1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir

Ça prend forme

La Ligue 1 commence à se pérenniser. Marseille est maillot jaune, Paris a des regrets, Rami est solide et les intempéries chamboulent tout.

Modififié
0 0
L'OM nouveau leader

A force de tourner autour du pot, l'OM a fini par mettre les pieds dedans. Marseille est -déjà- leader (avec un match en retard mercredi contre Rennes) après sa large victoire contre des Montpelliérains joueurs mais trop faibles en défense (une fessée 4 à 0). Bien emmenés par un Lucho partageur (un but et une passe décisive), les hommes de Didier Deschamps ont conclu leur semaine en beauté après leur belle victoire en terre moscovite. Qualifié pour les huitièmes de finale de Ligue des Champions, demi-finaliste de la Coupe de la Ligue et maillot jaune du Tour, Marseille est facile. Le pire, c'est que l'équipe semble encore en rodage. Une seule ombre au tableau : la grave blessure d'Azpilicueta (ligaments du genou flingués) qui laisse l'Espagnol sur la touche jusqu'en juin prochain. C'est con, l'ancien d'Osasuna commençait à devenir intéressant. Les noms de l'éventuel remplaçant commencent déjà à sortir : Fanni, Debuchy, Corchia...





Brest et les éléments

Géographiquement, Brest c'est un peu le coin où personne n'a envie d'aller passer un week-end. Encore moins fin novembre, même avec sa copine pour aller voir la famille. Pourtant, Lens a voulu tenter le diable en résistant 45 minutes aux intempéries bretonnes samedi soir. Du froid, de la neige et une incapacité à voir la gonfle. Dans ce bordel climatique, les arbitres ont préféré arrêter le massacre après 45 minutes de bourbier. Brest devra remettre à plus tard sa folle envie de renouer avec la victoire.

Apoula, la tuile

Dire que le gardien du PSG estimait que le salaire proposé par son club dans sa prolongation de contrat était indécent. Ou plutôt, en inadéquation avec son talent et sa forme actuelle. Contre Lyon, le funambule est coupable sur les deux buts. Sur le premier il ne bouche pas l'angle et sur le second... comment dire... il se troue inexplicablement en envoyant son dégagement au pied directement sur Gomis qui n'en demandait pas tant. Alors qu'on le disait plus concentré et plus consistant que la saison dernière, le portier est retombé dans ses travers. Il coûte deux points à son équipe et, accessoirement, une place de leader. Souvent assujetti aux boulettes, le protégé d'Antoine Kombouaré a trois jours pour se remettre dans le bain. Jeudi, c'est la Ligue Europa. L'occasion de montrer qu'il ne s'agissait que d'un simple accident. En attendant, la page wikipedia du numéro 30 francilien a été piratée et la vidéo de son raté tourne en boucle.

Rami l'a mauvaise

Génial passeur sur le but de Moussa Sow (une talonnade bien sentie dans la surface bordelaise) pour le côté "in", terrible Eigentor (CSC en VF) sur l'égalisation bordelaise, Adil Rami aura tout connu à Chaban-Delmas. Depuis qu'il squatte légitimement le onze de Laurent Blanc, l'international français se sait regardé. Samedi, il a rendu une copie presque parfaite. Reste que le bûcheron à la gueule d'ange l'a mauvaise sur son CSC. Il ne s'est pas privé de vilipender Ciani coupable, à ses yeux, d'une faute le poussant à envoyer le cuir dans son propre but. La rançon de la gloire. Malgré tout, Lille reste dans le top 3 et commence vraiment à devenir un candidat sérieux au titre.

Chapron/Sochaux, les flingueurs fous

L'avantage avec Tony Chapron et le FC Sochaux, c'est l'assurance de l'opulence. Le plein de cartons avec le divin chauve, le plein de buts avec les Lionceaux. L'arbitre n'a pas usurpé sa réputation lors du derby Monaco-Nice en expulsant sévèrement le Niçois Diakité au bout de 25 minutes de jeu. Du Tony Chapron dans le geste. Plus au Nord, les Doubistes ont de nouveau fait parler les flingues en atomisant le Stade Malherbe de Caen chez lui (3-0). Avec 25 cartouches disséminées dans les quatre coins de la France, Sochaux truste la place de meilleure attaque (avec Marseille et Lille). Une équipe joueuse qui surprend semaine après semaine. Jusqu'à quand ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
L'équipe-type du dimanche
0 0