Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée
  3. // Sunderland/Newcastle

Cabaye, « le Xavi français » , vraiment ?

En conférence de presse, avant de s’opposer aux Bleus à Madrid, Vicente del Bosque affirmait : « Cabaye est leur milieu de terrain le plus talentueux, il est comme notre Xavi » . Une comparaison forte. Trop forte ? Surtout que Cabaye n’a rien à voir avec Xavi, hein ? Non ? Si ? En fait, quel est le rôle de Cabaye sur le terrain ?

Modififié
Deux milieux centraux. Yohan Cabaye, 1m75. Xavi, 1m70. D’un côté, de la vivacité dans les petits espaces, un bon pied droit qui sait renverser le jeu, varier et jouer long, une grosse frappe de balle et un esprit de combattant au pressing et à la couverture. De l’autre, Xavi. Le seul et unique Xavi Hernández. Avant d’aborder cette comparaison osée, soulignons un point commun certain : le temps écoulé pour arriver à la reconnaissance qui est la leur aujourd’hui. Quand l’Euro 2008 a transformé la carrière de Xavi, Cabaye a attendu la saison du titre lillois pour devenir international. Deux joueurs qui font tout, deux milieux qui font tout voir, mais que l’on ne voit pas ?

Cabaye n’était pas le Xavi lillois

Si la comparaison avec Xavi repose sur quelques fondements, elle le cherche dans le 4-3-3 du LOSC de Rudi Garcia, où Mavuba-Balmont-Cabaye aura été une sorte (relative) de Busquets-Xavi-Iniesta français. Un triangle qui, tout en restant loin de l’élaboration barcelonaise, aura fourni fluidité, contrôle et créativité. Mais en Espagne, Xavi est surnommé « l’Ordinateur » . Et s’il y avait eu un joueur assimilable à une machine à Lille, cela n’aurait pas été Yohan : celui qui touchait le plus de ballons, qui réalisait le plus de passes et qui régulait le jeu des Nordistes, c’était Rio Mavuba.

De son côté, Cabaye couvrait des espaces, relayait les offensives, participait aux phases de construction, mais il n’était pas le jeu lillois comme Xavi peut être celui du Barça. Aussi, il marquait des buts, frappait de loin et taclait, ce qui le prédestinait déjà au style de milieu box-to-box anglais. Des coups francs, des pénalties, des buts rageurs. En 2009-10, Cabaye plante 13 buts en 32 matchs de championnat et devient un modeste Frank Lampard de Ligue 1. Si son influence sur le jeu lillois n’est pas exactement xaviesque, elle reste énorme : il n’y a qu’à voir ce qui reste de cette fluidité.

Et Cabaye n’est pas non plus le Xavi des Bleus

Avec les Bleus, le rôle de Cabaye est non seulement différent, mais aussi extrêmement variable. À l’Euro, dans le 4-3-3 de Blanc, Cabaye aura presque tout fait, positionné entre le 6 (Diarra puis M’Vila) et Nasri. Si ce dernier a été critiqué pour ses touches de balle répétitives, son rôle était bien de suivre sans cesse le mouvement du jeu, de proposer, d’être le fil conducteur, à l’image d’un Valbuena à Marseille ou d’un… Xavi à Barcelone. Et Cabaye ? Il se plaçait entre les deux. Ni architecte, ni meneur des Bleus, mais bien relayeur selon la définition même du terme. Pour relayer entre M’Vila et Nasri, et faire passer le collectif de la phase offensive et à la phase défensive.

Pour situer, face à l’Angleterre, Cabaye réalise 71 passes, et Nasri 105. Face à l’Ukraine, c’est du 38 contre 68. Le plus intéressant est peut-être finalement de se rappeler qu’il était le principal absent face à la Suède : la comparaison reste donc pertinente dans l’influence du joueur sur son collectif. Moins d’équilibre, moins de percussion, moins de jeu. Le fait que Cabaye soit devenu indispensable en équipe de France est peut-être la seule chose sur laquelle toute la France s’est mise d’accord à l’heure de faire le bilan ukrainien.

Un cerveau, des longues passes et Paul Scholes

Le coach des Magpies, Alan Pardew, va dans le même sens que Del Bosque : « Il est le cerveau de mon équipe, celui qui sait quand il faut accélérer le rythme du match ou ralentir le tempo. » En Angleterre, Cabaye joue dans un 4-2-2-2 aux côtés de Cheick Tiote. Et dans ce système, c’est bien lui qui dicte le jeu : les relances passent par les pieds du Français, le numéro 4 lance les accélérations et bouge le bloc-équipe. Mais les cerveaux des championnats anglais et espagnol sont bien différents. D’une part, le cerveau Cabaye fait jouer un football direct et physique, aux changements de phase incessants. La longueur moyenne des passes de Cabaye est de 25m, avec 77% de réussite, d’où une prise de risque importante. Celle de Xavi est de 17m, avec 94%. D’autre part, Cabaye brille particulièrement sur ses coups de pied arrêtés, frappes lointaines et longues ouvertures (cf. le premier but face à Bordeaux). Cabaye n’a pas besoin de beaucoup toucher le ballon pour briller.

Petit bijou de coup franc face à Manchester United
Vidéo

Tout tranquillement, Cabaye a ainsi suscité l’intérêt de Tottenham et provoqué une rumeur l’envoyant à Manchester United. Sont-ils vraiment à la recherche d’un Xavi ? Si les premiers souhaitent remplacer Modrić, Sir Alex recherche l’héritier de Paul Scholes. Après avoir pensé à Sneijder, Modrić, Şahin ou encore Vidal, voilà Yohan Cabaye. Réflexion faite, cette paire Cabaye-Tiote a bien des similitudes avec le schéma so nineties Scholes-Keane. La France aurait donc peut-être l’honneur de détenir l’héritier caché du grandissime Paul Scholes… Cette comparaison aurait plus de sens que celle de Del Bosque, que nous mettrons donc sur le compte de l’élégance du caballero, toujours prêt à lâcher un compliment. Nous garderons néanmoins la première partie de la déclaration (avec une douce pensée pour Diaby) : « Cabaye est aujourd’hui le milieu de terrain français le plus talentueux. »


Par Markus Kaufmann


À visiter :

Le site Faute Tactique

Le blog Faute Tactique sur SoFoot.com

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? il y a 4 heures Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
il y a 5 heures Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? il y a 6 heures Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 il y a 8 heures Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 il y a 8 heures La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 48 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3