1. //
  2. //
  3. // Bordeaux–Caen (1-4)

Caen smurfe sur Bordeaux

Caen a fait danser Bordeaux au Matmut Atlantique (1-4). Romantique et réaliste, Malherbe a récité une partition délicieuse pour rentrer quatre buts en Gironde et enfoncer Bordeaux dans ses insuffisances.

Modififié
670 23

FC Girondins de Bordeaux 1–4 Stade Malherbe Caen

Buts : Crivelli (90e) // S. Ben Youssef (6e), D. Da Silva 56(e), C. Carrasso csc (61e), A. Delort (77e)

En voilà, un joli deuxième. Avec sa très nette victoire à Bordeaux, Caen a récupéré d'Angers le statut de dauphin du roi parisien. Surtout, la première équipe du championnat de France « des autres » a montré pourquoi elle était le frisson fraîcheur de cette première moitié de saison. Joueuse et talentueuse, la team de Patrice Garande s'est amusée d'un Bordeaux triste comme un jour sans vin. Willy Sagnol peut faire tous les changements possibles, son équipe est 14e de Ligue 1 ce dimanche soir. Loin, très loin de Caen.

Fort comme Andy Delort


L'entame du match se résume à une histoire d'extérieurs : avec le double crochet de Khazri d'abord, qui s'amuse d'Alhadhur et donne aux supporters girondins l'espoir d'une attaque en jambes ; avec celui de Féret ensuite, tout en finesse pour permettre à Delaplace d'armer sa frappe à la conclusion d'un contre mené par la puissance de Delort et l'intelligence de Bessat. La frappe est contrée, le corner à jouer. À la suite de celui-ci, Rodelin peut déclencher un magnifique ciseau, repoussé du pied par Carrasso. Sauf que Syam Ben Youssef a bien suivi et le défenseur central peut conclure dans le but vide. Cinq minutes de jeu et Caen mène déjà. À l'extérieur.

Les Bordelais tentent bien de revenir par la possession et le côté droit de Poko, ce sont les Caennais qui restent les plus menaçants. Le jeu est léché, Ben Youssef envoie des passes de volée, Delort bonifie tous ses ballons, Rodelin frappe dès qu'il le peut. C'est soit manqué, soit détourné, mais surtout significatif de la domination normande. Sagnol décide alors de sévir en sortant Guilbert pour Rolan dès la 25e. Si le jeune latéral, 20 ans et formé à Caen, en pleure sur le banc, qu'il se rassure : même sans lui, son équipe déjoue. Elle s'en remet à des frappes lointaines, coups francs ou hors-jeu pour se montrer dangereuse – sans succès. Et quand derrière, la défense centrale se montre extrêmement fébrile, ça fait une première mi-temps à oublier pour les Bordelais.

35 minutes et puis s'en vont


Sauf que c'est la suite qui s'écrit dès la reprise. Delort pour Delaplace, extérieur pour Rodelin, la frappe de l'attaquant est, évidemment, détournée. Reste que les deux anciens Lillois montrent plus que toute leur ex-équipe actuellement. Et que Bordeaux, cela va de soi. Il y a bien Khazri pour donner vie à l'attaque locale de quelques fulgurances, mais Sagnol choisit de le sortir pour Crivelli. L'effet est instantané : faute de Sané, qui prend son jaune sur la contestation, Delort pour se faire justice. Il frappe fort, Carrasso repousse, mais Damien Da Silva a suivi, encore, et ça fait deux. Puis trois quand Da Silva s'élève sur corner pour claquer sa tête, qui tape celle de Contento et la barre avant de rentrer. Goal-line technology pour Chapron, nouvel arrêt inutile de Carrasso, silence au Matmut Atlantique.

Le stade reprend ses esprits plus rapidement que ses joueurs : en acclamant les changements caennais, en lançant des « olé » à chaque passe des visiteurs, ou en sifflant la sortie de Diabaté pour Plašil. Mais il doit s'incliner devant le numéro de Delort, qui emmène un contre sur la moitié du terrain, avant de se relever de la charge de Maurice-Belay pour fusiller Carrasso. Il aura une dernière occasion de donner de la voix, pour célébrer le deuxième carton jaune de Poko. Car, à dix minutes du terme, les Ultras Marine replient leur bâche et tout le virage se vide. Il ne verra pas Enzo Crivelli aller récupérer une miette de fierté dans le temps additionnel. Caen, lui, embarque la 2e place. En patron.

Par Eric Carpentier
Modifié

Dans cet article

Je crois que même Marc Dorcel n'aurait pas fait aussi humiliant. J'espère que les supporters bordelais ont beaucoup, beaucoup d'humour.

Caen, c'est sexy. Du petit lait, ce duo Féret-Delort.
Il me tarde d'entendre la réaction de Sagnol, aka la version moderne du ravi de la crèche.
Attention HS (quoique)
Questionnement personnel : Quitte à avoir des équipes en coupe d'Europe, pourquoi vouloir des "grosses équipes qui doivent gagner vu leur budget" (OM/OL/Monaco/ASSE/FCGB) ? Ce sont les premiers à se plaindre du calendrier, des matchs tous les 3 jours etc...
Tant qu'à faire je préfère voir des équipes méritantes, qui se battent et surtout qui jouent au foot (Nice, Caen, dans une moindre mesure Angers)
J'en ai marre d'entendre parler du budget des clubs car au final, le budget sur 1 terrain de football ne fait pas grand chose si il n'y a pas de projet de jeu ou de collectif efficient.
J'ouvre pas le débat forcément (d'ailleurs en y repensant je vais oter l'ASSE de la première partie) mais les consultants qui se plaignent des Jeudis Europa League tout triste il verrait peut être un peu plus de foot...
Prospère Mulenga Niveau : CFA
Cette année jvois bien 2 gros descendre, genre Lille et Bordeaux !
Pas eu la force de regarder le match, et j'ai bien fait.
Mais je suis content, je sais qu'on "jouera" sans Poko pour un ou deux matchs, c'est déjà ça de gagner.

Plus le temps passe, et plus j'ai hâte que Sagnol se barre.
Les joueurs sont merdiques certes, mais pas l'impression que le coach les mette en confiance comme il le faut, et je sais toujours pas qui joue où exactement.
On signalerait une impressionnante flotte de drakkars en direction de Bordeaux. Bien entendu remplis à bord de "Nordiques à la bonne mentalité".
D'ailleurs, pas sûr que Sagnol le sache également.
Sinon, un ou deux milieux défensifs, ce serait bien, histoire d'éviter de se faire violer par toutes les équipes qui jouent un tant soi peu au foot.

Et bravo à Caen!
souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
Caen et Angers retrouvent leur 2ème et 3ème place, tout va pour le mieux
Bring back our Planus Niveau : DHR
Mais enfin virez Sagnol la direction ! Il est totalement à l'ouest ce mec, les compos c'est n'imp, le turn over c'est n'imp, les changements on en parle même pas. Il fait rentrer des jeunes pas prêts puis les remets en réserve, il humilie Gajic, maintenant Guilbert...
J'ai jamais vu une aussi mauvaise gestion même sous Tigana...

De toute façon le virage sud qui se vide, c'est la goutte d'eau. Les ultras sont toujours là pour l'Equipe, mais désormais il est temps de nettoyer tout l'organigramme.

J'aimerais un staff avec un VRAI projet et pas juste des mots, parce que Sagnol ça n'a toujours été que des mots. Grosso modo: on va jouer offensif = empiler des attaquants + on va jouer comme des hommes = discours absolument dépassé.

Triaud va rien faire comme d'hab mais je compte sur un pétage de cable/démission de Sagnol ce soir.
Pendant ce match, j'avais la sensation qu'à chaque fois qu'un truc pouvait mal tourner pour Bordeaux, et bien ça a mal tourné. Le csc de Carasso (qui est bien loin du niveau d'il y a quelques saisons) et le but de Delort aidé par Maurice-Belay, c'est vraiment ce qui t'arrive quand t'es dans un cycle de merde.

Si un autre club passe par ici, s'il vous plait, sauvez Plasil et Saivet. Ils sont trop doués avec le ballon pour mériter ça.
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Triste de voir Bordeaux se faire taper de la sorte par un club qui fait régulièrement l'ascenseur. Quand on voit le palmarès de ce club, l'histoire & les joueurs passés par cette institution, c'est d'un déprimant! Cela me fait un peu penser à la lente & sûre descente du Werder en Allemagne.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Quelle équipe de Caen ! J'ai l'impression de le dire pour la dixième fois depuis le début de la saison.Ils n'en sont pas à leur premier coup d'essai.

Certes,Bordeaux est anémique,mais quand bien même,ils ne leur ont laissé aucune chance et c'est tout à leur honneur.Il n'y a que Nice qui me régale de la sorte.J'ai parfois l'impression de revoir Lorient époque Gourcuff,même si celui de Ripoll ne démérite pas non plus.

Da Silva,je pensais il y a encore quelques semaines que c'était un jeune,en réalité non.

Le danger pour cette équipe (même si leur maintien est acquis) c'est le manque de profondeur de banc qui peut être problématique en cas de blessure d'un titulaire.Et encore,je ne suis même pas sûr que cela sera un sérieux problème.

Caen,Nice et dans une moindre mesure Angers sortent la Ligue 1 de la léthargie de façon régulière.Ils contrebalancent les prestations indigentes,voire indécentes d'équipes comme Monaco,Marseille ou Lyon.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Faut pas confondre histoire et mérite. Notre club navigue à vue depuis le dernier titre, pas d entraîneur, pas de projet, pas d'ambition et aucun caractère, de la direction au terrain. Je suis très content que mes impôts aient payés le Matmut machin chose, bientôt on y verra Begles jouer.
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
En fait, Bordeaux et Lyon font un concours, c'est ça ?
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
J'oubliais,le but du 1-4 de Crivelli met mal à l'aise.1-4 quoi...laisse le tableau d'affichage à 0-4 quand c'est comme ça.Ça rajoute encore plus à l'humiliation.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
670 23