Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Supporters

« C'était un coup de pied de rage »

Aurélien a 24 ans, dont 15 passés à supporter le Paris Saint-Germain. Et depuis le week-end dernier, il est devenu, visiblement à son insu, la star d'une video sur la toile le montrant exprimer son mécontentement lors du match PSG-Bordeaux. So Foot a voulu en savoir plus, et a contacté le principal intéressé...

Modififié

Bonjour Aurélien. Alors, tu es surpris du succès de cette vidéo ?
Si on peut appeler ça un succès... Je suis surpris de la tournure que prend cette vidéo, oui. C'est toujours très génant d'être filmé à ce moment précis. Ce qui m'embête dans ce cas, c'est que la vidéo a été postée par une personne que je ne connais pas et dont j'ignore la motivation pour me filmer à ce moment-là.

Explique-nous dans quel contexte tu as eu cette réaction ?
Cette réaction a lieu lors du match PSG/Bordeaux (29è journée, 1-1, ndlr). Comme tout le monde sait, on a une impression extrêmement différente, selon qu'on soit dans les tribunes ou devant sa télé. Ca se passe sur l'action qui mène au but de Diabaté pour les Girondins. Sur cette action précise, dans ma tête, je me suis dit qu'on avait laissé trop d'espace aux Bordelais au milieu de terrain. Même en virage, c'était flagrant. Finalement, on prend le but. D'où mon coup de pied et ma chute derrière... C'était plus un coup de pied de rage, du fait qu'on n'y arrivait pas dans ce match. Mais finalement, derrière, on a sauvé le point du match nul.

Dans la video, tu répètes "La chatte". Ok, mais la chatte à qui ?
En fait, les 24 secondes de cette vidéo correspondent à la durée de l'action du but bordelais. Ca survient sur une passe en retrait un peu haute du défenseur bordelais sur Carrasso qui redonne de la tête à un joueur sur sa droite qui se fait presser par Nenê, je crois. Il arrive à s'en sortir et ensuite l'action se déroule. "La chatte", c'est donc pour les Bordelais ! "La chatte" que Paris ne soit pas à son maximum ce soir-là. Et c'est sur ce morceau d'occasion que j'ai dit ce mot. Après coup et en revoyant le match, ce n'était pas les mots adaptés... J'utilise rarement cette expression. A part sur le but de Bastos lors de Lyon-PSG à Gerland (4-4, ndlr). Là, il y avait vraiment une part de chance.

Plus sérieusement, tu fais une sacrée chute à la fin...

Comme je le disais, cette chute vient lors du but de Bordeaux. En fait, je tape du pied contre la balustrade, et ensuite, j'ai eu un blanc. Quand j'ai ré-ouvert les yeux, j'étais au sol, entouré par des stewards. Je me souviens seulement du moment où j'ai frappé le mur, mais pas de la chute. Je n'ai pas vraiment été blessé. C'est surtout le lendemain matin, en me réveillant, que j'ai vu que ma jambe gauche était hors-service... Depuis, ça va mieux et je peux remarcher sans problème.

Comment accueilles-tu les réactions, parfois un peu dures ?
C'est vraiment très dur à juger. Je comprends certaines réactions. Je suis conscient de tout ce qui ce passe au Parc des Princes depuis le Plan Leproux. J'essaie de me mettre à la place des vrais supporters historiques, qui m'ont fait vibrer pendant toute ma jeunesse, et qui doivent regarder les matchs de Paris à la télé. Ils ont consacré des années entières à mettre l'ambiance dans ce Parc et je sais pertinemment que je n'arriverai pas à les remplacer. Je suis au Parc pour essayer tant bien que mal d'encourager notre équipe. Bon oui, là, c'était plutôt mal... J'ai toujours rêvé de voir Paris sacré champion de France. Je supporte ce club depuis 1997, et je n'ai donc connu que la fin des années glorieuses de notre club. Depuis, il y a eu des hauts, et beaucoup de bas mais j'ai toujours été derrière mon club. Je ne suis pas un historique, ni un ultra. Je suis simplement un amoureux de ce club. Dans la victoire comme dans la défaite. Propos recueillis par PM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 19 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14