En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Tirage au sort
  3. // AS Monaco

C1 : Monaco s'en sort bien

L'AS Monaco a eu droit à son habituel tirage maison. Placée dans le groupe G, elle a évité les principaux mastodontes des chapeaux 2 et 3.

Modififié

Groupe G

AS Monaco - FC Porto - Beşiktaş - RB Leipzig.

En quoi est-ce un bon tirage ?


Se retrouver dans le premier chapeau n'était pas forcément synonyme de tirage facile au vu des mastodontes qui composaient les chapeaux 2 et 3. Mais comme souvent en Ligue des champions, Monaco devra attendre l'éventuelle phase finale pour se frotter aux plus grands cadors européens. Elle a encore une fois été épargnée et fait même office de petit favori face à Porto, Beşiktaş et Leipzig. Un groupe homogène, mais qui paraît un poil plus simple que ceux dont le club de la Principauté s'est extirpé en 2014 et 2016.



De quoi faut-il se méfier ?


De l'excès de confiance. Forte de ses deux jolis parcours en trois ans, et de son titre de champion de France, l'AS Monaco pourrait croire que la qualification est bien engagée avant même d'avoir joué. Mais attention à ce nouveau statut de favori auquel n'est pas habitué le club du Rocher. Il devra l'assumer sous peine de sortir par la petite porte. Si Beşiktaş ne fait pas très peur sur le papier, les déplacements en Turquie sont toujours des moments délicats à appréhender. Même chose pour les escapades au Portugal, traditionnellement difficiles pour les clubs de l'Hexagone. La grande inconnue s'appelle Leipzig, petit nouveau de la compétition qui aura les dents longues et sera sans doute un bel outsider. Sans oublier cette dernière semaine de mercato qui pourrait sensiblement modifier le visage du onze de Jardim. Alors, pas de fanfaronnade, car la mauvaise surprise n'est jamais loin.



Les retrouvailles


Exorciser les démons. L'ASM n'a jamais eu l'opportunité de laver son revers contre Porto en finale de Ligue des champions 2004 (0-3). La blessure de Giuly, un match terne et une campagne magnifique qui se termine sur une note amère. Le début de la fin pour l'ancien Monaco. Il est désormais l'heure d'effacer ces mauvais souvenirs et autant dire que ce Porto fait un peu moins peur que celui de José Mourinho. Mais même si les pensionnaires de l'Estádio do Dragão font office de bon tirage au vu de ce qui se présentait dans le second chapeau, la méfiance est de mise. Ce sera également l'occasion pour João Moutinho et Radamel Falcao de recroiser la route d'un club dans lequel ils ont laissé d'excellents souvenirs.


Vidéo


Les chances de passer


Le ratio buts/match de Radamel Falcao à l'AS Monaco x l'âge du prince Albert II + le prix de Youri Tielemans = 66%

Par Christophe Depincé
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 2 heures L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 13
il y a 4 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 25 il y a 6 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 70
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40 dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59