En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tirage au sort

C1 : Verni comme Manchester, poissard comme la Roma

Parce qu'il n'y a pas que Paris et Monaco dans la vie, le tirage au sort de la C1 a aussi rendu son verdict pour les autres formations du plateau. Un grand final qui a épargné Manchester United, beaucoup moins la Roma, et accouché d'un groupe H sexy chocolat avec le Real Madrid, Tottenham et le Borussia Dortmund.

Modififié

Groupe A :

Benfica - Manchester United - FC Bâle - CSKA Moscou.

Après avoir remporté la Ligue Europa la saison dernière, le Mou et ses Boys se retrouvent avec un groupe aux fausses allures de C3. Pas forcément très sexy, mais sûrement de quoi permettre aux Mancuniens de se mettre en jambes et d'intégrer leurs recrues estivales chèrement payées, avant de commencer les choses sérieuses en huitièmes de finale. Le trio qui suit est relativement homogène, Benfica semblant tout de même partir avec une bonne longueur d'avance sur le duo FC Bâle-CSKA, qui reste sur une Ligue des champions 2016-2017 compliquée.

C1 : Monaco s'en sort bien

Groupe C :

Chelsea - Atlético de Madrid - AS Roma - Qarabağ

« É Colpa Sua. » Francesco Totti se marre, mais il l'a mauvaise. L'ex-capitano de la Louve, invité à Monaco pour procéder au tirage au sort, vient de tirer la boule de la Roma. Mais son pote Andriy Chevtchenko a la main lourde et voici les Giallorossi dans le même groupe que Chelsea et l'Atlético. Dur pour les Romains, mais un régal en perspective pour les yeux, dans un groupe qui devrait quand même voir les Londoniens et les Colchoneros truster les deux premières places. Pour la première qualification de son histoire en C1, Qarabağ devrait faire du tourisme en découvrant Londres, Rome et Madrid. Pas dégueulasse.

Groupe D :

Juventus - FC Barcelone - Olympiakos - Sporting.

Ils ne se quittent plus. En avril dernier, la Juve avait légèrement traumatisé un Barcelone amorphe en quarts de finale de C1. Les Catalans vont donc avoir l'opportunité de se venger en phase de groupes. Deux équipes qui ont perdu chacune un joueur fondamental (Bonucci côté juventino, Neymar pour les Barcelonais), mais qui ont quand même fait quelques jolis coups sur le mercato, de Bernardeschi à Matuidi pour les Turinois et bien sûr Dembélé via un transfert maousse costaud pour les blaugrana. De quoi réchauffer un peu ce remake avec de nouvelles têtes. Sinon, la Juventus n'oubliera sans doute pas que l'Olympiakos l'avait mise en difficulté lors de la phase de groupes de la C1 2014-2015. Prudence donc. Le Sporting se battra sûrement avec les Grecs pour arracher une place en C3 et tenter de faire mieux que lors de la précédente édition de la C1, où il avait terminé dernier de son groupe avec trois petits points.

Groupe E :

Spartak Moscou - FC Séville - Liverpool - Maribor.

Rouges de chance. Pour son retour en C1 après deux ans d'absence, Liverpool s'en sort carrément bien. Le Spartak Moscou était l'une des équipes les plus abordables du chapeau 1, et Séville du chapeau 2. Sans compter que si les Espagnols font office d'épouvantail absolu en C3, leurs performances en C1, bien qu’honnêtes, ne devraient pas en faire un adversaire inabordable pour les hommes de Klopp. Enfin, pour les Slovènes de Maribor, la compétition devrait sauf surprise ressembler à un long game over.

Groupe F :

Shakhtar Donetsk - Manchester City - Napoli - Feyenoord.

Un groupe qui pourrait bien sentir le soufre. Surtout pour l'obtention de la première place, pour laquelle on a bien envie de mettre un petite pièce sur le Napoli de Maurizio Sarri, dont l’alchimie collective pourrait bien mettre à mal le Manchester City new look de Pep Guardiola, qui a accueilli plusieurs recrues majeures cet été. Un City-Napoli qui s'annonce donc joli, très joli. Le Shakhtar et Feyenoord devraient pour leur part s'envoyer des gnons pour tenter d'arracher une place en Ligue Europa.

Groupe H :

Real Madrid - Borussia Dortmund - Tottenham - APOEL Nicosie.


Un groupe de darons entre trois équipes qui n'ont pas fait de folie pour bouleverser leur effectif cet été. Mais ça, c'était avant que Dortmund ne craque et vende Ousmane Dembélé au Barça pour 150 millions d'euros. Tant pis, les affiches à venir font quand même sérieusement baver. Petit point d'interrogation en bas de page tout de même pour Tottenham, pas franchement brillant sur le plan européen, en C1 comme C3, depuis plusieurs années. Pour le reste, on peut toujours espérer qu'il reste un peu de folie dans le sac à malice de Nicosie. L'APOEL avait bien réussi à mettre à poil plusieurs équipes en Ligue des champions lors de l'édition 2012. Lyon s'en souvient toujours.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions



    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18