Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 6e journée
  3. // Groupes E, F, G et H

C1 : Les enjeux du mercredi soir

Depuis hier soir, on connaît, en tout, treize qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Il reste donc trois places à prendre ce soir, à adjuger entre Chelsea, la Juve, Galatasaray, Cluj, Benfica et le Celtic. La chasse est ouverte.

Modififié
GROUPE E : Chelsea a peur du « biscotto »

Trois favoris dans un groupe avec deux qualifiés au bout, c’est, forcément, un de trop. A priori, cette équipe de trop, c’est le champion en titre, Chelsea. Les Blues ont été battus à Donetsk et à Turin. Résultat, ils se retrouvent troisièmes de la poule, et n’ont plus leur destin entre les mains. Pour se qualifier pour les huitièmes de finale, ils n’ont plus qu’une seule solution : s’imposer face à Nordsjælland, et espérer une victoire du Shakhtar face à la Juventus. Problème : les Ukrainiens sont déjà qualifiés, et ne sont donc pas dans une situation où ils sont obligés de s’imposer. Pire encore : un match nul entre le Shakhtar et la Juve qualifierait les deux équipes. Le Shakhtar aurait 11 points, la Juve 10, et Chelsea pourrait revenir à 10, mais serait out à cause d’une différence de buts défavorable. Même chose en cas de succès de la Juve : le Shakhtar resterait à 10 points, mais, là aussi, serait qualifié grâce aux deux buts inscrits à Stamford Bridge. Benítez se retrouve donc dans l’obligation de supporter le champion d’Ukraine qui, pour cette rencontre, ne pourra pas compter sur Luiz Adriano. Le joueur a été suspendu à cause de son histoire de manque de fair-play. Au moins, les Turinois n’auront pas les chocottes à chaque fois que les joueurs du Shakhtar leur rendront le ballon.


GROUPE F : Valence aimerait bien coiffer le Bayern

Dans le groupe F, plus vraiment de suspense. Le Bayern et Valence sont qualifiés pour la suite des festivités, le BATE Borisov ira en Europa League, et Lille se consolera avec la Coupe de France. L’unique intérêt de cette poule, c’est la lutte à distance entre les Espagnols et les Allemands, qui se disputent la première place du groupe. Une première place qui peut te faire éviter le Barça, mais aussi peut aussi te faire tomber sur le Real Madrid… Bref, les deux équipes sont actuellement à égalité, mais c’est le Bayern qui est devant grâce à la différence de buts particulière (victoire 2-1 à l’aller, 1-1 au retour). En gros, si le Bayern s’impose à domicile contre le BATE Borisov, c’est la première place assurée. Une formalité ? Pas forcément, si l’on repense au match aller, où les Bavarois se sont inclinés 3-1. Valence devra donc aller s’imposer à Lille, et attendre un exploit du BATE pour chiper la première place à Ribéry et ses potes. Après la rouste reçue ce week-end à Mestalla contre la Real Sociedad (2-5), ce serait un beau lot de consolation.


GROUPE G : Benfica veut se qualifier au Camp Nou

Le Barça s’est fait peur, avec sa défaite face au Celtic Glasgow. Mais la crainte de voir l’équipe devoir cravacher pour se qualifier pour les huitièmes de finale n’a pas duré bien longtemps. Le temps de mettre une fessée au Spartak Moscou et de s’assurer la première place du groupe grâce à la victoire de Benfica face aux Écossais. Un succès qui, du coup, a redonné de l’espoir aux Portugais en vue de la qualification. De fait, avant cette dernière journée, Benfica et le Celtic sont à égalité, avec sept points. L’équipe de Jorge Jesus a toutefois un léger avantage à la différence de buts particulière. Oui, mais pour se qualifier, il va falloir aller faire un énorme coup au Camp Nou, là où les Catalans n’ont pas perdu un match de Ligue des champions depuis octobre 2009 (1-2 contre le Rubin Kazan). Benfica est en pleine bourre (sept victoires consécutives), certes, mais de là à aller gagner à Barcelone, cela risque d’être compliqué. De son côté, le Celtic pourrait en profiter, avec la réception du Spartak Moscou, déjà éliminé, et déjà assuré de terminer dernier de la poule. Un Celtic en huitièmes, ce serait beau. D’autant que cela n’est plus arrivé depuis la saison 2007/08, et une défaite en huitièmes contre… le Barça. Normal.



GROUPE H : Galatasaray en ballotage favorable

Pour Manchester United, c’est fait. D’ailleurs, c’était déjà fait après les quatre victoires lors des quatre premières journées. C’est peut-être pour cela que United s’est présenté avec une équipe remaniée en Turquie, et s’est incliné face à une vaillante équipe de Galatasaray. Les Turcs, d’ailleurs, se retrouvent désormais en position favorable pour se qualifier. Deuxièmes du groupe, avec le même nombre de points que Cluj, les joueurs de Fatih Terim se déplacent à Braga, dernier du groupe et déjà éliminé. Les Roumains, pendant ce temps, iront à Old Trafford, avec le rêve fou d’aller s’imposer là-bas. Les données du problème sont simples : si Galatasaray s’impose, la qualification est dans la poche. En revanche, en cas de contre-performance au Portugal, il faudra attendre le résultat de Cluj. En gros, c’est exactement le même cas de figure que pour le groupe du Barça, Benfica et du Celtic. N’empêche que Cluj en huitièmes de finale, ce serait vraiment n’importe quoi. Et ce serait aussi une première.



Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
La semaine Twitter