En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Interview Christophe Uldry

« C'est une question de principes »

Figure du Parc des Princes, Christophe Uldry attaque en justice le PSG pour l’utilisation de son slogan « Ici c’est Paris » .

Modififié
À bientôt 40 ans, il en a passé plus de 20 à Auteuil, au cœur du Virage. Christophe, c’est « Boat People » , car il pouvait dormir n’importe où en déplacements. Boat n’est pas n’importe qui, c’est le capo des Supras Auteuil. Un mec qui passait ses matchs torse nu, dos à la pelouse, pour haranguer une foule de fidèles. Comme 13 000 mecs, il a été mis hors du Parc des Princes avec le plan Leproux. Mais l’homme n’a pas oublié le PSG, son club. Alors, quand il s’est résolu à attaquer en justice le PSG pour l’utilisation du slogan « Ici c’est Paris » , Christophe savait dans quoi il s’embarquait. Depuis 2008, la marque est déposée par les Supras à l’INPI (Information sur la propriété industrielle en France). Sauf que le PSG l’utilise aussi et, en 2015, le club a demandé à l’ancienne association, dissoute en 2010, de lui remettre la propriété du slogan pour déchéance d’utilisation. De leur côté, les anciens pensionnaires du virage Auteuil accusent le PSG de contrefaçon. Ambiance scandale, danse de vandale.



Pourquoi cette histoire du slogan « Ici c’est Paris » sort aujourd’hui ?
En décembre, on a commencé à échanger par courriers interposés avec le PSG, mais toujours avec le cabinet d’avocats du club, jamais directement avec un dirigeant.
« En premier lieu, le PSG est venu avec une proposition de rachat à 2000 euros sous peine de procès en déchéance de marque. On a refusé. »
En premier lieu, le PSG est venu avec une proposition de rachat à 2000 euros sous peine de procès en déchéance de marque. On a refusé. Ils sont revenus avec une autre offre, nouveau refus, car l’argent, on s’en fout. Ce n’est pas le problème, c’est une question de principe. On ne demande pas d’oseille, au mieux une licence d’utilisation gratuite, mais on n’est absolument pas dans une logique financière. Le club nous a assignés début décembre, on a donc répondu fin décembre avec notre assignation en contrefaçon. Ce sont deux dossiers distincts actuellement. On a proposé une sorte de médiation au PSG. J’ai même envie de parler de statu quo, c’est-à-dire qu’ils peuvent continuer à utiliser la marque, car on n’a jamais rien demandé et on ne demandera jamais rien, juste que tout le monde puisse l’utiliser, pas seulement le club. Le PSG n’a pas besoin de se l’approprier de manière exclusive.

Qu’est-ce qu’ils vous reprochent, eux ?
De ne pas utiliser la marque. Mais je ne vois pas comment on pourrait aller vendre du matos « Ici c’est Paris » au Parc des Princes, à moins qu’ils nous fassent une place (rires). Donc, comme on n’utilise pas la marque, ils veulent la récupérer de manière exclusive.


D’ailleurs, pourquoi les Supras avaient déposé la marque à l’INPI en 2008 ?
Fin des années 90, l’un des leaders du groupe se retrouve esseulé dans le Virage. À ce moment, le groupe est au plus mal, dans le creux de la vague. Et un mec à Auteuil dépose à l’INPI la marque « virage Auteuil » et s’ensuit une forme de chantage informel auprès du leader Supras. En gros, on lui demande de filer un pourcentage sur chaque matos vendu au Parc. Refus. Mais il n’a pas oublié cette histoire. Donc quand il a réussi à récupérer le droit d’exploitation de plusieurs marques tombées en déchéance, dont « virage Auteuil » en 2008, il s’est empressé d’aller à l’INPI pour déposer plusieurs marques, dont le « Ici c’est Paris » qui était déjà un marqueur fort. Le but, c’était vraiment de se protéger de gens malintentionnés voulant faire du business dessus. C’était de la précaution. Mais on ne se doutait pas que le mec qui viendrait faire du business dessus s’appellerait le PSG.


Il se passe quoi en 2010 avec la dissolution de l’association par les pouvoirs publics ?
C’est simple, quand tu es dissous, tu dois refiler tous tes droits et ton patrimoine à une association qui a le même objet que toi. C’est ce qu’on avait fait avec l’association « Défense des droits des supporters  » . La marque « Ici c’est Paris » fait donc partie de ce patrimoine. Depuis, le PSG utilise cette marque sans l’avoir déposée. Ils l’ont fait à l’échelle européenne en 2014. Mais en France, ils ne l’ont jamais fait avant septembre 2015 où ils ont déposé leur demande à l’INPI. Je vais te dire le fond de ma pensée, je pense qu’ils ne se sont jamais posé la question de savoir si la marque avait été déposée. Mais au niveau français, on est titulaire de la marque, donc tout ce qu’ils ont fait jusqu’à aujourd’hui, c’est de la contrefaçon. Et le « Ici c’est Paris » , c’est leur vecteur principal de communication en ce moment. Le club avait commencé avec « Dream Bigger » , «  Paris est magique  » , mais ils sont vite passés à autre chose.

Une médiation autour d’une table est-elle impossible ?
Si, c’est notre souhait. Ce slogan appartient à tout le monde, pas uniquement au PSG. C’est un chant issu des supporters à la base. Nous, on est prêts à ce que le club l’utilise, cela ne nous pose aucun problème, mais ça ne leur appartient pas. C’est plus la manière de faire qui nous a gênés. Que le club veuille la marque pour l’exploiter, ok.
« Notre premier courrier, je le trouve très gentil. On voulait un arrangement, ne pas les froisser. Et finalement, ça n’a pas marché. »
On comprend, sauf que ça fait déjà plusieurs années que c’est le cas. Et comme ils sont en contrefaçon de nos droits, on a voulu se mettre autour d’une table. On était d’accord pour oublier la contrefaçon et la déchéance de marque, on était aussi ok sur le fait qu’ils puissent continuer à utiliser le « Ici c’est Paris  » comme c’est le cas actuellement. En gros, personne ne demandait rien à personne. On avait complètement ouvert la porte et quand on a reçu leur première proposition, on n’a pas voulu y aller avec nos grands sabots dès le départ, pour ne pas crisper le club. Notre premier courrier, je le trouve très gentil. On voulait un arrangement, ne pas les froisser. Et finalement, ça n’a pas marché.

Pourquoi le club s’est-il braqué ?
Je pense que leur but, à moyen terme, c’est de virer toutes les marques de streetwear qui sortent du matos « Ici c’est Paris » de manière indépendante. Ils veulent contrôler la marque PSG. Ils l’avaient déjà fait sur Internet avec les sites internet qui utilisaient « PSG » : PSGMag, AllPSG, ils avaient chassé tout ça en brandissant la menace de procès. Et comme on n'est pas dans cette logique de leur céder...


Vous en êtes où, actuellement, avec le club ?
Toujours aucun contact direct avec le club. Il y a deux procédures en cours. La nôtre qui concerne la contrefaçon. La leur en déchéance d’utilisation. Vont-elles être jointes dans une seule et même procédure ? Je ne sais pas. Il y a des instances devant le TGI qui devraient avoir lieu prochainement. Notre motivation n’est pas l’argent. D’ailleurs, si on en touche, on le redistribuera à des associations caritatives. Et si on voulait vraiment du pognon, on aurait assigné le PSG en contrefaçon depuis longtemps. On le fait aujourd’hui, car ils sont venus vers nous avec leur procédure. C’est notre riposte quelque part. Un contre-feu.

Quelle issue envisagez-vous ?
On espère que sous la pression médiatique, le PSG revienne à la raison. Qu’on puisse se voir autour d’une table, au calme. Après, un processus judiciaire, on ne le souhaite pas, pour des raisons financières par exemple. Un avocat, une procédure, ça coûte de l’argent. On a mobilisé tout le noyau du groupe, tout le monde participe, c’est dur, mais on ne lâchera pas l’affaire. On ira au bout, la machine s’est mise en route, on a réveillé tout le monde. Du point de vue du droit traditionnel, honnêtement, on n’a pas trop l’espoir d’une issue favorable. Mais ce qui est intéressant, ce sont les questions que cela soulève. Car il y a un précédent par exemple avec « Je suis Charlie » . L’INPI avait refusé que la marque soit déposée, car ça appartenait au patrimoine commun des Français. Ça peut servir de jurisprudence à notre échelle. Quand tu dis « Ici c’est Paris  » , tu sais que ça fait référence au PSG directement. C’est inscrit dans l’imaginaire des gens. Ça appartient à tout le monde.


Aimeriez-vous avoir plus de soutien médiatique ?
Oui, je pense à quelqu’un comme Alain Cayzac, qui en « off » a une certaine vision de la direction actuelle, mais ne le dit jamais ouvertement. J’ai envie qu’à un moment, des gens comme lui, des anciens dirigeants, des anciens joueurs, des supporters connus mettent les pieds dans le plat pour pousser le club à prendre une décision. Parce que les dirigeants actuels sont en pleine hésitation sur le sujet des supporters, et ça pourrait les décider. Les aider. Si cette affaire du slogan peut faire avancer les choses…

Justement, c’est quoi « Ici c’est Paris » ?
C’est un chant à la base, il date de 2001 et c’est devenu un marqueur très puissant dans l’environnement du club.
« Ce chant n’a d’intérêt commercial pour le club que parce qu’il a une histoire, c’est la nôtre, celle des ultras. »
Ce chant n’a d’intérêt commercial pour le club que parce qu’il a une histoire. Et cette histoire c’est la nôtre, celle des ultras. Sans ça, ce slogan n’a aucun intérêt. Quand tu dis « Ici c’est Paris » , ça fait directement référence au Parc, aux grosses ambiances. Donc le club est en train de nous faire les poches après nous avoir mis dehors. Récemment, ils ont sorti avec Nike un tee-shirt « Ensemble nous sommes invincibles » , qui était aussi un chant ultras. C’est sur ça qu’on va essayer de faire la bascule et de mobiliser les gens, notamment les ultras de France. Un message, une banderole dans certains stades pourraient nous aider dans notre combat.

Avec cette histoire, la déception envers la direction du PSG est-elle encore plus grande ?
Non, je n’ai pas de rancœur. Mieux, ça me donne de l’espoir. Quand on en arrive à ce genre de démarches, tu espères être entendu. Peut-être qu’à un moment, ça va déboucher sur un changement d’attitude de la part des dirigeants. J’ai envie d’être optimiste. L’équipe sur le terrain, même si ce sont des stars, ne lâche rien. Ils sont à fond, sérieux, professionnels. Ce sont des grands joueurs. Mais quand tu regardes l’action des dirigeants en parallèle, ils n’ont pas les qualités de ces joueurs. J’espère que l’histoire retiendra plus les résultats de l’équipe que l’action de ses dirigeants. On parle de gens qui ont fiché illégalement ses supporters pour ensuite se faire réprimander par la CNIL. Le fichier illégal, le club ne l’enlève pas, est condamné, mais continue toujours de l’exploiter. Peu importent les remontrances et les obstacles juridiques, ils se sont toujours sentis au-dessus des lois. L’exploitation du slogan « Ici c’est Paris » alors qu’il ne leur appartient pas, c’est la même démarche.
« Leur proposition à 2000 euros est le reflet de tout ça. J’ai envie de leur dire : où est-ce que vous avez été éduqués ? Un peu de politesse, d’éducation. »
Sans parler de l’augmentation des abonnements, de la contrefaçon des fausses signatures des joueurs sur certains maillots vendus ensuite au prix fort aux supporters. Tout ça, c’est de l’arrogance. C’est à l’opposé des valeurs incarnées par l’équipe sur le terrain. Leur proposition à 2000 euros est le reflet de tout ça. J’ai envie de leur dire : où est-ce que vous avez été éduqués ? Un peu de politesse, d’éducation. Donc je me dis qu’à un moment, ils vont forcément s’apercevoir de leur bêtise et revenir à la raison. Je suis peut-être utopique, j’imagine un scénario où ils font amende honorable et on se remet autour d’une table pour discuter.


Quel rapport a-t-on avec un club contre lequel on est en procès, mais que l’on a aimé physiquement au stade pendant 20 ans ?
Je regarde moins de matchs, mais je suis les résultats. La victoire à Marseille me rend très heureux (rires). C’est toujours mon club, ça reste mon club, je n’en ai pas d’autre. J’ai passé 20 ans de ma vie là-dedans. Mais on ne se sert pas de cette histoire pour revenir au Parc, nous, on est le passé. Il faut que le PSG, s’il veut reconstruire quelque chose, reparte avec des associations de supporters, avec des gens qui sont déjà au stade.
« L’équipe actuelle avec le public d’avant, on serait imprenables. Même en Ligue des champions. »
Après l’Euro 2016, je sais que le club va se pencher sérieusement sur ce dossier. Mais ça ne sera pas avec nous. On appartient au passé. Quand tu vois que les joueurs commencent à mettre la pression, ça veut dire quelque chose. Sans grand public, l’équipe ne pèsera pas grand-chose sur la scène européenne quand il faudra renverser des cadors. L’équipe actuelle avec le public d’avant, on serait imprenables. Même en Ligue des champions.

Déjà revenu au Parc des Princes depuis 2010 ?
Jamais.

C’est définitif ?
Non, si jamais un retour de l’ambiance arrive, pourquoi pas. Je n’y retourne pas, non pas pour une question de boycott ou autre, mais j’y allais aussi pour l’atmosphère, pour tout ça. Le plaisir était là. Sinon la télévision suffit. Actuellement, je n’y trouverais pas mon plaisir. Et puis voir les virages défigurés, tout ça, ça me ferait mal. Je dois t’avouer que j’appréhende ce moment. J’ai ma fille de six ans qui veut que je l’emmène. Elle m’en parle souvent. Au fond, elle ne se rend pas du tout compte de ce que je faisais avant. Mais quand elle m’a dit ça, je n’ai pas répondu, car j’ai peur de ce moment. Mais quoi qu’il arrive, je ne pense pas que je reviendrai. Les conditions ne seront jamais réunies pour que je puisse y être épanoui. On était aussi un contre-pouvoir, quelque part. Et ces gens-là ne fonctionnent pas avec un contre-pouvoir. Imagine la première rencontre, je vais leur parler directement de la baisse des abonnements en virage, ils vont me dire de dégager. Et puis c’est devenu un spectacle, avec des tour operator pour voir un match au Parc. Je ne vais pas apprendre à des Japonais à soutenir le PSG.

Joint par nos soins, le PSG laisse la justice faire son travail – comme le commissaire Bialès – et laisse le terrain judiciaire s’occuper de cette affaire plutôt que la phase médiatique.

Propos recueillis par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 41 minutes Une sauce barbecue géante se frite avec les supporters adverses 2
il y a 3 heures Il parcourt 6 000 km pour son club sur Football Manager 15 Hier à 15:23 Lyon-Duchère : Enzo Reale suspendu 7 matchs 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:58 Un club de D3 va construire une tribune debout grâce à un crowdfunding 3 Hier à 10:42 La roulette insolente de JK Augustin 33 Hier à 09:01 À Coventry, un fan descend sur la pelouse pour engueuler les joueurs 12 mardi 17 octobre 345€ à gagner avec PSG, Bayern & Juventus mardi 17 octobre 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! mardi 17 octobre Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis 13 mardi 17 octobre Le fils de Giovinco ambiance les fans de Toronto 3 mardi 17 octobre Troisième commotion cérébrale en six mois pour Birnbaum 10 mardi 17 octobre Une chèvre s'invite sur un terrain de foot en Grèce 12 mardi 17 octobre Arbitre agressé et baston générale dans un match de U19 32 mardi 17 octobre Un maillot pour Halloween créé à Hawaï 6 lundi 16 octobre 216€ à gagner avec Dortmund, Man City - Naples & Real - Tottenham lundi 16 octobre Taarabt met fin à trois ans de disette 16 lundi 16 octobre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 16 octobre Un joueur de Xanthi (Grèce) sanctionné à cause de la mousse 6 lundi 16 octobre Kaká a joué son dernier match à Orlando 12 lundi 16 octobre Un match retardé à cause des confettis 3 lundi 16 octobre Une équipe de D3 argentine déguisée en Lionel Messi 6 lundi 16 octobre Le missile de Guedes avec Valence 21 dimanche 15 octobre Alessandrini nommé pour le trophée du meilleur nouveau venu en MLS 14 dimanche 15 octobre Un match de foot suivi d'un match de rugby sur le même terrain 11 dimanche 15 octobre Pronostic Inter - Milan AC : 431€ à gagner sur le derby ! samedi 14 octobre L'incroyable raté de Mateta 5 samedi 14 octobre Martin Palermo est champion du monde ! (via Brut Sport) samedi 14 octobre Un club de migrants en Andalousie 4 vendredi 13 octobre Découvrez le mini-foot ! (via Brut Sport) vendredi 13 octobre Derby County clashe Nottingham avec un freestyle de rap 4 vendredi 13 octobre Billericay Town FC (D7 Anglaise) recrute deux SDF 4 vendredi 13 octobre À Brescia, les joueurs interrompent l'entraînement pour éviter un PV 1 jeudi 12 octobre Éric Cantona va chanter du Disney 28 jeudi 12 octobre Le Récap "Semaine Internationale" de la #SOFOOTLIGUE 1 jeudi 12 octobre Villarreal s’attaque aux pigeons 20 jeudi 12 octobre Une équipe éliminée sur tapis vert à cause de ses numéros de maillots 16 jeudi 12 octobre Une séance de tirs au but jouée trois semaines après la prolongation 5 mercredi 11 octobre Le Dynamo Dresde ressort son maillot anti-raciste 22 mercredi 11 octobre La voisine avait planqué 186 ballons 47 mercredi 11 octobre L'improbable dégagement en touche d'un remplaçant du Panama 12 mercredi 11 octobre Le feu d'artifice des supporters bosniens 3 mardi 10 octobre George Weah, président du Liberia ? (via Brut Sport) lundi 9 octobre Mondial 2018 : La folie dans les rues du Caire (via Brut Sport) lundi 9 octobre Ballon d'or : la liste des 30 nommés 84 lundi 9 octobre 245€ à gagner avec France-Bélarus & Lettonie-Andorre lundi 9 octobre Quand le pays de Galles foire sa photo d’avant-match 13 lundi 9 octobre Le caramel de quarante mètres d'une joueuse de l'OL 19 lundi 9 octobre Raté incroyable en D4 néerlandaise 6 lundi 9 octobre Ballon d’or : Kane et Lewandowski sont bien là 15 lundi 9 octobre Pronostic France Bélarus : 670€ à gagner sur le match des Bleus ! 1 lundi 9 octobre Ballon d’or : Suárez, Coutinho et Mertens y sont aussi 24 lundi 9 octobre Paraguay : match interrompu pour violences après huit minutes 3 lundi 9 octobre 12 matchs de suspension pour avoir critiqué le district de Moselle 8 dimanche 8 octobre 35 Hollandais font le déplacement pour voir un match de D6 anglaise 6 dimanche 8 octobre La FIFA veut reformer les trêves internationales 20 samedi 7 octobre Une blessure affreuse en Argentine 9 samedi 7 octobre U17 : des IRM pour contrôler l'âge des joueurs 13 samedi 7 octobre QPR a créé un groupe de supporters LGBT 117 vendredi 6 octobre Un nouveau rapport accable l'organisation du mondial au Qatar 42 vendredi 6 octobre Quand des supporters anglais marquent avec un avion en papier 8 jeudi 5 octobre 267€ à gagner avec Bulgarie-France, la Suisse & Iles Féroé-Lettonie jeudi 5 octobre 545€ à gagner sur Bulgarie France ! jeudi 5 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! jeudi 5 octobre Mondial 2018 : la mise en place de la VAR remise en cause 6 mercredi 4 octobre Ivre, Alex Morgan se fait virer de Disney World 39 mercredi 4 octobre Le gardien prend un but gag, les supporters envahissent le terrain 6 mercredi 4 octobre Une équipe espagnole intégralement formée de Sud-Coréens 15 mardi 3 octobre Un triplé dont deux ciseaux en D2 Suisse 3 mardi 3 octobre Emmanuel Eboué fait taire la rumeur VIH 9 mardi 3 octobre Victime d’un malaise cardiaque, il prolonge son contrat 3 mardi 3 octobre Ribéry a payé le salaire de son frère à Bayonne 29 mardi 3 octobre Des fans en colère parce que leur équipe gagne 10 mardi 3 octobre La terrible faute sur Renato Civelli 2 lundi 2 octobre Rocket League dans la vraie vie (via Brut Sport) lundi 2 octobre Emmanuel Eboué atteint de graves problèmes sanguins 21 lundi 2 octobre Les funérailles du club de Modène organisées par ses supporters 12 lundi 2 octobre 190 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !!! 1 lundi 2 octobre Gignac collecte 241 000 euros pour une fillette atteinte d'une tumeur 4 dimanche 1er octobre Le tifo « Dikkenek » des ultras d'Anderlecht 32 dimanche 1er octobre Il envoie un coup de boule à son coéquipier en plein match 2 dimanche 1er octobre Le ciseau d'Haller 1 samedi 30 septembre Villas-Boas suspendu huit matchs 1 samedi 30 septembre Un club de D6 allemande sponsorisé par une actrice porno 26 samedi 30 septembre Scolari veut envoyer Ancelotti en Chine 4 samedi 30 septembre Le plan machiavélique de Lucas Digne (via Brut Sport) vendredi 29 septembre Le licenciement d’Ancelotti provoqué par cinq joueurs 70 vendredi 29 septembre L'Ukip accusé d'avoir plagié le logo de la Premier League 19 vendredi 29 septembre Griezmann va publier des romans 50 vendredi 29 septembre Le mode "foot en salle" à FIFA... (via Brut Sport) jeudi 28 septembre 258€ à gagner avec Arsenal, Lazio & Torino 2 jeudi 28 septembre 177 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions !!! 1 jeudi 28 septembre Le club de Calais n'est plus 14 jeudi 28 septembre Leonardo atterrit à l'Antalyaspor 19 jeudi 28 septembre L'UEFA, le grand gagnant de l'Euro 2016 selon la Cour des comptes 4 jeudi 28 septembre River : Gallardo allume les suspicieux 12 jeudi 28 septembre Tu sais que t'es nul à FIFA quand... (via Brut Sport) mercredi 27 septembre 369€ à gagner avec Milan AC & Zénith mercredi 27 septembre Cassano prêt à sortir de sa retraite ? 7 mercredi 27 septembre Salut nazi pour un coach de D5 allemande 57