En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Caen régale, Lille peut avoir des regrets

Nouvelles recrues qui flambent, anciens qui confirment, et des habitudes qui ne se perdent pas, voici le résumé de ce premier samedi de Ligue 1 de cette saison avec deux purges et deux matchs complètement fous au programme.

Modififié

Caen 3-2 Lorient

Buts : Rodelin (32e) et Santini (43e et 87e) pour Caen // Moukandjo (5e et 19e) pour Lorient

Les Lorientais pourront longtemps regretter le carton rouge de Zargo Touré après une faute sur Santini qui partait au but (25e). Avant cet épisode, les hommes de Sylvain Ripoll, qui présentait une équipe similaire à celle de l’an dernier, dominaient largement la rencontre. Benjamin Moukandjo, qui est revenu de vacances avec l’idée de faire mieux que ses 13 buts de l’an dernier, ouvre le score en reprenant un centre en retrait de Waris (5e) avant de doubler la mise sur penalty (18e). Dominés, les Caennais reviennent dans le match après ce carton rouge.

Après une frappe sur le poteau (27e), Ronny Rodelin réduit le score d’une frappe enroulée du gauche à ras de terre après un corner (32e), avant que Santini n'égalise de la tête sur corner (43e). En seconde mi-temps, Caen continue d’attaquer pour prendre l’avantage, mais Santini (48e et 79e) tombe sur un très bon Benjamin Lecomte. La nouvelle recrue continue pourtant d’y croire, et Ivan, et pas Jacques, est récompensé à deux minutes de la fin du match en reprenant un centre de Bessat (88e) pour donner la victoire aux Caennais. À D’Ornano, les supporters ont déjà oublié celui qu’ils appellent « Andy Dehors » .

Metz 3-2 Lille

Buts : Erding (56e et 76e) et Jouffre (88e) pour Metz // Lopes (35e et 70e) pour Lille

Les supporters messins étaient ravis de retrouver la Ligue 1 et ils l’ont fait savoir. Plus de 18 000 spectateurs étaient présents à Saint-Symphorien et un tifo était de sortie pour accueillir les joueurs sur la pelouse. Chauffé par cette belle ambiance, le Lillois Rony Lopes fait la misère aux défenseurs messins. Après une première frappe juste au-dessus de la barre (32e), le milieu portugais ouvre le score en reprenant du plat du pied un centre de la nouvelle recrue Palmieri (36e). Lopes peut célébrer avec son compatriote Eder en dansant la célèbre danse portugaise O MALHÃO MALHÃO.

Les Messins réagissent en seconde mi-temps en égalisant lors d’une action copier/coller au but lillois avec Baillu à la passe et Mevlüt Erding à la finition. Les Portugais de Lille dansent à nouveau après le but de Lopes qui reprend un centre-tir d'Eder (70e), mais une histoire de penalty va vite les calmer. Après une faute de Lopes sur Sarr, Erding égalise en prenant Enyeama à contre-pied (76e), avant que Jouffre ne l’imite après une faute dans la surface du gardien nigérian (88e). Le public messin, qui a sifflé Eder durant toute la rencontre, peut à présent acclamer ses joueurs qui réalisent un très bon coup en s’imposant dans les dernières minutes de jeu.

Dijon 0-1 Nantes

But : Thomsen (48e)

Autre promu en Ligue 1 cette saison, Dijon retrouvait la Ligue 1 qu’il avait quittée en 2012. À croire qu’ils n’ont pas oublié qu’en Ligue 1, il ne faut pas trop marquer de buts, la première mi-temps entre les Dijonnais et le Nantes de René Girard a été d’une pauvreté absolue avec une seule frappe de chaque côté : un coup franc de Rongier (29e) et une reprise de Sammaritano (45e). Les Nantais sont revenus des vestiaires avec l’envie de marquer un but, chose faite avec la tête plongeante de la recrue danoise Thomsen qui reprend un centre d'Iloki au second poteau (49e). Le 1-0 cher à René Girard dans la poche, le match est redevenu ce qu’il était en première mi-temps. Dijon essaye de revenir au score, mais les hommes d'Olivier Dall’Oglio manquent cruellement de justesse technique pour inquiéter la défense nantaise. La patte Girard est déjà bien en place à Nantes.

Montpellier 1-0 Angers

But : Boudebouz (8e) pour Montpellier

Dans un stade à moitié vide et sur une pelouse dans un état limite, il fallait bien le talent de Riyad Boudebouz pour mettre de la folie dans ce match. Intenable toute la rencontre, le milieu algérien a ouvert le score d’un but magnifique (8e). Après avoir mystifié la défense angevine à l’entrée de la surface, il enroule une frappe pied gauche dans le petit filet opposé. Derrière, Angers tente de réagir en contre, mais la frappe de Capelle est détournée par Jourdren (18e) et le but de Sunu logiquement refusé pour une position de hors-jeu (33e). Toujours aussi technique, Boudebouz continue de régaler en deuxième mi-temps, mais le match reste assez pauvre en occasions et se termine logiquement par une victoire de Montpellier. Les supporters vont croiser les doigts pour que leurs joyau algérien reste chez eux cette saison.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 6 heures Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport)
    il y a 7 heures Quand Ronaldo planquait de la bière 44 il y a 8 heures Dupraz quitte le TFC 124 il y a 9 heures Robinho en route vers Sivasspor 56 il y a 12 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 8 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7