Ça passe pour l'OM et Paris

Suite et fin des huitièmes de finale de Coupe de la Ligue. Marseille et Paris se qualifient pour les quarts marqués par l'absence de clubs de Ligue 2 et d'équipes de National. Les gros bras Lille et Auxerre font respecter la hiérarchie. L'OL quitte la compétition avec la mine des mauvais jours.

Modififié
0 5
Guingamp (N) / Marseille : 0-1

Une victoire aux forceps des Marseillais. Guingamp peut se mordre les doigts d'avoir vendangé sa demi-douzaine d'occasions. Alharbi El-Jadeyaoui a crevé l'écran mais a manqué de justesse dans le dernier geste. Jorge Andrade a, lui, amusé la galerie avec ses sorties hasardeuses et sa dégaine à la Nico Penneteau. Au final, l'OM s'en remet au talent des frères Ayew. Jordan centre pour André qui marque juste avant la pause (43e). Sinon ? Du côté de l'En Avant, quelques anciennes gueules de Ligue 1. Bassila, Mathis et Thibault Giresse tricotent encore la gonfle. Avec cette même qualité de jeu, le club de Jocelyn Gourvennec devrait retrouver la Ligue 2. Côté olympien, le défenseur Leyti N'Diaye a raté tous ses contrôles et les coiffeurs n'ont guère brillé. Mais les mecs de Didier Deschamps remportent une nouvelle victoire et engrangent de la confiance. Mine de rien, ils vont encore être présents sur tous les tableaux.


Lille / Caen : 4-1

Quand on vous dit que Rudi Garcia voudrait bien gagner une ch'tite coupe nationale avec ses gars... Le coach lillois a aligné son équipe type à l'exception d'Obraniak. La bande à Balmont a déroulé face à des Normands rapidement réduits à 10 (expulsion de Nivet à la 38e). Yohan Cabaye y est allé de son doublé et Eden Hazard de ses crochets (1 but et 1 passe décisive pour le Belge). Gervinho a complété les buteurs nordistes en reprenant du plat du pied un coup de pied arrêté (53e). A souligner : la belle partie de Mathieu Debuchy qui ne cesse d'étonner son monde. Après trente bonnes premières minutes, les Caennais ont nettement baissé de rythme. La faute à un énervement coupable envers le corps arbitral. Rajiv van La Parra était de retour dans l'équipe de Caen après cinq mois de suspension pour injures à arbitre. On vous dit juste ça car c'est le "mini-moi" de Brandao.


Auxerre / Bastia (N) : 4-0

La logique est respectée au stade de l'Abbé-Deschamps. Un monde sépare les deux équipes : Auxerre joue la Ligue des Champions et Bastia évolue en National. Les Bourguignons enchaînent les pions depuis que Jeannot Fernandez ne parle que de maintien. Un lien de cause à effet ? Attendons encore quelques rencontres. Mais les Auxerrois ont à se faire pardonner de leur début de saison catastrophique. Quercia (8e), Sammaritano (24e, 79e) et Hengbart (68e) sont les buteurs du soir. Mention spéciale pour l'ancien Caeannais, auteur d'une belle cagette en lucarne, qui est toujours aussi régulier dans ses perfs depuis le début de la saison. Bastia peut se reconcentrer sur son objectif principal : la montée en Ligue 2. Sûr que la gifle reçue en Bourgogne leur servira d'expérience.


Lyon-PSG : 1-2 (a.p)

Un match de grand niveau. Au final, Germain le Lynx a eu raison du Lyon de Claude Puel. L'entraîneur de l'OL pourrait d'ailleurs quitter le navire des Gones d'ici à quelques heures. Les Lyonnais ont pourtant fait tout ce qu'il fallait pour rejoindre les quarts de finale, Jimmy Briand enfilant un nouveau but suite à une frappe contrée par Zoumana Camara (38e). Mais la poisse est du côté des coéquipiers de Pape Diakhaté. Un exemple ? Deux barres consécutives après un tir de Pied (80e) puis sur un coup-franc de Pjanic (83e). Ce même montant qui a souri au PSG de Ludovic Giuly, auteur du but décisif en prolongation. Ludo a bien suivi un coup-franc de Cerea qui s'est lui aussi écrasé sur le bois de Vercoutre (101e). Auparavant, c'était Mathieu Bodmer qui avait remis son club sur les rails (86e). Sa belle reprise est néanmoins ternie par une célébration houleuse envers son ancien coach lyonnais. Le coaching offensif de Kombouaré s'est avéré payant. Celui de Puel fut perdant. Qu'en pense Jean-Michel Aulas ?

Le tirage des quarts (9 et 10 novembre) :

Auxerre - Saint-Étienne


Valenciennes - Paris-SG


Marseille - Monaco


Montpellier - Lille

Romain Poujaud

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Jean Mich il pense qu'il va maintenir Puel finalement, ben oui faute de mieux, et comme pour valider le choix du patron, une belle déclaration de Lacombe qui parle de "meilleur match" des quenelles, c'est juste con qu'il soit perdu..
La saison va être longue à Lyon non?
Je le comprends moi Bodmer.
C'est vrai que Puel lui a quand même bien niké sa carrière, même si il n'a pas été épargné par les blessures. C'est peinard, il branle rien du match mais réussi à claquer une belle reprise, et Ludo qui plante le 2ème, 2 anciens Gones pour enfoncer LOL, c'est beau le Football..
Pas vraiment d'accord avec toi la dessus Cine.
Puel lui aurait nike sa carriere?
Il l'a quand meme bien relance au LOSC ou il n'a jamais aussi bien joue en posiion de 9 et demi, il l'a sorti de la reserve de Caen ou il vegetait a l'epoque en position de libero, il le fait venir a Lyon ou il est soit naze (catastrophique en defense), soit blesse.
Apres on ne sait pas tout de l'intinite d'un vestiaire mais j'ai trouve son attitude moyenne et quelque peu deplacee, meme surprenant quand on sait que Bodmer est loin d;etre debile.
Ok c'est lui qui l'a fait exploser au LOSC, mais c'est également Claudius qui a été le chercher pour jouer à LOL et c'est là que les ennuis ont commencé, il l'a fait jouer libéro la plupart du temps pour dépanner alors que ce n'était pas son poste (d'ailleurs il a fait de même avec Toul qui du coup c'est un peu fait niker dans l'histoire puisqu'il n'est plus selectionné en EDF, je dis pas que c'est la seule raison puisque Mvilla et Diarra assurent à ce poste mais disons que ça a pas mal joué dans le choix de Lolo), du coup il a perdu confiance et avec les nombreuses blessures ça n'a pas arrangé les choses, mais s'il avait continué à le faire jouer au milieu plutôt que de le trimballer à droite et à gauche, Bodmer n'en serait peut être pas là, faut pas oublier qu'avant d'arriver à LOL, il faisait parti des joueurs dont la potentiel était plus qu'intéressant, ok les blessures n'ont pas arrangé les choses mais son geste d'hier après le but n'est pas anodin, il résulte sûrement d'une rancoeur qui date depuis un moment et connaissant la mentalité du bonhomme c'était manifestement pas un geste gratuit, il y a quelque chose derrière tout ça dont on ignore peut être la raison, à noter que Bodmer n'a pas été le seul joueur dans ce cas, on a également vu ce qu' il est advenu de Ederson ou Keita qui étaient également des joueurs prometteurs, je pense que Puel a une part de responsabilité (minime?) dans la tournure qu'a prise leur carrière.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 5