En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tirage au sort des quarts de finale

C1 : PSG-Barça, Monaco-Juve et derby madrilène

Karl-Heinz Riedle a tiré les boules. Le PSG retrouve encore le Barça de Messi, tandis que Monaco pioche la Juventus. Les deux Madrid se retrouvent pour une revanche de la finale de l'an dernier, et Porto et le Bayern se rappelleront au bon souvenir de Rabah Madjer.

Modififié

PSG - FC Barcelone


C'était le match craint par les supporters du PSG, et c'est celui qui est tombé. Entre impression de déjà-vu et sentiment de revanche, les Parisiens auraient bien voulu tirer un moins gros poisson. Après s'être affrontés il y a deux ans en quarts de finale, après s'être retrouvés en poule cette saison, Parisiens et Barcelonais rempilent donc pour un troisième duel sur la scène européenne. Éliminés sans avoir perdu en 2013 (2-2, 1-1), le PSG avait cette saison livré un match aller de haut niveau au Parc des Princes, pour l'emporter 3-2. Si les Catalans avaient disposé des hommes de Blanc au retour au Camp Nou (3-1), les Franciliens ont tout de même prouvé qu'ils étaient capables de hausser leur niveau de jeu à la hauteur de la C1, comme lors de ce retour héroïque à Stamford Bridge. Suffisant pour éliminer Barcelone et un Lionel Messi en feu ?

Analyse complète de ce match ici

FC Porto - Bayern Munich


Voilà une affiche qui devrait donner des frissons aux nostalgiques. Il y a 28 ans, Porto et Munich s'affrontaient en finale de la Ligue des champions, à Vienne. Jadis, les Portugais s'étaient imposés 2-1 grâce au geste de génie de Rabah Madjer. Un ballon qui glisse entre les jambes, une talonnade, un trophée. Seulement, en 2015, on voit mal comment Porto va faire pour contenir le rouleau compresseur bavarois, qui reste sur un 7–0 face au Shakhtar Donetsk de Lucescu. De plus, les Dragões sont engagés dans une lutte pour le titre, au Portugal, alors que les joueurs de Guardiola sont presque assurés de terminer premiers de la Bundesliga. En toute logique, le Bayern devrait donc se hisser en demi-finale. Mais bon, les supporters portistes peuvent toujours se dire que leur équipe est encore la seule formation invaincue de cette Ligue des champions. On s'accroche à ce que l'on peut, hein...

Juventus - AS Monaco


La Juventus espérait tirer Monaco. Monaco espérait tirer la Juve. Tout le monde est content ? Sûrement. Didier Deschamps doit en tout cas être ravi de voir s'affronter ses deux anciens amours. Le sélectionneur de l'équipe de France aura d'ailleurs un œil particulièrement attentif sur la rencontre puisqu'elle mettra aux prises un certain nombre de potentiels Bleus. D'un côté, l'expérience italienne et trois Francesi : le joyau Pogba – très incertain cependant -, l'oncle Évra et le petit jeune Coman. De l'autre, la jeune garde monégasque qui entend bien s'offrir un nouvel exploit. Une occasion supplémentaire pour Kurzawa et Kondogbia de prouver qu'ils méritent une place avec le Coq. Reste maintenant à savoir qui est vraiment tombé sur la bonne boule.

Atlético Madrid - Real Madrid


L'Atlético et le Real Madrid, à la lutte en championnat, vont de nouveau se croiser sur la scène européenne. L'an passé, les deux clubs madrilènes s'étaient affrontés en finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes à Lisbonne avec, à la clé, un scénario rocambolesque. L'Atlético avait ouvert le score par Godín et filait tout droit vers le doublé C1 – championnat. C'était sans compter sur Sergio Ramos, venu égaliser dans les derniers instants de la rencontre. Le Real, revenu de nulle part, se montrait ensuite plus fort dans la prolongation (4-1) et s'en allait chercher la Décima, la dixième Ligue des champions de son histoire. Cette saison, le Real et l'Atlético se sont déjà affrontés à six reprises (Supercoupe d'Espagne, Liga, Coupe du Roi). Bilan : quatre succès pour les Colchoneros et deux matchs nuls. Les Merengues, doublés par le Barça en championnat, auront donc à cœur de remporter leur premier derby de la saison lors de ce quart de finale de Ligue des champions. Les hommes de Carlo Ancelotti restent sur un cinglant 4-0 encaissé à Vicente-Calderón, le 7 février dernier. On sait déjà de quel côté est l'ascendant psychologique.

Par la team PVL, GC, EM2 et MF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 10
Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
À lire ensuite
PSG, vœux et bonnet d'Anne