En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 21e journée
  3. // Résumé de la soirée

Caen revient dans la course, Monaco assure

Cinq matchs, 14 buts. On a vu mieux, on a vu pire. Dans le cadre de cette 21e journée de Ligue 1, Monaco s'impose de justesse face à Nantes (1-0), Montpellier vient prendre trois points à Metz grâce à un triplé de Barrios, et Caen revient à deux points du premier non-relégable grâce à son succès 4-1 face à Reims.

Modififié
  • Monaco 1–0 Nantes

    But : Silva (73e) pour Monaco

    Une victoire qui ne restera pas dans les annales, certes, mais une victoire qui pourra compter, c'est une évidence. Elle est peut-être là, la patte Jardim : un jeu très poussif offensivement, mais terriblement efficace. Et même sans Abdennour, parti à la CAN avec la Tunisie, les Monégasques restent solides défensivement. Une véritable purge, comme dimanche dernier à Louis-II face à Bordeaux. Sauf que Bernardo Silva a, cette fois-ci, réussi à débloquer la situation à un peu plus d'un quart d'heure du terme. La fin de match peut tout de même laisser des regrets aux Canaris, qui auraient pu égaliser par deux fois dans les arrêts de jeu. Monaco reste un solide cinquième, et revient même à deux longueurs de Paris, avant le PSG-Évian de dimanche.

    Revivez le live

  • Toulouse 1–1 Bastia

    Buts : Braithwaite (77e) pour Toulouse/ Ahamada CSC (48e) pour Bastia

    Une première mi-temps assez brouillonne sans véritable occasion de but, mais une seconde période avec de drôles d'émotions. La situation évolue en effet dès le retour des vestiaires, avec un but contre son camp d'Ali Ahamada, déjà peu inspiré à Lyon, le week-end dernier. Wissam Ben Yedder, de nouveau en manque de réussite, ne marque plus depuis le 7 novembre dernier. Heureusement pour les Toulousains, c'est Martin Braithwaite, l'autre buteur maison, qui vient égaliser à la 77e minute. Le Danois, laissé au repos au coup d'envoi, aura joué à merveille son rôle de super-sub. Les Bastiais conservent le point du match nul en ayant cadré… 0 frappe. Costaud. Les deux équipes sont 15e et 16e, avec 22 points. Évian, premier relégable, pointe à deux unités.

  • Lorient 1–0 Lille

    But : Guerreiro (59e) pour Lorient

    La love story entre René Girard et la pelouse synthétique du Moustoir, ce n'est pas pour tout de suite. Deux blessures en première période viennent en effet contrarier d'éventuels changements tactiques du coach lillois. Michael Frey tout d'abord, se blesse et se retrouve en larmes sur le banc de touche après sa sortie à la 18e minute. Puis c'est Simon Kjær, le Danois, qui doit quitter ses coéquipiers à la 32e. Dans le jeu, seul Guerreiro propose quelque chose. Virevoltant en première période, le Portugais ouvre le score à l'heure de jeu et permet aux siens de l'emporter. Effort minimum pour résultat maximum. Lille, toujours dans le dur, reste dans le ventre mou de Ligue 1 avec 27 points.

  • Metz 2–3 Montpellier

    Buts : N'Gbakoto (20e), Bussmann (39e) pour Metz / Barrios (17e, 53e, 69e) pour Montpellier

    Et si 2015 était l'année de Lucas Barrios ? L'attaquant paraguayen a éclaboussé de toute sa classe cette rencontre face au FC Metz. Et la victoire montpelliéraine a mis du temps à se dessiner. Acte I à la 17e minute lorsque le très actif Anthony Mounier, légèrement déséquilibré par Guirane N'Daw, s'effondre dans la surface messine. Lucas Barrios s'élance et trompe Johan Carrasso pour inscrire son premier but de la soirée, le troisième en Ligue 1. Acte II seulement trois minutes plus tard après une vilaine main de Joris Marveaux sur un corner lorrain. N'Gbakoto imite Barrios et prend Jourdren le revenant à contre-pied, madame est servie. Acte III peu avant la mi-temps lorsque Bussmann donne l'avantage au FC Metz, après une merveille de centre de Bouna Sarr. Puis, c'est le réveil de Barrios. Le Paraguayen claque deux nouveaux buts en l'espace d'un quart d'heure et permet aux Montpelliérains de renverser la vapeur, pour finalement s'imposer 3-2. Un succès important, qui permet au champion de France 2012 de grappiller trois places au classement et de se retrouver sixième. Ça mériterait bien une crête de couleur, Loulou.


  • Caen 4–1 Reims

    Buts : Roberge CSC (3e), Privat (8e), Yahia (29e), Koïta (76e) pour Caen / Charbonnier (27e) pour Reims

    La Ligue 1 peut être parfois soporifique, mais elle l'est rarement lorsque Reims joue (3,8 buts par match en moyenne, le fameux coefficient de spectacularité). Un homme à piocher parmi les 22 acteurs ? Le Caennais Alaeddine Yahia. Décisif sur le premier but de Roberge contre son camp, puis coupable d'une très vilaine faute qui permet aux Rémois de revenir dans le match, Yahia se rachète deux minutes plus tard pour marquer le but le plus moche de la soirée. La deuxième mi-temps sera largement dominée par Reims, et ce sont partout les Caennais qui vont ajouter un quatrième pion… sur penalty. La roue tourne. Ce succès permet à Caen de revenir à une petite longueur des Lensois (19e) au classement, mais surtout à deux points de Metz, premier non-relégable. Non, les carottes ne sont pas cuites.

    Le résumé de RC Lens/Olympique lyonnais

    ⇒ Résultats et classement de L1

    Par Maxime Feuillet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 13 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3