Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018

Café Kremlin, épisode 1

C'est parti pour 32 jours de football total en Russie. Et pour tout dire, le spectacle a vraiment commencé hier à Moscou, où trois petites filles mises en lumière par Coca-Cola (boisson gazeuse sucrée à base de cola et également sponsor de la FIFA) ont donné un peu d'épaisseur à cet après-midi. Place désormais au match d'ouverture, Russie-Arabie saoudite (17h en France), lors duquel elles auront toutes les trois un vrai rôle à jouer.

Modififié
Angelina Makarova est une petite fille trisomique pas comme les autres. Il y a quelques semaines, la blondinette a été désignée par la FIFA et son sponsor Coca-Cola pour faire le toss du match d’ouverture de la Coupe du monde entre la Russie et l’Arabie saoudite. Elle se trouvera donc, aujourd’hui, peu avant 18h, pas loin du rond central, à jeter une pièce et à regarder qui d’Igor Akinfeev ou d’Osama Hawsawi, les deux capitaines, aura le choix entre donner le coup d’envoi ou choisir sa moitié de terrain. «  Des millions d’enfants vont être jaloux de moi » , déclare Angelina, assise à côté de sa mère Olga sur un canapé situé dans les entrailles du stade Luzhniki de Moscou.

Fan de Mario Fernandes


Championne de Russie de natation dans sa catégorie d’âge et de handicap, Angelina aime aussi la gymnastique et le football. Alors quand on lui demande quel est son joueur préféré, elle n’a aucun mal à dégainer le nom de Mario Fernandes, 27 ans, pilier du CSKA depuis six saisons.

À 12 ans, Angelina est certainement trop jeune pour savoir que Mario Fernandes n’est pas sûr d’être titulaire dans le couloir droit du 3-5-2 concocté par Stanislav Cherchesov pour la rencontre face à l’Arabie saoudite. Aux dernières nouvelles, celui qui a opté il y a quelques années pour la Russie après avoir snobé son Brésil natal serait en concurrence avec Igor Smolnikov pour le poste.

Angelina se fout de toutes ces considérations tactiques et elle a bien raison. Sa réponse a fait le bonheur du Monsieur de Coca-Cola, car Mario Fernandes est un international russe et c’est tout ce qui importe. La fillette a même ponctué son discours par un « Je souhaite à la Russie d’aller le plus loin possible » bourré d'enthousiasme et de caféine et ça aussi, c’est super.

Hospitalité, écharpe et Tatarstan

Après tout, les Russes ont tout à fait le droit d’être chauvins. En contrepartie, pour l'heure, ils distribuent de l’hospitalité à qui veut la recevoir. Il suffisait d’être au Law & Son bar, mardi soir, pour en être sûr. Bien que le 12 juin soit un jour férié depuis 1992 pour cause de « Jour de la Russie » , le tenancier de cet établissement avait décidé de faire tourner la boutique et de le faire avec le sourire. Il a même offert une étreinte sincère à un client serbe venu lui offrir une écharpe de son équipe nationale. Le barman s'est d'ailleurs empressé d'aller l'accrocher à une grande collection qui fait office de guirlande au-dessus du comptoir. Un autre exemple du sens de l’accueil des Russes ? Lénine – ou du moins sa statue –, posé devant le stade Luzhniki, sans rien dire, en train de contempler ce défilé de fric incarné par les stands des sponsors Coca-Cola, Qatar Airways, Visa, Gazprom, Kia, Bud... La grande classe, ce Vladimir !


Deux autres gamines étaient présentes à côté d’Angelina mercredi après-midi. Elles sont coéquipières dans une équipe du Tatarstan et auront la chance d’être ramasseuses de balles lors du match d’ouverture. La première s’appelle Sabina, sévit au poste de défenseur et a pour joueur favori Sergei Ignashevich, légende du CSKA Moscou qui entamera ce jeudi après-midi à 38 ans son dernier Mondial. Coca-Cola adore la réponse patriote de Sabina et valide aussi celle de Karina, lorsqu'on entend la préadolescente dire qu’elle admire le buteur Fyodor Smolov. Coca-Cola a oublié une chose : Karina est une redoutable attaquante. Du genre à prendre tout le monde de vitesse et jouer avec la limite du hors-jeu : « Mais en vrai, j’adore Griezmann, c’est mon joueur préféré ! Je vais supporter la France pendant cette Coupe du monde... »

Par Matthieu Pécot, à Moscou
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 49 minutes Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 6
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 8
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall