Ça bouge à Tottenham

0 4
La nomination d’André Villas-Boas est génératrice d’espoirs pour les fans des Spurs. Décidé à ne pas décevoir les légions de la Yid Army, l’ancien patron de Porto s’active.

Sur la wish-list du Portugais : Loïc Rémy, Jan Vertonghen, et Alan Dzagoev. Un trio déjà évoqué par la presse britannique ces derniers jours, à laquelle le Daily Mirror ajoute le jeune gardien de Birmingham Jack Butland, sélectionné parmi les 23 de Roy Hodgson pour l’Euro. Par ailleurs, si d’après le Daily Mail le club de Daniel Levy se serait montré intéressé par la venue d’Hugo Lloris, Jean-Michel Aulas réclamerait un prix trop élevé pour le portier de l’Equipe de France.

Enfin, le site officiel des Lillywhites a annoncé l’arrivée de Gylfi Sigurdson. Prêté par Hoffenheim à Swansea City la saison passée, le milieu de terrain islandais, fortement pressenti du côté de Liverpool a inscrit 7 buts pour 19 apparitions sous le maillot des Swans.

Si même Tottenham s’y met, le mercato risque d’être bouillant en Premier League.
TA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Kevin Quigagne 2 Niveau : DHR
C'est Lilywhites, avec un seul « l ».

Plusieurs clubs anglais ont le même surnom d'ailleurs (normal, c'est une couleur, « blanc pur »), usités à des degrés divers selon les clubs.

Lillywhites, c'est aut' chose : un vieux et noble magasin de sports londonien fondé par la famille Lillywhite y'a 150 ans.

La famille Lillywhite (des cricketers) était célèbre en Angleterre pour avoir fourni les premiers ballons « officiels » à la FA pour les tous premiers matchs de compét' dans les années 1860.

A l'époque, le foot naissait tout juste (dans les écoles et universités privées) et c'était un peu le bordel niveau codification, just a bit. Toutes les régions par exemple n'avaient pas encore adopté les règles édictées par la FA fin 1863, loin s'en faut. Et donc on jouait avec des ballons de taille diverse, ce qui tombait un peu sous la main en fait.

Les Lillywhites changèrent ça avec leur fameux « Lillywhite Number 5 », pas un parfum mais un ballon qui servit de référence niveau poids et circonférence (ça changea un peu vers 1930, un peu plus lourd je crois), voir internet.

Ce magasin Lillywhite est depuis tombé dans l'escarcelle de Mike Ashley (proprio de Newcastle United et de Sports Direct, sorte de Décathlon anglais, en moins bien) qui en a fait je sais trop quoi d'ailleurs, sûrement un flagship store pour ses marchandises de qualité douteuse.
Kevin Quigagne, merci pour ce commentaire instructif.
Par contre, je comprends pas. Tu reprends le "Lillywhites" de l'auteur de la brève mais tu l'écris tout comme lui.

Je t'avouerais que je suis un peu confus...
Kevin Quigagne 2 Niveau : DHR
Non, non, lis bien, je ne l'écris pas comme lui.

Je fais la distinction entre la couleur surnom des Spurs dans ma première ligne (donc, un seul « l », deux dans l'article) et le Lillywhites ci-dessous dans le reste de mon post, avec deux L donc :

http://www.lillywhites.com/
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4