Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Ligue 2 – 12è journée
  2. // Dijon/Auxerre

Caceres : « Perdre Corgnet, ça laisse des traces »

Sur une mauvaise pente depuis quelques semaines, Dijon (6e) et Auxerre (12e) s’affrontent ce vendredi (18h45) avec en jeu la suprématie régionale. Principal danger pour l’AJA : Raphaël Caceres (25 ans), l’attaquant qui monte dans un DFCO orphelin de Benjamin Corgnet. Malgré son accent chantant, le natif de Carpentras commence d’ailleurs à apprécier les charmes de la vie en Bourgogne.

Modififié
Qu’arrive-t-il à Dijon, qui n’a plus gagné depuis cinq matchs ?

On est moins mordants lors des matchs. On n’a pas été épargnés par les blessures non plus, ça n’arrange rien. Mais on va essayer de se remobiliser. Ce n’est pas non plus inquiétant car on fait quand même de belles choses lors de nos matchs, même si au niveau des résultats, ce n’est pas terrible.

Le départ de Corgnet dans les dernières heures du mercato a-t-il complétement modifié votre façon de jouer ?

Oui, au début, on a changé de système. Là, on est revenus au même. C’est sûr que perdre un joueur comme Corgnet, ça laisse des traces. Il nous apportait une touche technique et sa faculté d’accélération. Il allait vite vers l’avant, c’était un bon relais entre le milieu et l’attaque.

Le derby contre Auxerre, ça paraît être le meilleur moment pour retrouver la victoire…

Oui, c’est le derby devant notre public. La suprématie régionale est en jeu. C’est vraiment le meilleur moment pour jouer ce match.

Tu sens une effervescence en ville ?

Vu qu’on a joué lundi (défaite 2-0 à Nantes, ndlr), je n’ai pas pu vraiment aller en ville pour voir. Mais on ne ressent pas une pression particulière pour ce match. Dijon n’est pas une grosse ville de foot, mais à chacun de nos matchs à domicile, il y a du monde. Depuis la montée en Ligue 1, il y a pas mal de monde dans les tribunes.

Qu’est-ce tu penses de l’équipe d’Auxerre ?

Ils descendent de Ligue 1 et ils ont pas mal d’expérience, avec de nombreuses années dans l’élite. Ils sont un peu comme nous ces derniers temps, avec des résultats pas très bons. Le match va être très important pour les deux équipes.

Sur un plan personnel, ça n’a pas été trop dur de repartir en Ligue 2 alors que l’an passé, tu avais terminé sur le podium avec Troyes, où tu étais prêté ?

Ça a été frustrant mais la déception est passée. J’ai retrouvé d’anciens coéquipiers et je suis content de jouer avec eux.

Ça fait deux fois que tu vis cette situation de finir sur le podium mais finalement de retourner dans un club de Ligue 2. Tu n’as pas hâte de découvrir enfin la Ligue 1 ?

Si, bien sûr, j’ai hâte. Mais ce n’est peut-être pas encore le moment. C’est frustrant de monter deux fois d’affilée mais de finalement jouer en Ligue 2. Mais si ça doit venir, ça viendra.

Toi qui es de Carpentras, tu t’es habitué à la vie en Bourgogne ?


Oui, ça va. L’hiver vient vite et il est rugueux mais maintenant je suis habitué !

On va voir si tu es devenu un vrai Bourguignon alors. Les escargots, tu aimes ça ou ça te dégoute ?

Non, j’aime ça, j’en mange ! Il y a des petits restos dans Dijon qui font des cassolettes d’escargots donc on ne s’en prive pas.

Tu es amateur de vin ?

Je ne connaissais pas trop mais Cédric Varrault aime bien le vin et me fait découvrir. Je commence à m’y mettre petit à petit. Il connaît pas mal les vins de Bourgogne donc il m’initie à tout ça.

Et si je te donne le choix entre un Chablis, vin de l’Yonne, ou un Côte de Beaune, plus près de Dijon, tu choisis quoi ?

Ah, je suis plus Chablis quand même (rires) !


Propos recueillis par Alexandre Alain
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible