En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Championnat d'Europe militaire
  2. //

Ça ressemble à quoi l'équipe de France militaire de foot ?

Ce week-end, la France est devenue championne d'Europe militaire. En même temps, c'est plus facile quand on recrute des pros comme Julien Outrebon, ancien de Luzenac, pour renforcer ses rangs. L'occasion pour ces « infiltrés » de nous parler de la grande muette.

Modififié
La Marseillaise résonne dans toute la base militaire de Rochefort. Tous les hommes présents sont au garde à vous. Eux non plus ne chantent pas l'hymne national, ils le subliment. Frissons. On est lundi 24 novembre et les Bleus mettent un pied dans la compétition. Ils sont prêts à marcher sur l'Irlande. Pas le droit à l'erreur quand on joue le titre dans un championnat à quatre. Les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Irlande et la France s'affrontent dans un championnat d'Europe sans match retour. À la clef, une qualification aux jeux mondiaux de 2015 en Corée du Sud. Et la France ne rate pas son entrée en matière. Score final : 2 à 0. C'est de bon augure pour la suite.

Devenez vous-même


Si la France survole le top 4 européen, c'est en partie grâce au partenariat mis en place avec l'UNFP. Quand elle ont besoin d'un joueur, la grande muette n'a qu'à demander au syndicat des joueurs. Qualités requises : un poste. Mais aussi des valeurs. Cet été, quand le lieutenant Maxime Paulus, directeur de l'EdF, va chercher Philippe Billy du côté du Stade lavallois, c'est d'abord pour sa capacité à défendre, mais aussi pour sa rigueur : « Il a un père colonel. Du coup, il collait à notre profil. L'art martial, ça le connaît. »

Participer à l'effort de guerre


Et de là découle un contrat gagnant-gagnant. Les militaires profitent de la technique des joueurs. Et les joueurs de la préparation physique militaire. Julien Outrebon, ancien de Luzenac : « À l'époque, j'étais au chômage. Du coup, je m'entraînais tout seul. Mais j'ai fini par accepter la proposition pour rester en forme, jouer et surtout être prêt lors du mercato d'hiver. » Dit comme ça, on pourrait croire qu'il n'y a que des avantages à rejoindre les rangs de l'armée. Mais comme on peut l'imaginer, on ne met pas un pied dans cette team sans respecter certaines conditions. Première d'entre elles : devenir réserviste. Facile. D'ailleurs, Julien Outrebon a signé sans hésiter : «  Je ne me suis pas posé la question de savoir ce qui se passait si on entrait en guerre. Mais j'imagine qu'on devra participer, non ? »

Dîner 18h30


Deuxième et ultime condition : vivre au rythme militaire. Wesley Yamnaine est passé par la Roma. La discipline, il connaît ça. Pourtant, ses nouveaux copains ont quand même réussi à le surprendre : « Au début, ça fait bizarre de manger à 18h30 le soir. Normalement, tu t'entraînes à cette heure-là. Alors forcément, t'as un creux vers 22h. » Idem pour Philippe Billy, ancien de Carquefou : « Le rythme est un peu dur à attraper. Lundi dernier, par exemple, pour le match contre l'Irlande, c'était lever à 6h45. Petit déj' à 7h10. Marche au pas à 8h… Alors qu'on jouait à 18h45. » Dur.

Niveau CFA


Il n'y a pas d'intégration facile. Ça prend du temps, c'est chiant et ça l'est certainement encore plus dans l'armée. Mais ici, comme partout, une fois incorporé, on a toujours du mal à se passer de sa nouvelle vie. Encore Philippe Billy : « Franchement, je vis un truc incroyable. Ça se situe entre la rigueur et la fraternité. C'est l'une des plus belles expériences de ma carrière. » Ça peut se comprendre en regardant jouer cette équipe de France militaire. Car une bonne ambiance va souvent de pair avec le niveau. Rares sont les équipes complètement nulles, à bien vivre ensemble : « Ils jouent comme une bonne CFA 2. Voire une CFA. » Et ça paye sur le terrain. Après avoir effacé l'Irlande lundi, les Bleus ont réitéré face aux Pays-Bas mercredi et sont allés chercher un nul face à l'Allemagne vendredi. 7 points en trois matchs, ça suffit pour le titre. La France est championne d'Europe.

Bizutage


Qui dit première place au championnat d'Europe, dit logiquement qualification pour les jeux mondiaux en Corée du Sud. Pour le moment, aucun de ces trois « infiltrés » ne peut assurer qu'il sera de la partie asiatique. Leur priorité, c'est de trouver un club. Alors ils profitent du moment. Et le lieutenant Maxime Paulus le leur rend bien : « Aujourd'hui (jeudi ndlr), on est allés au restaurant pour fêter la paternité de trois de mes hommes. Et les trois joueurs professionnels se sont pliés aux règles. Une sorte de bizutage. Julien a chanté La Tactique Du Gendarme (un clin d'œil sympathique). Wesley, Petite Marie de Cabrel, et Philippe une chanson de Goldman. »


En fait, ils sont plus ou moins comme tout le monde, ces joueurs militaires. De la mauvaise équipe dominicale de FSGT au Paris Saint-Germain, ils sont des joueurs de foot comme les autres. La rigueur en plus.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 29
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165