1. //
  2. // Éliminatoires Euro 2016
  3. // Gr. H
  4. //
  5. // Bulgarie/Italie

C'est vraiment fort, Éder ?

Heureux comme un poisson dans l'eau à la Sampdoria où il évolue depuis janvier 2012, l'Italo-Brésilien Éder, unique buteur lors de la victoire de son équipe face à l'Inter dimanche dernier, rejoint les rangs de la Nazionale d'Antonio Conte. Mais au fait, Éder, ça vaut combien de Balotelli ?

Modififié
1 23
Dimanche soir, pendant que l'Europe toute entière vibrait devant les coups de rein de Leo Messi et les accélérations de Cristiano Ronaldo, l'Inter de Roberto Mancini encaissait sa neuvième défaite de la saison dans le plus grand des calmes. Un revers 1-0, à Gênes, face à la brillante Sampdoria de Mihajlović. L'auteur du crime ? Éder Citadin Martins. Un nom qui ne dit peut-être rien, mais qui vient pourtant d'être prononcé par Antonio Conte himself lors de l'annonce de la nouvelle liste de l'équipe d'Italie, samedi dernier. Oui, Éder Citadin Martins. Un homme né il y a 28 printemps à Lauro Müller, une bourgade d'à peine 15 000 habitants nichée en plein cœur de l'état de Santa Catarina, au sud-ouest du Brésil. Au lendemain de cette courte victoire (la douzième pour la Samp cette saison), l'attaquant brésilien s'affichait en une de la Gazzetta avec cette mention : « Eder azzurro, Inter nera » . Bleu, comme le maillot qu'endossera pour la première fois le protégé de Mihajlović samedi soir lors de la rencontre entre la Bulgarie et l'Italie. Le meilleur moyen pour éviter de broyer du noir.

Les liens du sang


Du Brésil, Éder possède les origines, le nom, le teint légèrement hâlé et le portugais pour langue natale. Pour le reste, tout, ou presque, s'est passé sur les terres de Dino Zoff et Francesco Totti. À l'image de l'Italo-Argentin Franco Vázquez, également appelé par Conte ce week-end, Eder n'a pas mis bien longtemps avant de quitter le bled pour venir taper la balle en Italie. Sa première saison dans la Botte, le Brésilien la passe en Toscane, et plus précisément au FC Empoli alors coaché par Luigi Cagni. Éder a vingt ans, aucune expérience du football italien et joue, de ce fait, très peu. Cinq apparitions en Serie A, quatre en coupe d'Italie dont deux contre l'Inter, l'acclimatation se fait en douceur. L'envol du Brésilien ne se fera d'ailleurs ni la saison suivante, ni même celle d'après, mais lors de l'exercice 2009/2010, de nouveau avec Empoli, mais cette fois-ci en Serie B. Après une pige d'un an et demi plutôt réussie à Frosinone (20 buts en 52 matchs), le jeunot retrouve la Toscane et affole les compteurs. En 40 rencontres de Serie B, Éder aura planté vingt-sept fois. Le titre de meilleur buteur est évidemment pour lui, l'ascension peut enfin commencer.

Gênes : le jardin d'Éder


Réussir en seconde division est une chose, s'imposer parmi l'élite du football italien en est une autre. Éder l'a prouvé dès son arrivée du Brésil, il faut du temps et beaucoup de travail pour trouver sa place dans un championnat réputé pour la complexité de son jeu. Du coup, avant d'atterrir à la Sampdoria en janvier 2012, l'attaquant passera une saison et demie à empiler les tuiles entre Brescia et Cesena, ne marquant plus qu'une fois tous les 36 du mois (8 buts en 55 matchs, soit un toutes les 458 minutes). En galère avec Cesena (l'équipe est 18e au soir de la trêve et sort d'un terrible 5-1 face à la Roma), Éder quitte le navire et met les voiles pour Gênes en plein hiver 2011/2012. La suite est éloquente pour le joueur et sa nouvelle équipe : montée en Serie A au mois de juin, quatorzièmes un an plus tard, douzièmes en 2014 et désormais quatrièmes à dix journées du terme. Mais alors, jusqu'où ira cette Sampdoria et son buteur à présent titulaire de la double nationalité italo-brésilienne ? Plutôt discret en première partie de saison, Éder, comme Felipe Anderson, son compatriote de la Lazio, s'est réveillé quelques semaines avant les fêtes et enchaîne désormais les buts et les prestations de haute volée avec une régularité impressionnante. Sur les dix-neuf dernières sorties de la Samp, Éder a claqué neuf buts, délivré cinq passes décisives et peut se targuer d'avoir grandement contribué aux deux derniers succès face à l'Inter et la Roma. De quoi faire de l'ombre à Samuel Eto'o, arrivé cet hiver à Gênes après le départ de Manolo Gabbiadini pour Naples.

Et maintenant ?


Si tout marche comme sur des roulettes pour Éder et la Sampdoria en 2015, reste à savoir ce que nous réservera l'Italo-Brésilien à l'avenir, donc en Nazionale. En le sélectionnant aux côtés de zquez, Pellè, Zaza, Gabbiadini et Immobile, Antonio Conte a lancé un signal fort aux instances du football européen. Sa Squadra, l'ancien patron de la Juventus la veut jeune, fraîche et tournée vers le futur. Quitte à la rendre moins mainstream, et donc moins glamour. En l'absence de Balotelli, Giovinco (non convoqués), Insigne, Rossi et El Shaarawy (blessés), Conte a sorti sa palette de seconds couteaux dont fait irrémédiablement partie Éder. Certes convaincant avec les Blucerchiati depuis plusieurs mois, le petit gars de Lauro Müller ne dispose pour l'instant d'aucune garantie pour devenir un homme de poids en équipe nationale. Pas plus, d'ailleurs, que Gabbiadini, Zaza ou zquez. Les détracteurs de l'Italie diront que la sélection d'un Brésilien quasi inconnu est une hérésie totale et une preuve supplémentaire que le foot italien va de mal en pis. Il n'empêche qu'on ne pourra pas reprocher à Conte son manque d'audace ni de courage. Le technicien pugliese dispose désormais de moins de quinze mois pour trouver ses hommes de front. Au terrain de nous dire si Éder Citadin Martins, dit Éder, fera partie de la ligne d'attaque italienne en juin 2016.


Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Les détracteurs de l'Italie diront que la sélection d'un Brésilien quasi inconnu est une hérésie totale et une preuve supplémentaire que le foot italien va de mal en pis"

Shitstorm in 3, 2, 1 ...
MarcusASR Niveau : DHR
Message posté par Polo11
"Les détracteurs de l'Italie diront que la sélection d'un Brésilien quasi inconnu est une hérésie totale et une preuve supplémentaire que le foot italien va de mal en pis"

Shitstorm in 3, 2, 1 ...


Faut pas être pessimiste comme ça, étant italien né de parents italien en Italie, je suis plutôt content que l'on sélectionne des joueurs comme Vazquez ou Eder en équipe nationale.
N'en déplaise à tous les imbéciles au pays qui crient au scandale, coucou Roberto Mancini!!
Note : 10
Tu es content que l'Italie ne forme plus de joueurs capables de jouer en Nazionale à tel point qu'ils doivent "nationaliser" des joueurs étrangers.
J'ai du mal à comprendre ta satisfaction..
LucaBrazzi Niveau : CFA
Note : 1
Il me semble moins fort qu'un Amauri époque palermo
Polo11@

Tu es en état d'arrestation. En effet, suite à une petite conversation sur un article qui n'y était absolument pas destiné, les forumeurs de sofoot ont décidé d'interdire le " dans 3, 2, 1.." sur le site. Désolé pour toi.
A défaut de grives, on mange les merles!

Triste football italien qui doit se rabattre sur des oriundi de 3e catégorie vu qu'on ne forme plus. (à ceux qui vont être scandalisés par ces propos et qui vont y voir du racisme primaire, je les emm.... profondément)

Il suffit désormais de marquer 8 ou 9 buts pour être appelé en équipe nationale.
A quand une réforme en profondeur comme l'Allemagne l'a fait tout début des années 2000???
Bah c'est pareil pour l'EDF non ?

Fékir, il a fait quoi ?

Rien qu'en souvenir de des coups France de l'Eder de 1982, il a droit à notre bienveillance. D'accord avec Lothaire en fait et fondamentalement.
Message posté par bofbof2004
Bah c'est pareil pour l'EDF non ?

Fékir, il a fait quoi ?



Non strictement rien à voir! Fekir est né en France et y a été effectué sa formation.
Stankonia Niveau : DHR
Message posté par Manu78


Non strictement rien à voir! Fekir est né en France et y a été effectué sa formation.


En plus d'être français, Fekir a 21 ans et est suivi par plusieurs grosses écuries européene.
Effectivement, ça n'a strictement rien à voir.

Pour comparer, il aurait fallu que DD sélectionne Diego de Reims qui serait on fire depuis 4 mois et qui vit en France depuis plusieurs années.
Mehmet Scholl Niveau : CFA
C'est vraiment fort c'est vraiment fort... Bon ca fait le taf en début de partie quoi, jusqu'à ce que tu mettes 5-6 millions sur la table pour acheter Augustine Allione, un bon coiffeur en somme

Source : FM2013
MarcusASR Niveau : DHR
Message posté par Lothaire
Tu es content que l'Italie ne forme plus de joueurs capables de jouer en Nazionale à tel point qu'ils doivent "nationaliser" des joueurs étrangers.
J'ai du mal à comprendre ta satisfaction..


Nous n'avons pas une très bonne génération actuellement et alors? Faut-il rejeter les oriundi pour autant ?
Bine sur que je suis triste que l'on ne trouve plus les moyens de former de jeunes italiens capables de devenir des tops players; ce n'est pas pour autant que je vais cracher sur des mecs comme Eder ou Vasquez.
En plus on le sosie de Joey Tribbiani, tout le monde ne peut pas en dire autant
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Message posté par Lothaire
Tu es content que l'Italie ne forme plus de joueurs capables de jouer en Nazionale à tel point qu'ils doivent "nationaliser" des joueurs étrangers.
J'ai du mal à comprendre ta satisfaction..



l'Italie forme encore des attaquants, c'est pas de la faute de la formation italienne si presque tous ses joueurs se blessent gravement...

Qui peut douter de l'énorme potentiel de Rossi, d'Insigne ou d'El Shaarawy? Idem pour Bernardeschi.

Ceux qui sont encore debout ne sont pas non plus à jeter.
Gabbiadini est très talentueux. Immobile n'est pas devenu une quiche du jour au lendemain, parce qu'il fait une mauvaise saison dans un club qui fait une mauvaise saison...
Berardi est a 20 ans le joueur ayant marqué (à son âge)le plus de buts en Serie A et fait le plus de passes décisives. Il doit bien avoir un peu de talent pour le coup...
Perso j'aime beaucoup Sansone le joueur de Sassuolo.

Ah et n'oublions pas qu'il y a encore deux ans tout le monde pensait que Balotelli allait devenir l'un des meilleurs attaquants de la planète. Aujourd'hui il n'a que 24 ans et tout le monde pense qu'il est fini...


Si ces joueurs étaient tous mauvais, les espoirs italiens ne seraient pas allés en finale du dernier Euro...
Message posté par Lothaire
Tu es content que l'Italie ne forme plus de joueurs capables de jouer en Nazionale à tel point qu'ils doivent "nationaliser" des joueurs étrangers.
J'ai du mal à comprendre ta satisfaction..


On ne devrait jamais s'arreter la dessus, tout les pays le fond. En france on a toujours été content d'avoir des numéro 10 venu de polognes ou d'algérie, et des défenseurs d'origine africaine. Ils ont un double nationalité, alors pourquoi pas. Le joueur se sent peu etre plus italien que brésilien qui sait.

Ca me fait un peu penser à Ribery qui pense à la double nationalité Allemande, cela fait 8 ans qu'il joue en Allemagn,e alors meme si il est francais il doit se sentir tout aussi allemand
ou même des 10 d'origine italienne non ?? (Platini)
En gros c'est un joueur moyen qui réussist une saison sur 6 ... Aucun intérêt
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Alors, je vais pas discuter du cas des oriundi, juste de celui d'Eder. C'est un bon joueur, mais je ne peux vraiment pas le piffrer. Dans le genre 'comportement de petite pute sur le terrain', il se place en leader incontesté et ce type de joueurs, je ne peux pas. Donc, Eder en Nazionale, pour moi, c'est non.

Je lui souhaite d'inverser avec Pepito Rossi son ratio matches joués / temps passé à l'infirmerie, ça lui fera les pieds pour toutes ses provocations, simulations et autres coups de vice !
Emile Louis la tournante Niveau : DHR
Message posté par Il Ragno Nero
Alors, je vais pas discuter du cas des oriundi, juste de celui d'Eder. C'est un bon joueur, mais je ne peux vraiment pas le piffrer. Dans le genre 'comportement de petite pute sur le terrain', il se place en leader incontesté et ce type de joueurs, je ne peux pas. Donc, Eder en Nazionale, pour moi, c'est non.

Je lui souhaite d'inverser avec Pepito Rossi son ratio matches joués / temps passé à l'infirmerie, ça lui fera les pieds pour toutes ses provocations, simulations et autres coups de vice !


ah ouais , je le pensais pas comme ça ... Il a fait l'effort de s'intégrer donc ???
Emile Louis la tournante Niveau : DHR
Message posté par Il Ragno Nero
Alors, je vais pas discuter du cas des oriundi, juste de celui d'Eder. C'est un bon joueur, mais je ne peux vraiment pas le piffrer. Dans le genre 'comportement de petite pute sur le terrain', il se place en leader incontesté et ce type de joueurs, je ne peux pas. Donc, Eder en Nazionale, pour moi, c'est non.

Je lui souhaite d'inverser avec Pepito Rossi son ratio matches joués / temps passé à l'infirmerie, ça lui fera les pieds pour toutes ses provocations, simulations et autres coups de vice !


Ah ouais je le pensait pas comme ça ... il a fait l'effort de s'intégrer donc ??
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 23