Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Départ de Škrtel

C'était Terminator

Après huit ans et demi de bons et loyaux services chez les Reds, Martin Škrtel s’en est allé à Fenerbahçe. Avec lui, une certaine idée de la rage de vaincre quitte Liverpool.

Modififié
La perfide Albion ne s’attendait pas à s’écraser sur pareil roc. Pourtant, le capitaine slovaque avait prévenu : «  Les joueurs anglais, je les connais tous » , a-t-il lancé à l’heure de se frotter aux Three Lions, lors du troisième match de poules de l’Euro 2016.
« Si je dois tacler mon pote de Liverpool, je n’hésiterai pas. Je suis là pour lutter pour mon pays. » Martin Škrtel
Il aurait même pu rajouter qu’il savait bien qui était Roy Hodgson, pour l'avoir cotoyé lorsque ce dernier est passé en coup de vent sur le banc de Liverpool, en 2010. « Ça va être un match spécial pour moi, mais je n’aurais plus d’amis quand le match sera commencé. (…) Si je dois tacler mon pote de Liverpool, je n’hésiterai pas. Je suis là pour lutter pour mon pays. » Et Martin Škrtel a tenu parole. Le chef de file de l’arrière-garde slovaque a sorti un match de patron pour repousser les assauts anglais (0-0). Comme pour rappeler une dernière fois à son pays d’adoption qui était « The Terminator » .

Mis sur la touche par Sakho/Lovren


Cet été, son départ de Liverpool ne faisait plus mystère pour personne. Encore moins lorsque celui qui gère son Instagram a qualifié Jürgen Klopp de «  tête de bite » (Škrtel a ensuite présenté ses excuses en expliquant qu’il « ne partageait pas l’opinion de ce qui a été écrit » , ayant confié la gestion de son compte à l’un de ses amis proches, qui lui n'aurait « pas réalisé ce qu’il faisait » ). Huit ans et demi après son arrivée dans le Merseyside, en provenance du Zénith Saint-Pétersbourg, le défenseur central de 31 ans a rejoint officiellement Fenerbahçe jeudi dernier (pour environ 6 millions d’euros).


Le gaillard n’entrait plus dans les plans de Jürgen Klopp… si tant est que le technicien allemand ait déjà cru en lui. Quand la surprenante doublette Dejan Lovren-Mamadou Sakho trouvait ses marques la saison passée, Škrtel était relégué sur le banc de touche (21 titularisations en Premier League contre 33 en 2014-15 et 36 en 2013-14). Même la suspension du Français, après son contrôle positif à un brûleur de graisse, n’a pas profité au guerrier slovaque : c’est Kolo Touré qui s’est retrouvé titulaire aux côtés de Lovren lors de la dernière ligne droite de la Ligue Europa (demi-finale aller-retour contre Villarreal, finale contre le FC Séville). Dur.

Un crâne chauve et des glissades


Mais ce dernier chapitre en eau de boudin ne saurait effacer l’empreinte palpable laissée par le soldat Škrtel dans les cœurs d’Anfield. Celle d’un défenseur acharné, alter ego d’un Jamie Carragher ou Daniel Agger. Rouge, il l'était sur le visage à chaque fois qu'il rentrait sur le terrain. Une gueule à effrayer les enfants la nuit d’Halloween. Un crâne chauve qui pue la rage de vaincre. Pas du genre à reculer d’un iota dans un front contre front avec Diego Costa. Qui n’hésite pas non plus à mettre le pied – ce n’est pas David de Gea qui va dire le contraire – sans pour autant collectionner les cartons rouges.


Des tacles acharnés. Des sauvetages in extremis. Des coups de tête rageurs. Des buts - 18 au total - bien souvent à l'affût d'un coup de pied arrêté. Et des glissades en guise de célébration pour sentir la foule, à en arracher des mètres de gazon. Un homme qui s’est aussi fondu dans la communauté scouse, comme le jour où il tatoue lui-même le « 96 » dans le dos d’un fan, dans le cadre d’une opération de charité en faveur des familles des victimes de la tragédie d’Hillsborough.

Après Carragher, Agger, Gerrard...


Les Reds ont vu partir Carragher à la retraite en 2013, puis Agger est retourné à Brøndby en 2014, avant que Gerrard ne traverse l’Atlantique en 2015. Et maintenant, Škrtel, le vétéran de l'équipe (avec Lucas Leiva).


Qui ne pouvait pas rejoindre le Bosphore sans un message d'adieu : « J'aimerais dire un grand merci à tous les fans de Liverpool à travers le monde pour le soutien qu'ils m'ont apporté à moi et à ma famille tout au long de ces huit dernières années et demi. Ce fut un plaisir et un privilège de représenter un club aussi gigantesque que Liverpool FC. Le club, la ville et les fans seront présents dans nos cœurs à tout jamais. YNWA » Si un club de football s’apparente au bateau de Thésée, alors Liverpool vient de perdre le grand mât du navire.

Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 62 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 dimanche 17 juin Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 dimanche 17 juin Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 dimanche 17 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes