En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Saint-Étienne-Caen (0-1)

Caen détrousse les Verts

Après un match tactiquement parfait, le Stade Malherbe de Caen s'est offert une victoire primordiale dans la course au maintien sur la pelouse de l'AS Saint-Étienne (0-1). Des Verts qui se sont montrés trop maladroits pour espérer quoi que ce soit ce dimanche après-midi.

Modififié

Saint-Étienne 0-1 Caen

But : Rodelin (32e) pour Caen

Quatre jours après avoir offert une des meilleures ambiances européennes lors de la réception de Manchester United en Ligue Europa, le public de Geoffroy-Guichard était toujours en feu ce dimanche après-midi face au Stade Malherbe de Caen. Si les chants étaient encore de la partie, les joueurs de Christophe Galtier ont entendu un bruit qu'ils n'avaient plus connu depuis un petit moment : les sifflets. Car oui, si les supporters des Verts sont des fidèles, ils n'acceptent pas de voir leur équipe incapable de cadrer la moindre frappe en 90 minutes.

Et Rodelin surgit


Défaits le week-end dernier sur la pelouse de Montpellier, les Stéphanois se devaient de réagir très vite pour rester accrochés au train de la Ligue Europa. Pour cela, Christophe Galtier, privés de Florentin Pogba, Kévin Malcuit et Romain Hamouma, tente un coup de poker en titularisant le jeune Kenny Rocha Santos sur le côté droit de l’attaque. Pour sa première en Ligue 1, l’ailier de dix-sept ans s’est fait trop discret, malgré un rush dans la défense caennaise qui fait étalage de ses qualités techniques (26e). Kenny Rocha Santos n’a pas vraiment été aidé non plus par ses coéquipiers qui, à l’image d’Henri Saivet, se sont montrés très maladroits dans le dernier geste, malgré une possession de balle largement à leur avantage. En face, Patrice Garande a choisi, lui, l’option du contre. Alignés à cinq derrière, les Caennais patientent, avant de partir comme des flèches vers l’avant une fois le cuir récupéré. Les premiers contres sont mal négociés, mais celui de la demi-heure de jeu fera mouche : sur un centre de Vincent Bessat, Ronny Rodelin dégaine une subtile tête plongeante croisée pour ouvrir le score.

La maladresse stéphanoise


La seconde période débute sans Kenny Rocha Santos, mais surtout avec plus d’envie des Stéphanois qui imposent très vite un rythme plus élevé et mettent en danger la défense caennaise. Une défense qui ne faiblit pas et qui se permet même d’attaquer, à l’image de Jordan Adeoti qui sort de sa boîte pour allumer une praline des vingt-cinq mètres à un cheveu de la transversale d’un Stéphane Ruffier qui n'en a pas, de cheveux (53e). Le portier stéphanois peut embrasser sa transversale qui l’a déjà sauvé sur un centre raté de l’infatigable Jonathan Delaplace (47e). Deux coups de chaud qui auront le mérite de réveiller des Stéphanois qui assiègent alors les cages de Rémy Vercoutre. Problème, Saint-Étienne n’a visiblement pas envie de marquer. Seul à un mètre des cages, Robert Berić rate le ballon sur son plat du pied (62e), avant que Vincent Pajot ne dévisse totalement sa frappe sur ce bon centre en retrait de Kévin Monnet-Paquet (76e). Tout juste entré en jeu, Yann Karamoh a l’occasion de tuer le match en contre, mais rate une première fois son contrôle, avant de manquer son face-à-face avec Stéphane Ruffier une minute plus tard (84e). Deux ratés qui n'auront finalement aucune incidence sur le score final, Caen met fin à une série de six matchs sans défaite de Saint-Étienne dans son Chaudron en Ligue 1, et respire un peu mieux dans la course au maintien.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 21
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
    À lire ensuite
    Serge Aurier, le déclassé