En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Cagliari bloque l'Inter, Marchetti sauve la Lazio à Sassuolo

Après la victoire de la Juve face au Torino, l'Inter a été tenue en échec sur la pelouse de Trieste contre Cagliari (1-1), et chute ainsi à la quatrième place. Incroyable contre-performance de la Lazio : les Laziali menaient 2-0 à Sassuolo, dernier du classement, et se sont fait rattraper à 2-2. Première victoire de Catane.

Modififié
Walter Mazzarri croyait bien tenir une nouvelle victoire « mazzarrienne » . Ces succès obtenus au courage, avec un but en fin de partie, sur un terrain hostile. C'est même ce que tout le monde a pensé lorsque, à un quart d'heure du coup de sifflet final, Mauro Icardi a ouvert le score pour les Nerazzurri. Un avantage mérité pour l'Inter, qui s'était procuré quatre grosses occasions en première période, face à une équipe de Cagliari toujours aussi généreuse. Mais les joueurs sardes ont eu le mérite de ne pas se laisser abattre. Et ainsi, huit minutes après l'ouverture du score, ils ont égalisé par Nainggolan, d'une frappe déviée par le genou de Rolando. 1-1, un score presque décevant pour l'Inter, qui voit filer le Napoli et la Juve, tous deux victorieux en cette 6e journée. Les Interisti restent toutefois invaincus dans cette Serie A, et pointent ce soir à la quatrième place du classement.

Revenons-en au match. Un match au cours duquel l'Inter aurait dû faire la différence dès la première période. Les joueurs de Mazzarri se sont en effet procuré quatre grosses occasions, dont trois lors du premier quart d'heure, mais sont tombés face à un Agazzi des grands jours, qui a toujours à cœur de se rattraper des bourdes commises lors du 2-2 contre la Sampdoria. Agazzi décisif, donc, mais Handanović n'est pas mal non plus, lorsque, à la demi-heure, il dévie un coup de casque de Pinilla. Le terrain gorgé d'eau de Trieste n'aide pas au spectacle, mais les deux équipes s'efforcent de produire du jeu. En seconde période, Mazzarri fait entrer Icardi à la place d'un Alvarez fatigué. L'Argentin apporte immédiatement plus de poids à l'attaque interista. Alors que le match tombe dans un faux rythme, c'est justement lui qui ouvre le score, sur un service parfait de Nagatomo. Mais Cagliari ne se résigne pas, repart de l'avant et égalise avec un peu de réussite, sur cette frappe déviée de Nainggolan. Dans la foulée, Palacio a la possibilité de redonner l'avantage à l'Inter, mais tire au-dessus. Plus rien ne bouge, l'Inter concède son deuxième match nul de la saison, le premier à l'extérieur, et perd deux points face à ses concurrents directs.

Sassuolo si proche de l'exploit

Mais que dire, alors, du match nul de la Lazio sur le terrain de Sassuolo ? Pour rappel, Sassuolo, c'est cette équipe qui, la semaine dernière, en a pris 7 face à l'Inter. Entre-temps, les joueurs de Di Francesco sont allés obtenir un très bon match nul à Naples, mais pointent tout de même à la dernière place du classement. Or, face à la Lazio, sixième du classement avant cette journée, Sassuolo aurait largement mérité de prendre ses trois premiers points. Les Vert et Noir ont pratiquement dominé l'intégralité de la rencontre, et ont surtout su revenir dans le match lorsque la Lazio a appuyé sur l'accélérateur en début de seconde période. Au final, il a fallu un énorme Marchetti pour empêcher les Romains de repartir bredouille. Le bilan est d'ailleurs édifiant pour les joueurs de Petković : 9 points sur 9 pris à domicile, 1 point sur 9 à l'extérieur. Et la semaine prochaine, c'est la Fiorentina qui débarque au Stadio Olimpico.

Aujourd'hui, donc, l'équipe romaine a montré toutes ses limites face à une vaillante équipe de Sassuolo. Après une première mi-temps toute pourrie, avec une grosse occasion de part et d'autre (une tête sur la barre de Zaza, puis un coup de casque de Ciani juste à côté), la seconde période démarre très fort avec l'ouverture du score d'André Dias, sur corner. Sassuolo est sonné, et encaisse immédiatement un deuxième but sur une frappe lointaine de Candreva. À 2-0, on se dit que la messe est dite. Tu parles. Une minute plus tard, Schelotto redonne espoir aux siens, d'un joli coup de tête sur corner. La lanterne rouge se met à presser, et la Lazio flippe. Sans poids offensif devant (Floccari niveau D3), les Biancocelesti reculent et tentent de limiter les offensives des Emiliani. Il faut d'abord une parade folle de Marchetti, sur corner, pour empêcher Sassuolo d'égaliser. Mais le portier ne pourra rien, quelques minutes plus tard, sur un missile sur coup franc de Floro Flores. Il reste 10 minutes, et Sassuolo y croit dur comme fer. À quelques minutes du coup de sifflet final, Floro Flores se retrouve seul face à Marchetti, mais le gardien réalise une nouvelle parade de très grande classe et sauve son équipe. Score final : 2-2. La Lazio s'en sort finalement très bien. Sassuolo, de son côté, semble métamorphosé depuis sa raclée reçue contre l'Inter. En jouant ainsi, la première victoire ne devrait pas tarder à arriver.

Le Hellas, la bonne surprise du début de saison

La première victoire est en revanche enfin arrivée pour Catane. Après un nul et quatre défaites lors des cinq premiers tours, les Siciliens se sont imposés à domicile face au Chievo (2-0). Et regardez donc qui l'on retrouve : Jaroslav Plašil ! L'ancien Bordelais a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs, et a également débloqué la situation cet après-midi. De plus, il s'agit là du premier but inscrit à domicile par Catane cette saison, après un 0-3 contre l'Inter, et un 0-0 face à Parme. Le deuxième pion a été inscrit en seconde période par Castro. Un succès complètement mérité pour Catane, qui a dominé l'intégralité de la rencontre, et s'est procuré de nombreuses occasions. D'ailleurs, le raté du jour revient à Barrientos, qui a réussi à louper un but tout fait, alors que le score était déjà de 2-0. Sans conséquence, donc. Ce succès devrait enfin permettre à Maran de lancer sa saison, lui qui avait fait un excellent boulot la saison dernière, amenant Catane à la huitième place de Serie A.

La surprise de ce début de saison, en Italie, c'est le Hellas Vérone. Le promu occupe ce soir la sixième place du classement, à égalité avec la Lazio, et ce, après son succès 2-1 face à un autre promu, Livourne. Le Hellas mise cette saison sur un mélange d'expérience et de jeunesse, symbolisée par cette doublette d'attaque Toni – Iturbe. 36 ans pour le premier, 20 pour le second. Et c'est le petit jeune qui a brillé, aujourd'hui, en ouvrant le score en fin de première période. La joie a toutefois été de courte durée pour le Hellas, puisque Livourne a égalisé dans les arrêts de jeu de la première période par Rinaudo, sur corner. En seconde période, Vérone domine, se crée des occasions, mais n'arrive pas à marquer. C'est alors que Luca Toni, le vieux roublard, fait parler tout son talent, en obtenant un pénalty à la Toni. Jorginho ne se fait pas prier et transforme. 2-1. Troisième succès de la saison pour le Hellas, dont le calendrier favorable lors des prochaines semaines pourrait même lui permettre de rester dans la première partie de tableau au moins jusqu'au mois de novembre.

L'Udinese battue, la Samp dernière du classement

Début de saison compliqué, en revanche, pour l'Udinese. Les Frioulans ont concédé aujourd'hui leur troisième défaite en autant de déplacements cette saison. Après la Lazio et le Chievo, c'est cette fois-ci l'Atalanta qui a disposé de l'équipe de Guidolin, habituée aux débuts de saison au ralenti. Comble du comble, c'est un ancien de la casa bianconera, Germán Denis, qui a puni aujourd'hui son ancien club. L'Argentin s'est offert un doublé, pour un succès 2-0 qui va faire beaucoup de bien à l'Atalanta. Les Bergamaschi s'éloignent ainsi de la zone rouge, avec six points au compteur, soit un de moins, seulement, que l'Udinese. À noter également que, suite aux résultats de l'après-midi, la Sampdoria, battue hier soir à San Siro, pointe à la dernière place du classement, à égalité avec Sassuolo. Delio Rossi va sincèrement devoir se bouger le cul, car les tifosi de la Samp ne souhaitent plus jamais revivre l'enfer de la Serie B. Et on les comprend…

Les résultats :

Genoa - Napoli 0-2
Pandev 14' et 25'
Milan - Sampdoria 1-0
Birsa 46'
Torino - Juventus 0-1

Pogba 54'
Atalanta - Udinese 2-0
Denis 45' et 63'
Cagliari - Inter 1-1
Nainggolan 83' / Icardi 75'
Catania - Chievo 2-0
Plašil 22', Castro 54'
Hellas Verona - Livorno 2-1
Iturbe 40', Jorginho 74' / Rinaudo 46'
Sassuolo - Lazio 2-2
Schelotto 56', Floro Flores 76' / André Dias 50', Candreva 54'
Roma - Bologna, ce soir, 20h45
Fiorentina - Parma, lundi soir, 20h45

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:19 151 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 13:52 Football Recall, épisode 6 :Real-PSG et le Barça écossais 2 Hier à 12:15 L'étrange penalty de Cristiano Ronaldo 50
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mercredi 14 février Ronaldo et Marcelo donnent l'avantage au Real 7 mercredi 14 février Ronaldo égalise pour le Real sur penalty 5 mercredi 14 février L'ouverture du score d'Adrien Rabiot mercredi 14 février OFFRE SPÉCIALE C1 : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!!
À lire ensuite
Nantes roi de l'Ouest