1. // France – Ligue 1 – 2e journée – Caen/Lille

Caen : 5 hommes et un coup fin

Le premier leader surprise de cette Ligue 1 a enthousiasmé son monde le week-end dernier à Annecy face à ETG, avec une équipe constituée en partie de joueurs méconnus en provenance des étages inférieurs.

9 5

Emmanuel Imorou, mister Twitter

Il se présente comme « meneur de jeu du FC Twitter » , fort de ses plus de 12 000 tweets et 5 000 fans amateurs de ses bons mots et réflexions sur le football. On en oublierait presque qu'Emmanuel Imorou est d'abord et avant tout un très bon joueur qui, à 25 ans, se voit enfin offrir l'opportunité de s'exprimer en L1, après un parcours qui l'a vu passer par Châteauroux, Gueugnon, Braga au Portugal et Clermont, où il s'est affirmé au poste de latéral gauche. Arrivé libre à Caen, l'international béninois semble à maturité, prêt à s'imposer en élite dans un rôle de piston, aussi appliqué défensivement qu'explosif lors des phases offensives, réminiscence de ses années de formation en tant qu'ailier.

Damien Da Silva, plus de temps à perdre

Chez les Da Silva, on connaissait Benjamin, l'acolyte d'Omar da Fonseca sur beIN, et Emmanuel, le chanteur dépressif. Il faudra désormais compter avec Damien (aucun lien), arrivé lui aussi cet été en Normandie en provenance de Clermont. À 26 ans, le natif de Talence est passé par des chemins tortueux pour débarquer en Ligue 1, débutant chez les pros avec Niort, son club formateur. Après un transfert raté du côté de Châteauroux en 2009, c'est à Rouen en National qu'il s'impose durant trois saisons comme une valeur sûre de la troisième division nationale. Recruté l'été dernier par le club auvergnat, ce solide défenseur central, costaud physiquement, a signé 3 ans au SM Caen, qui le suivait depuis déjà pas mal de temps. Son association avec le vétéran Jean-Jacques Pierre a l'air de parfaitement fonctionner pour l'instant.

Jordan Adéoti, hargne à vous !

Là encore un parcours tortueux, là encore un débutant en Ligue 1 et là encore un international béninois, comme Imorou. Les profils des recrues caennaises cet été ont décidément quelques similitudes. Non conservé par le centre de formation du TFC, Jordan Adéoti doit débuter sa carrière chez les amateurs, du côté des voisins de Colomiers en CFA. Repéré en 2012 par Laval, il passe deux saisons en Mayenne avant de prendre cette fois la direction de la Normandie. Hargneux, doté d'une excellente lecture du jeu et bon relanceur, il semble avoir déjà trouvé sa place au sein de la formation de Patrice Garande, dans un rôle de récupérateur devant la défense. Le dernier joueur à avoir fait la bascule de Laval vers Caen est un certain Romain Hamouma. Il y a pire comme précédent…

N'Golo Kanté, vers l'infini et au-delà

De la DH avec le club de Suresnes à la découverte de la Ligue 1 sous les couleurs de Caen, en passant par la CFA2 avec la B de Boulogne, le National avec la A et la L2 la saison passée, le tout en quatre ans, c'est le parcours express de ce jeune de 23 ans au volume de jeu impressionnant. Une ascension irrésistible dont on peine à voir jusqu'où elle ira. Zappé des centres de formation, il donne l'impression d'avoir encore une belle marge de manœuvre. Il est l'archétype du milieu complet, récupérateur harceleur capable de vite se projeter vers l'avant sitôt qu'il a le ballon au pied. Seul Caennais figurant dans le 11 type de la L2 la saison dernière, il semble être parti sur les mêmes bases très élevées, ouvrant le score samedi à Annecy et montrant ainsi la voie à suivre pour ses coéquipiers.

Lenny Nangis, enfin le décollage ?

« Il y a des chances pour que ce soit mon meilleur match jusqu'ici sous le maillot de Malherbe. » Lenny Nangis avait de quoi se montrer satisfait de sa prestation samedi face à ETG, avec à son actif la passe décisive pour l'ouverture du score de Kanté, puis se trouvant à l'origine du premier but de la soirée de Duhamel. Un match plein qui peut faire office de déclic, pour le seul de cette bande des cinq à avoir déjà goûté à la L1. C'était lors de la saison 2011-2012, déjà avec Caen son club formateur, le Guadeloupéen était alors âgé de 17 ans. Hyper talentueux, mais pas toujours très constant, il est surveillé de près par son entraîneur Patrice Garande, qui croit en son protégé, le titularisant samedi au poste d'ailier droit. « Il manque de confiance en lui, il est presque trop gentil, notamment sur le terrain. Il doit affirmer sa personnalité » , disait-il de lui juste avant le début de saison. Ce premier match convaincant à de quoi le rassurer sur les progrès accomplis par le garçon, notamment au niveau du mental.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Le premier à faire un commentaire associant Nangis et Football Manager devra se coincer le petit orteil dans la porte du four et la fermer 10x.

Merci. Coeur avec les mains.
green manba Niveau : Loisir
[citer id="1382898" auteur="GoonCH"]Le premier à faire un commentaire associant Nangis et Football Manager devra se coincer le petit orteil dans la porte du four et la fermer 10x.

Merci. Coeur avec les mains.[/cite

ahahahah tu m as tué , tiens juste pour le plaisir des yeux


http://www.footmanager.net/joueurs13/fm … is-467.php
Bien vu pour le titre.

Et bravo à Caen : ça fait tellement de bien de voir l'ETG 20e. Pourvu que ça dure.
L'Oignon à Pelé Niveau : District

Ce titre est usé jusqu'à la moelle: http://bit.ly/1vQLTiT


RienAFoot Niveau : DHR
Message posté par L'Oignon à Pelé

Ce titre est usé jusqu'à la moelle: http://bit.ly/1vQLTiT




T'as cliqué sur les liens? T'es presque aussi rigoureux que les pigistes qui tapent les brèves sur Sofoot...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
9 5