1. //
  2. // 19e journée
  3. // PSG/Montpellier

Cadres bancals

Barcelone, Guingamp, Ajaccio. En une semaine, le PSG a perdu le peu de certitudes qu'il avait depuis le début de saison et commence même à s'interroger sur la valeur sportive de certains tauliers - ou supposés tel - au sein de l'équipe de Laurent Blanc. D'ailleurs, certains pourraient profiter de la venue de Montpellier au Parc des Princes pour goûter un peu au banc de touche. Risqué mais inévitable. Alors qui ? Et pourquoi ?

0 13
  • Thiago Silva

    Actuellement, le capitaine parisien concentre toutes les crispations médiatiques du club. Sur et en dehors du terrain. Clairement moins bon sur le pré depuis quasiment un an, l'ancien défenseur de l'AC Milan a de moins en moins de monde susceptible de lui trouver constamment des excuses. Avant le Mondial, le garçon s'économisait pour celui-ci. Depuis la fin de l'aventure Coupe du monde, il met du temps à récupérer physiquement et moralement. On se mord la queue. Clairement dans le dur depuis début décembre, il a même été demandé à Laurent Blanc si son capitaine devait faire un tour sur le banc. Mais pour le Président, la donne est autre : « Pour lui redonner confiance, il faut qu'il joue » . Sauf que lorsqu'il joue - comme à Guingamp - il est à l'ouest. Encore une fois, on se la mord. Pis, depuis deux mois, une rumeur galope dans le vestiaire parisien. Alors que « O Monstro » avait milité en personne pour le recrutement de David Luiz, il se pourrait que les deux joueurs... soient en froid. Silva reprocherait, entre autres, à l'ancien touffu de Chelsea de ne pas l'avoir suffisamment défendu quand le nouveau sélectionneur, Dunga, a décidé de lui retirer le brassard au profit de Neymar. Si cela s'avère exact, on frôle la querelle de cours de récré. On parle d'un homme de 30 ans. Trop, c'est trop pour un garçon qui devait amener le club tout en haut de l'Europe. Pour se remettre la tête à l'endroit, Silva doit aller faire un tour sur le banc et regarder Marquinhos, de dix ans son cadet, faire le boulot.

  • Thiago Motta

    Indéboulonnable l'an dernier, le gaucher traîne ses 32 ans comme un fardeau depuis cinq mois. À l'exception du match face au Barça et d'une accélération salvatrice au Moustoir, Motta traverse cette première partie de saison comme un mort vivant. Si le PSG va mal, c'est que Motta va mal. « Il est moins bien, c'est une évidence, a avoué Blanc le 16 décembre en conférence de presse. C'est un joueur qui est très important pour nous. On a pu voir l'année dernière son importance dans notre philosophie de jeu. Donc c'est vrai que le fait qu'il soit moins bien que l'année dernière nous pénalise certainement. Ce n'est pas le seul élément, mais à nous de faire en sorte de l'aider, ce garçon-là. S'il veut lui aussi qu'on lui crie dessus, on lui criera dessus en prenant un mégaphone. » En attendant, il faut jouer contre Montpellier. Avec ou sans Motta ? Bonne question. D'autant que les solutions de rechange ne présentent pas autant de garanties. Cabaye ? Il n'a pas réussi un bon match au PSG depuis janvier. David Luiz ? Le Brésilien est une sentinelle par défaut, à Chelsea il n'avait qu'une seule mission à ce poste : détruire. Et puis faire monter David Luiz d'un cran obligerait Blanc à maintenir Thiago Silva en défense centrale. Rabiot ? Doué, mais il a 19 ans et sort du placard. Verratti ? Et pourquoi pas. Hasard ou pas, Motta réclamait après la défaite de Chelsea en avril dernier une énorme concurrence au PSG, histoire de booster tout le monde. Avec le fair-play financier, cette concurrence n'est jamais arrivée. Dans ces conditions, Motta n'est jamais vraiment mis en danger. Même quand il déjoue. Et en ce moment, il est plutôt régulier dans la médiocrité.

  • Ezequiel Lavezzi

    Il est généreux, drôle, sympa, sexy, beau gosse, argentin et met l'ambiance. Dans toutes les qualités évidentes qui entourent Lavezzi, aucune ne concerne le football. C'est embêtant. Souvent présenté comme un joueur maladroit, l'ancien du Napoli arrivait à faire illusion en multipliant les courses et les centres. Or, actuellement, le numéro 22 multiplie surtout les petites blessures et les matchs ratés. Titulaire dans la plupart des établissements nocturnes de la capitale, le joueur paye en match son hygiène de vie d'étudiant. Au bout d'une demi-heure, le garçon n'a plus de gaz. Contre Guingamp et Ajaccio, il n'a réussi aucune différence. Impensable pour un international argentin payé plus de 400 000 euros par mois. Lucas Moura, lui, est tranquillement passé devant dans la hiérarchie et, depuis le début de saison, un garçon comme Jean-Christophe Bahebeck a eu plus d'impact sur les résultats du club par ses buts et passes que Pocho. Ça en devient inquiétant. Et flippant. À 18 mois de la fin de son contrat, Lavezzi n'a jamais semblé aussi loin de la capitale. Le troubadour manquera dans le vestiaire. Sur le terrain, en ce moment, c'est plutôt sa présence qui dérange. Lui aussi, il a le droit d'aller tutoyer le banc.

  • Edinson Cavani

    C'est le cas le plus compliqué à gérer, au fond. Si vous tombez sur un ami qui n'a regardé aucune prestation parisienne cette saison, difficile de lui faire comprendre qu'un joueur qui pèse 13 buts en 25 matchs (meilleur buteur du club cette saison) suscite autant de crispations autour de lui. Avec Cavani, il y a les statistiques et les matchs. Dans le jeu, l'Uruguayen est d'une tristesse sans nom. Face à Guingamp et Ajaccio, il a réussi à rater les choses les plus simples du football : passes, contrôles, tirs. Même ses déplacements sont proches du néant. Avant, on pouvait se dire qu'il perdait en lucidité à force de défendre. Ce n'est plus le cas. Edinson Cavani a le blues. Le retour de Zlatan Ibrahimović l'a tué. Mentalement, l'homme le plus cher du championnat de France n'arrive pas à prendre le pas sur le Suédois. Dans son malheur, l'Uruguayen a la chance de pouvoir compter sur ses buts qui, mine de rien, font gagner des matchs et sur la méforme chronique de Lavezzi. Sans le fair-play financier, Ángel Di María porterait sans doute le maillot du PSG aujourd'hui. Avec Lucas et Ibra, le trio offensif du PSG était tout trouvé. Et coller un mec à 64 plaques sur le banc, il faut être costaud.


    Par Mathieu Faure
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Je dirais même plus:cadres super bancaux
    joker7523 Niveau : CFA
    Je pense que globalement ça viens de l équipe le problème. Très peu de joueur ont su reste décisif ou régulier,

    En défense au delà de thiago Silva, je me demande si la perte d Alex est pas l une des plus grosses erreurs. Certes c était pas la star ou le joueur ultra médiatique, mais quel efficacité et solidité dans les duel.

    Puis l autre erreur de d avoir mis marquinhos sur le banc alors que son début de saison fut limite parfait.

    David Luiz en défense c est trop fou fou et friable, en milieu de terrain ça pourrait peut être mieux le faire mais je vois pas à la place de qui.

    Bref pour moi, la seconde partie de saison sera soit bien meilleur ou alors on s déroulera. Et les deux match contre Chelsea influencera énormément la suite.

    Une victoire pour finir et en espérant qu on passera la seconde des le mois de janvier.
    Stan Key Lubric Niveau : CFA
    Parmi les cadres bancals, on peut rajouter Blanc, qui est aussi souple qu'un verre à pied.

    J'ai aimé ce qu'il a apporté au PSG, mais il me semble incapable de se remettre en question, or c'est la condition sine qua non pour progresser.
    super ravioli Niveau : Loisir
    c'est marrant comme le cas Cavani me rappelle le cas gomis.
    le gars plante des buts mais tous ceux qui regardent tous les matchs le détestent parce qu'ils voient aussi le reste et tous les adeptes des statistiques te disent il a quand même planté x buts sans se dire une seconde qu'un autre joueur aurait pu faire beaucoup mieux ou que sans le gars, l'équipe pourrait mieux jouer (coucou Lacazette)

    finira peut être à Swansea le cavani...
    Silva est très décevant depuis la coupe du monde, il semble complètement ailleurs. Au brésil depuis la cDm son surnom est "la pleureuse".
    Motta son âge commence à le rattraper, l'an dernier sa saison était fantastique aucune blessure et longue préparation. Cette année avec la cDm, impossible de se préparer de la bonne manière pour lui, bilan il est dans le jus.Lavezzi est sur l'alternatif depuis ses débuts au PSG.
    Cavani un faux procès, il peut pas marquer à chaque match, d'abord à part ronaldo et messi, qui claque plus de 30 buts en une saison ?
    pourGrèce2004en2016 Niveau : District
    je peux pas lire l'article a cause des pubs fifa a la con !!
    deja que cette annee ce jeux est une merde totale ...
    Marty_Nick Niveau : DHR
    Message posté par amok
    Silva est très décevant depuis la coupe du monde, il semble complètement ailleurs. Au brésil depuis la cDm son surnom est "la pleureuse".
    Motta son âge commence à le rattraper, l'an dernier sa saison était fantastique aucune blessure et longue préparation. Cette année avec la cDm, impossible de se préparer de la bonne manière pour lui, bilan il est dans le jus.Lavezzi est sur l'alternatif depuis ses débuts au PSG.
    Cavani un faux procès, il peut pas marquer à chaque match, d'abord à part ronaldo et messi, qui claque plus de 30 buts en une saison ?



    Zlatan sans talalgie
    kris prolls Niveau : CFA2
    Message posté par super ravioli
    c'est marrant comme le cas Cavani me rappelle le cas gomis.
    le gars plante des buts mais tous ceux qui regardent tous les matchs le détestent parce qu'ils voient aussi le reste et tous les adeptes des statistiques te disent il a quand même planté x buts sans se dire une seconde qu'un autre joueur aurait pu faire beaucoup mieux ou que sans le gars, l'équipe pourrait mieux jouer (coucou Lacazette)

    finira peut être à Swansea le cavani...


    Ta comparaison est bien trouvée.Gomis marque 14 buts par saison ( ce qui pr moi est juste le minimum quand tu joue 38 match titu) mais IL CROQUE 5 occaz, provoque 5 hors jeu par match et surtout il détruit le jeu de sa propre équipe!Je compatis avec cavani.
    Le problème pour moi est le rapport "qualité/prix". Dans les faits, la comparaison Gomis/Cavani a du sens. Le souci c'est que Cavani, car il a coûté 64m€, on en attend encore plus.

    C'est le problème le plus gros de Paris : surpayer les joueurs, ça les met sous pression, eux et le coach. Demandons à Pastore, Lucas ou maintenant David Luiz s'ils n'ont pas senti plus d'attente que s'ils avaient couté 20m€ de moins. Idem, Blanc doit se sentir obligé de titulariser certains gars qui ont coûté très cher.

    Pour moi c'est dommage car quitte à mettre un prix hors norme, il faut le faire pour un mec confirmé : (ce qui n'était pas le cas pr Lucas et Pastore). Quant à acheter Cavani, si c'est pr mettre 64m€ tu le mets à son vrai poste, avant centre (comme l'ASM avec Falcao). Sinon tu mets ce prix là sur un ailier confirmé.

    A côté de ça, on achète Verrati à 15m€. C'est une méga affaire (moins pr Marquinhos à 30). On devrait aussi savoir acheter raisonnable et finalement, je trouve qu'on a bien fait de ne pas tomber ds le piège de Di Maria à 75m€ même si j'adore le joueur.
    pauloradiobemba Niveau : CFA
    Ne suivant pas tous les matchs du PSG, mon point de vue est à prendre avec des pincettes.

    Coté satisfaction, je dirais:
    Ibrahimovic forcément. Verratti de plus en plus impressionnant; il est en train de gommer certains défauts de son jeu. Lucas qui affiche enfin le niveau qu'on attendait de lui, petit bémol : il lui arrive souvent de vendanger. Maxwell toujours importants. Marquinhos très bon quand il a joué.

    Bon sinon les sujets qui fachent. Thiago Silva est pitoyable depuis le mondial que ce soit au niveau du comportement ou sur le terrain. Sérieux, si l'affaire du capitanat de la sélécao est avéré, c'est affligeant. Le mec est même pas capable de comprendre pourquoi il l'a perdu alors qu'avant une séance de TAB, il chiale seul sur son ballon quand un gamin de 22 ans, premier mondial, porte ses couilles et fait un discours à toute l'équipe. J'étais de ceux qui le considéraient comme l'un des tous meilleurs DC du monde au Milan et lors de sa première saison au PSG, mon avis a bien changé. Blanc a tort à mon avis de le faire jouer "pour lui redonner confiance" : la meilleur solution c'est de faire jouer Marquinhos et que Silva comprenne "soit tu fermes ta gueule, bosses et tu redeviens un patron, soit tu t'habitues à cirer le banc".

    Le système de jeu de Blanc qui selon moi ne fonctionne que grâce à Ibrahimovic qui joue le rôle de 10 et de 9.

    Blanc lui même : son coaching contre le Barça suffit à comprendre pourquoi.

    Le comportement de certains joueurs : Ibrahimovic, Verratti, Motta entre autre passent leurs matchs à gueuler sur l'arbitre à la manière d'un Dani Alvès. C'est insupportable. Encore plus énervant quand c'est Alvès ou Motta, ils sont inscrits dans la catégorie des catins etc, quand c'est Ibra, c'est normal ça fait partie du personnage. Honnetement on fustige l'arbitrage français (au passage même en Champion's League, Ibra and co gueulent sur l'arbitre) à juste titre, mais j'ai l'impression que certains arbitres sont terrifiés d'arbitrer au Parc.

    Après je suis mitigé sur :

    David Luiz. Je le considérais comme une bouse. Je me suis trompé mais son gros problème c'est qu'il a tendance à défendre tout seul, sans se préoccuper de sa défense.
    Matuidi que certains disent cramés. Peut être mais ça reste un très bon joueur.
    Pastore, très bon cette saison mais j'ai l'impression qu'il est moins bon quand Ibrahimovic joue (logique puisque Ibra remplit le rôle de 10 et 9).
    Cavani : à ce que je sache Inzaghi ou Trezeguet n'était pas très influents dans le jeu mais ils plantaient et c'est ce qu'on leur demandait. Par contre Cavani vendange pas mal.
    Sirigu que j'apprécie mais je l'ai rarement vu sortir un match où il permet de tenir le résultat. C'est aussi parce que le PSG est rarement en difficulté en L1 mais tout de meme.
    Amok t'as pas bien compris .. Cavani justement c'est pas son ratio but qui lui est reproché, c'est sa nulité dans le jeu ..
    T'enleves ses buts, c'est un fardeau ( même avec c'est pas glorieux )

    Sinon je suis d'accord avec l'article, même si j'y ajouterais SIRIGU qui est pas aussi bon que les années précédente .. Je le trouve parfois fébrile ..
    La suprématie n'aura pas durée bien longtemps...
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    0 13