Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Ce qu'il faut retenir

Caen on a que l'amour et Zlatan Ibrahimovic

Et le premier maillot jaune de la Ligue 1 est normand. Le Stade Malherbe Caen est donc le surprenant premier leader du championnat après sa superbe victoire à Annecy (3-0). Une première journée au cours de laquelle Monaco, Marseille et le PSG n'auront pas gagné. Et au cours de laquelle Paris aurait même pu perdre, sans Zlatan Ibrahimović.

Modififié

Marcelo Bielsa y était presque


Quand vous menez 3-1 à l'extérieur, il faut savoir garder le résultat au chaud. C'est ce qu'aurait dû faire l'OM de Marcelo Bielsa pour sa première sortie officielle. Sauf que les Olympiens ont craqué en seconde période. Surtout défensivement. Au final, le nul ramené de Bastia (3-3) est presque une contre-performance. Sauf que c'est oublier que l'OM présente toujours la même défense que l'an dernier et que Steve Mandanda n'est toujours pas dans le coup. Avec un Lucas Mendes sur le départ et un jeune Stéphane Sparagna titulaire dans une défense à trois, les ouailles de Bielsa partaient de loin. On ne transforme pas une équipe du jour au lendemain. Quoi qu'il en soit, Bielsa et ses garçons ont montré des choses intéressantes, notamment dans l'état d'esprit et le réalisme.

Vous avez raté Reims - PSG et vous n'auriez pas dû


Une reprise du PSG par une victoire, ça n'existe pas. Surtout sous pavillon qatari puisque c'est déjà la quatrième fois que les Parisiens n'arrivent pas à s'imposer lors du premier match. Cette fois, c'est Reims qui a contrarié les Franciliens. Un match que les ouailles de Laurent Blanc auraient dû plier à la 20e alors qu'ils menaient déjà 1 à 0. Mais Ibrahimović a trouvé le poteau et les gants de Placide sur penalty après que Lucas a fait n'importe quoi sur un deux contre un. En général, quand on ne respecte pas le football, on est puni. Bingo. Le PSG va en prendre deux avant la pause et ne doit son salut qu'au pied gauche d'Ibrahimović en seconde période. Dans le jeu, le PSG est encore en rodage physique, même si Verratti et Pastore ont été excellents. En revanche, on s'inquiète de plus en plus pour les qualités de finisseur d'Edinson Cavani, encore à côté de son jeu à Reims. Pour une reprise, on a vu du jeu, des occasions gâchées, des passes décisives de Pastore, un Devaux barbu et une équipe de Reims joueuse et solide.

L'analyse définitive du week-end : Caen déjà sauvé


Un zest de Julien Féret, une pincée de Rémy Vercourtre, un poil de Manu Imorou, un déboulé de Lenny Nangis et un doublé de Mathieu Duhamel. Voilà la recette idéale façon Stade Malherbe de Caen pour s'emparer de la dignité de l'équipe de Pascal Dupraz, balayée 3-0 à Annecy, mais également du fauteuil de premier leader du championnat. Auteur d'une énorme première période, Caen a dézingué Évian Thonon Gaillard en trois accélérations. Profitant des largesses défensives des Hauts-Savoyards sur les côtés, Caen n'a pas eu trop de mal pour s'amuser pour son retour en Ligue 1. En plus, Mathieu Duhamel a démontré tout le bien que l'on pensait de lui. À suivre, donc.

La polémique de la machine à café


Leonardo Jardim a-t-il paniqué ? Mené 1 à 0 par Lorient dès la 8e minute et un penalty d'Aboubakar, le coach Leonardo Jardim a changé son système avant même la demi-heure de jeu. Dehors, le jeune Tiémoué Bakayoko, et bonjour Valère Germain et le 4-4-2. Un bouleversement surprenant, car Monaco était alors dans son temps fort et, surtout, les Monégasques avaient encore une heure pour refaire leur retard. Bref, le Portugais s'est raté pour son premier match. Malgré une préparation réussie dans les résultats (un nul et cinq victoires), Monaco a payé son manque d'impact physique et sa volonté de défendre trop haut. Moralité, les deux buts lorientais sont venus sur des contres. Classique. Malgré tout, il y a de l'espoir dans ce premier couac. Falcao a marqué sur penalty. La presse espagnole travaille déjà sur un hors-série commandé par le Real Madrid.

Le top 5


- Mevlüt Erding (Saint-Étienne). Avant, Mevlüt doutait. Il ratait tout. Même les choses simples. Aujourd'hui, Mevlüt marque à tous les matchs. Et des doublés. Mevlüt enchanté.

- Dario Cvitanich (Nice). À la recherche d'un but en championnat depuis janvier, l'Argentin a planté deux banderilles dans les ficelles toulousaines. Dont une lunette. Super Dario propre.

- Steed Malbranque (Lyon). Il est vieux. Il entre. Il marque. « Il » est de retour.

- Yacine Bammou (Nantes). Vous connaissez l'histoire du mec qui était vendeur à la boutique du PSG et qui passe professionnel à Nantes pour marquer lors de son premier ballon ? Non ? C'est que vous avez vécu dans une grotte pendant 48 heures.

- Christopher Maboulou (Bastia). L'an dernier, Christopher mettait des buts avec sa main. Cette saison, il plante des doublés dans le buffet de Mandanda. Promotion canapé.

Le geste


Des enfants qui arrivent sur la pelouse d'Auguste-Delaune avec les joueurs du PSG. Un moment de fête. De communion. Les parents doivent être fiers. Surtout quand deux gamins en profitent pour troller le PSG avec une « Alessandrini » . À savoir « OM » avec les doigts. L'effet Bielsa. Déjà.

Ils ont dit


« Ce soir, j'ai vu un football que je déteste avec un oubli total des fondamentaux. J'aurais pu sortir les onze joueurs à la pause. On se doit de se ressaisir, et de montrer autre chose. Car ce que l'on a fait aujourd'hui va nous mener tout droit vers ce que tout le monde espère, à savoir la Ligue 2. » Pascal Dupraz, déjà en colère.

« Je n'en veux pas à Lucas de ne pas me faire la passe, mais s'il choisit de dribbler, il doit marquer. » Zlatan Ibrahimović. Sans pression.

« On ne doit pas se faire remonter comme ça, j'ai la rage. » Wissem Ben Yedder featuring Faf Larage.

« Ils étaient tous dans leur surface. Il y a des équipes qui jouent bas, mais là, à part jouer en tribunes, ils ne pouvaient pas jouer plus bas ! » René Girard, contre le football populaire.

« Il n'y a pas eu que Bakayoko qui était en dessous. Moutinho et Kondogbia aussi. Les 15-20 premières minutes ont été difficiles. Il y a eu une dizaine de passes ratées et l'adversaire en a profité pour contre-attaquer. » Leonardo Jardim. Passion délation.

Le tweet


Même quand il ne joue pas, Ezequiel Lavezzi représente dignement la Ligue 1. Champion.

La stat : 80


Zlatan Ibrahimović a déjà claqué 80 buts avec le PSG. Pauleta avait eu besoin de 53 matchs de plus pour arriver à ce total. Un monstre.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 38