriello, qui prouve qu'il en a toujours dans les cannes, à trente-quatre ans passés.

Modififié
298 4

Udinese 1-2 Chievo Vérone

Buts : Zapata (25e) pour l'Udinese // Castro (82e), Cacciatore (90e+5) pour le Chievo Vérone

Sur la lancée de leur bon début de saison, qui les a vus notamment triompher de l'AC Milan lors de la troisième journée, les Frioulans ouvrent le score grâce à un coup de casque de Duvan Zapata. Mais c'est le Chievo qui prend ensuite l'ascendant en monopolisant la balle (64% de possession) avant d'égaliser logiquement par Lucas Castro, puis de l'emporter au bout du temps additionnel par Cacciatore.


Cagliari 3-0 Atalanta Bergame

Buts : Borriello (8e et 73e), Sau (55e) pour Cagliari

Signé Borriello. Cagliari, relégable avant la rencontre, devait se racheter aux yeux de ses supporters face à l'Atalanta. Les Sardes ne font pas attendre longtemps leur public, puisque Borriello dévie du gauche un centre dans la surface pour claquer un but de renard dès la huitième minute, son troisième de la saison en Serie A. Il est imité en seconde période par Marco Sau, qui, à la suite d'une beau mouvement collectif, conclut du droit dans les seize mètres adverses. Les Rossoblù déroulent, et Borriello soigne sa feuille de stats en claquant un doublé d'un coup franc du gauche aux vingts mètres (73e).


Crotone 1-1 Palerme

Buts : Trotta (23e) pour Crotone // Nestorovski (66e) pour Palerme

Palerme nage dans la galère en ce début de saison et doit marcher sur la lanterne rouge Crotone pour enfin se rassurer. Peine perdue, puisque Trotta ouvre le score pour les Calabrais (23e). Sonnés, les Palermitains, avec Diamanti sur l'aile droite, ne parviennent à égaliser que peu après l'heure de jeu par Nestorovski. Réaction trop tardive pour les Siciliens, qui doivent se contenter d'un seul petit point.


Sassuolo 2-0 Genoa

Buts : Politano (58e), Defrel (67e) pour Sassuolo

Après avoir baffé dans les grandes largeurs Bilbao en Ligue Europa (3-0), Sassuolo se devait de remonter au classement de la Serie A. Les Vert et Noir, englués à une bien peu reluisante 17e place, trouvent la faille en seconde période grâce à un penalty transformé par Politano suite à une faute sur le Français Grégoire Defrel. Defrel, qui confirme par ailleurs son début de saison de très bonne facture en inscrivant le second but des siens d'une tête plongeante dans la surface (2-0, 67e). Deuxième but de la semaine pour lui, puisqu'il avait également marqué jeudi dernier en C3.


Torino 0-0 Empoli


Un Andrea vous manque et tout est dépeuplé. Privé de son Canonnier maison, Andrea Belotti (déjà quatre buts en Serie A cette saison), absent pour blessure, le Toro n'a pas su se défaire d'Empoli et a dû concéder un triste 0-0 à domicile. Circulez, y a rien à voir.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A AC
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Putain fait chier pour l'Udinese… 
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Finalement, au cours de ces 2-3 dernières années, l'Udinese a rejoint le Chievo et l'Atalanta au sein des clubs bizarroïdes de Série A.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 2
    Personne ne le mentionne jamais mais Sassuolo, sans leur défaite sur tapis vert contre Pescara, serait 2e ex-aequo avec la Juve !
    Je suis pas un grand fan du club à la base mais ce qu'ils font en début de saison, entre leur gestion des joueurs et leurs résulats en Serie A et EL, est admirable
    Il Ragno Nero Niveau : CFA2
    Ça leur pendait au nez...

    A force de laisser la balle au Chievo et d'être mous au marquage en défense. Kums fait déjà un putain de sauvetage sur un joueur seul au point de péno quelques minutes avant l'égalisation.

    Bordel, comment on peut être aussi impeccable dans l'organisation et l'engagement à San Siro et tout pourri une semaine après contre un adversaire dont on sait que, s'il n'a pas la qualité individuelle du Diavolo, ne lâchera rien pour autant.

    Çà sent une nouvelle Stramannée. C'est déjà mieux que le maintien à l'arrache dégueulasse, mais, à force, c'est peut-être pas une question d'entraîneur...

    Bon, y'a des jeunes talentueux qui peuvent s'imposer petit à petit aussi, et élever le niveau de la formation. Ne désespérons pas tout de suite.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    298 4