1. // Euro 2012
  2. // Norvège/Danemark

Ca va être chaud !

Le peuple scandinave attend ça depuis plusieurs années. Un nouveau choc entre la Norvège et le Danemark. Deux nations voisines que bien des choses opposent.

0 0
Mais qu'arrive t-il à la Norvège ? D'habitude suffisante, l'équipe nationale est aujourd'hui irrésistible avec trois victoires en autant de rencontres en ce début des éliminatoires de l'Euro 2012. Les coéquipiers de John Arne Riise abordent le derby scandinave, contre le Danemark, dans la peau du leader de la poule H. Au pays du saumon, quelques voix s'élèvent pour parler de l'événement sportif du week-end. L'opposition de samedi face à un voisin nordique moins bien organisé et qui se permet surtout plus de libertés. « Les Norvégiens pensent que les Danois sont plus cools, plus tranquilles que la plupart des habitants de Norvège, explique Mlle Aarre, maître de langue norvégienne à l'université de Strasbourg. La preuve, pas mal de nos compatriotes partent en bateau pour un ou deux jours profiter des prix bas danois. L'alcool, par exemple, est beaucoup plus abordable. Certains Danois peuvent boire en pleine journée. Ce qui est assez impensable en Norvège » . Demandez donc à Thomas Gravesen ou encore à Stig Tøfting si ça vaut le coup de se jeter plusieurs binouzes dans le centre de Copenhague...

Le Danemark ne fait pas de la Norvège une affaire personnelle. Quelques rancœurs voisines mais des broutilles par rapport à la rivalité qui oppose les Danois aux Suédois. Tout juste si le pays du prince Frederik admet quelques différences avec les habitants de l'état le moins peuplé de Scandinavie. «  Je crois que les Danois ont moins de problèmes ou de complexes avec les Norvégiens qu'avec les Suédois, admet Camilla Hillestørm, enseignante de la langue danoise dans l'Est. Les Norvégiens sont un peu plus proches de la nature que nous. Ils sont moins urbains et préfèrent la campagne à la ville. Au Danemark, il n'y a pas de montagnes. Tout est centralisé et la vie est beaucoup plus stressante » . La Norvège n'a jamais eu la pression du résultat. Huitième de finaliste lors de la Coupe du monde 1998, elle n'a plus participé à une compétition internationale depuis le dernier Euro 2000. Cela n'émeut personne au pays. Les médias et autres passionnés de sports préfèrent se concentrer sur les disciplines phares comme le ski nordique ou encore le biathlon.

La pression est un peu plus forte au Danemark. D'une part, les bons joueurs y sont un peu plus légion. Les Agger, Poulsen, Jensen, Bendtner évoluent tous dans des grands clubs européens. Et le passif des Danois est bien plus important que celui de son voisin scandinave. Vainqueur de l'Euro 1992, quart de finaliste à la Coupe du monde 1998 et à l'Euro 2004, le Danemark se doit de bien figurer dans les plus grandes compétitions. Une défaite en Norvège serait mal acceptée par le peuple danois. « Les gens attendent la rencontre avec impatience. Elle oppose deux pays voisins qui sont assez différents dans leur manière d'être, explique le journaliste de sport danois Thomas Pyndt. Il y a une petite rivalité entre les deux nations. Le Danemark va tout faire pour accrocher un résultat. C'est une question de fierté, une sorte de derby. Mais la Norvège reste le favori de cette rencontre. Tout Oslo est derrière elle » . Un stade plein, un football retrouvé, une attente surprenante : la Norvège aurait-elle changé ? Réponse ce samedi en fin de soirée.

Romain Poujaud

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Que devient le Luxembourg?
0 0