1. //
  2. // 3e journée
  3. // Dijon/Tours

Cacérès: « Monaco, c’est un peu le PSG de la L2 »

Raphaël Cacérès pourrait l’avoir mauvaise. Deux montées en Ligue 1 coup sur coup ne lui ont toujours pas permis de découvrir l’élite, que ce soit avec Dijon puis avec Troyes, mais il est loin d’être découragé. De retour en Côte-d’Or pour une nouvelle saison en deuxième division, le natif de Carpentras évoque le départ de son équipe sur les chapeaux de roues. Avant de recevoir Tours, ce soir (18h45).

Modififié
0 2
Pour l’instant tout se déroule bien depuis votre retour à Dijon, trois matchs, trois victoires ?
Exactement, trois matchs, trois victoires, tous les voyants sont au vert, je crois qu’on ne pouvait pas espérer mieux.

Vous gagnez aux pénaltys mardi soir à Gaston-Petit face à Châteauroux (2-2), quelle importance revêt cette Coupe de la Ligue pour Dijon ?
Personnellement, je n’ai pas joué mardi soir mais c’est sûr que l’on prend cette Coupe de la Ligue à cœur. C’était important de bien entrer dans cette compétition. On a réussi à l’emporter aux pénaltys, et même si c’est toujours un peu la loterie, c’est une satisfaction.

Comment vous sentez-vous à l’orée de cette saison, vous avez ouvert votre compteur face au Mans, vous vous fixez des objectifs en termes de statistiques ? (6 buts avec Dijon en 2010-2011 et 10 buts la saison dernière avec Troyes, ndlr)
Je me sens plutôt bien en ce moment, j’ai déjà participé aux deux matchs de championnat et j’espère que ça va continuer dans ce sens. Concernant les statistiques, je n’ai pas d’objectif précis, mais c’est surtout la bonne marche du club qui est importante. C’est sûr que j’aimerais bien dépasser la barre des dix buts, mais je ne suis pas focalisé là-dessus.

Vous ne gardez pas trop de rancœur de n’avoir pas été conservé par Troyes et ainsi accéder à l’élite ?
Je suis un peu déçu c’est sûr, car ça fait deux fois que je participe à des remontées. Après, Troyes n’a pas levé mon option d’achat parce qu’ils la jugeaient trop chère. Je suis parti donc logiquement en fin de saison. Ils m’ont permis de progresser et pour cela, je les en remercie. Désormais je vais continuer de mon côté et eux, du leur.

Mais la Ligue 1, ça vous titille ?
Bien entendu, je suis un compétiteur, je joue pour essayer d’atteindre le plus haut niveau. Donc, forcément, j’y pense.

Est-ce que vous pensez que votre parcours atypique et le fait de ne pas avoir été formé dans le même moule que les autres vous rendent plus fort ?
Je pense que ça peut être un avantage car je sais d’où je viens. Mon rêve a toujours été de devenir professionnel, même s’il s’est réalisé sur le tard. C’est vrai que mon parcours est différent de celui des joueurs passés par les centres de formation.

Est-ce que vous visez la remontée immédiate ?
Le club veut d’abord se stabiliser donc on ne va pas dire qu’on joue la remontée immédiate. Après, si l’on voit que l’on est bien placés dans les deux derniers mois, on ne va pas se gêner. On veut en premier lieu donner un bonne image du club. Si on continue à gagner des matchs, on pourra y penser mais on veut assurer le maintien le plus rapidement possible avant d’éventuellement viser plus haut.

Vous recevez Tours ce soir, la lanterne rouge, à quoi faut-il s’attendre ?
Ils sont lanterne rouge après seulement deux journées, donc ça ne veut pas vraiment dire grand-chose. Ils se sont qualifiés mardi en Coupe de la Ligue également aux pénaltys (3-3 puis 5 tirs aux buts à 4 face au Havre, ndlr), donc on sera à égalité sur le plan physique. Ils ont déjà pris pas mal de buts lors de leurs premiers matchs donc ils vont sûrement se présenter avec un système très défensif. De toute façon, on ne veut pas s’adapter à l’adversaire, on va juste jouer comme on a l’habitude de le faire. Et forcément, essayer d’emporter ce match.

Est-ce que vous pensez qu’avec son solide mercato, Monaco sera le favori de la Ligue 2 cette saison ?
Je pense qu’ils sont favoris. Monaco, c’est un peu le Paris Saint-Germain de la Ligue 2. Ils ont un effectif énorme mais il faudra que la mayonnaise prenne, ce qui n’est pas toujours facile. Le problème majeur qu’ils vont rencontrer, c’est qu’ils vont être attendus tous les week-ends, tout le monde voudra les battre. Ils auront une grosse pression. Mais bon, je ne me fais pas de souci pour eux, avec l’équipe qu’ils ont, ils vont parvenir à assurer leur objectif de retrouver la Ligue 1 à la fin de la saison.

Avec Olivier D’All’Oglio, les choses se passent bien ?
C’est un entraîneur que j’apprécie beaucoup, les choses se passent très bien entre nous. Il me donne pas mal de libertés offensivement donc, à mes yeux, c’est vraiment un super coach.

Propos recueillis par Adrien Girault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Monaco, c'est un peu le PSG de la L2"
Restez-y alors, ça arrangera tout le monde.
Awesome_sXe Niveau : Loisir
Feola rassure nous tu as bien compris que Cacérès n'était pas à Monaco hein ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 2