1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir

Caçapa, le Brésil qui gagne

On sait que Mourinho a assisté à ASSE/OL et peut-être le sélectionneur brésilien Mano Menezes était-il au Parc des Sports d'Annecy pour superviser Claudio Caçapa. Il aurait aussi pu voir la victoire de son compatriote troyen Marcos dans le derby champenois ou le nouveau revers du Nantais Vivian Matheus à Vannes.

Modififié
0 0
Le match : Troyes-Reims


Comment ça l'affiche ne fait pas rêver ?! 1-0 à la mi-temps pour les Troyens, 3-2 score final pour l'ESTAC, le derby de Champagne-Ardennes a tenu toutes ses promesses. Le nouveau chouchou rémois, Julien Toudic, a pourtant claqué un doublé mais Troyes s'est appuyé sur Bettiol, Faussurier et Carlier (pas Guy, Vincent). Et la stat' qui tue : 30% des buts de cette 23e journée de L2 ont été marqués dans ce duel de promus.

Le joueur : Claudio Caçapa


Bon, pas de quoi lui rappeler les folles soirées de Ligue des Champions avec Lyon. Mais pour sa première titularisation sous le viril maillot rose de l'ETG, Claudio Roberto Da Silva dit Caçapa a connu la joie d'une victoire arrachée à domicile dans les arrêts de jeu. Un but de Pouye contre Châteauroux et hop, les Hauts-Savoyards confortent leur deuxième place sur le podium. La tunique du Brésilien a été récupérée par Sophie Dion, conseillère spéciale aux sports du Président Sarkozy, en plein lobbying auprès du CIO à Annecy. C'est sûr qu'avec Caçapa dans la balance, on aura les Jeux de 2018.

La victoire d'Evian en video

La perf' : Vannes


Les Nantais ont dû parcourir à peine plus de 100 kilomètres pour se rendre au Stade de la Rabine. Suffisant pour perdre 1-0 face à Vannes, leur septième défaite de la saison. Valéry Mézague enfonce les hommes de Gentili, qui n'ont pris qu'un point sur douze possibles. Catastrophique depuis le début de l'année, le VOC reste relégable mais gratte une place. Y'a pas de petit profit.

Le chiffre : 4


Des semaines qu'on nous bassine avec l'effet Tosi à Nîmes. Noël Tosi, collectionneur de cravates hideuses, capable de redresser une situation désespérée d'une équipe de Nîmes qu'il dirige depuis novembre dernier. Mais les Crocodiles viennent d'enchaîner une quatrième défaite de rang toutes compétitions confondues. Dijon, qui n'avait pas encore marqué en 2011, s'impose 2-0 aux Costières grâce à Caceres et Ribas. Pour sa défense, Nîmes peut avancer la perte de ses deux bombes offensives, parties en L1 lors du mercato hivernal (Ayité à Brest et Moukandjo à Monaco).

Verbatim


« En Ligue 1, j'ai fait cinq matches, cinq défaites. Si je peux faire cinq matches et cinq victoires en Ligue 2, ce serait top ! Notre objectif ne change pas [...] On ne va pas commencer à compter les œufs dans le cul de la poule parce qu'autrement, on ne va pas s'en sortir » . Michel Estevan, entraîneur de Boulogne (victoire 1-0 à Istres), d'humeur fermière.

Hors-jeu


Angers avait des allures de Chicago en début de semaine. Ou d'un mauvais feuilleton policier. Willy Bernard, président du SCO, a passé 48h en garde à vue, soupçonné “d'abus de biens sociaux, d'abus de crédit et de faux en écriture”. L'actionnaire majoritaire d'Angers aurait également utilisé pour son usage personnel des jets privés, facturés au club (promis, cette fois-ci Ben Ali et Moubarak n'y sont pour rien). Mais faut croire que l'avenir de leur président n'inquiète pas plus que cela les Angevins, qui sont allés s'imposer 1-0 à Sedan grâce à Henri Saivet. Sedan, cinquième, ne cesse de chuter depuis quelques semaines. Mais là, ce sont les joueurs qui mériteraient d'aller en taule.

Résultats

Le Mans 1-0 Grenoble


Evian TG 1-0 Châteauroux


Sedan 0-1 Angers


Laval 2-2 Tours FC


Le Havre 1-0 Clermont Foot


Istres 0-1 Boulogne


Vannes OC 1-0 Nantes


Troyes 3-2 Reims


Nîmes 0-2 Dijon


Lundi soir : Metz-Ajaccio

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le Real relancé ?
0 0