C'est quoi ces tacles assassins en Argentine ?

On connaissait le petit pont, le dribble et autres prouesses techniques des gamins venus des potreros argentins. Désormais, dans le football local, il reste surtout les patadas, les attentats, dont le dernier en date, un immonde tacle par derrière lors d'un match amical, a fait le tour de la toile. Explications.

Modififié
De quoi parle-t-on en Argentine depuis le week-end dernier ? De ce chef-d'œuvre, à montrer dans toutes les boucheries du pays - et elles ne manquent pas. Un charcutage aussi précis que violent. C'est l'été dans l'hémisphère sud, alors le centre du football argentin se déplace de Buenos Aires à Mar del Plata, station balnéaire de la côte Atlantique qui fait le plein au mois de janvier. Deux semaines, neuf matchs, dont un maximum de Clásicos. Histoire de rentabiliser la pré-saison. Samedi dernier, au stade José-Minella, Boca Juniors affronte donc le Racing de Diego Milito, dernier champion en date. Un premier match de préparation pour la bande du Basque Arruabarrena, à la quête d'un renouveau après des championnats peu glorieux, le départ des idoles (Bianchi et Riquelme) et des affronts à répétition face à l'ennemi millonario (défaite à la Bombonera en championnat et élimination en demi-finale de Sudamericana, notamment). Problème, la rencontre a duré à peine une demi-heure. En grosse difficulté derrière, Boca est déjà mené 2-1 quand ses joueurs sont devenus fous. La victime : Ricky Centurion, un ailier technique, un poil provocateur et souvent simulateur. À la 24e minute de jeu, Erbes se venge d'un petit pont avec un coup de coude dans la face. Rouge direct. Quatre minutes plus tard, c'est l'heure de l'attentat de Marin : un énorme tacle derrière le genou. Boca jouera une heure à 9, pour une défaite 4-1.

Youtube

« On se bagarre, mais on ne joue plus »


Le lendemain, sur les réseaux sociaux, un peu d'humour : Yo Soy Centurion, Je suis centurion, apparaît un peu partout. Le bonhomme s'en est sorti avec un simple hématome. « Je l'ai senti arriver très fort, donc j'ai légèrement sauté avant l'impact, ce qui a allégé le choc. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas fait découper comme ça » , sourit-il. Soulagement, et interrogation : comment deux professionnels, évoluant dans le club le plus populaire et médiatique du pays, peuvent-ils réagir comme des voyous à un petit pont et quelques passements de jambe, tronquant complètement la préparation de leur équipe ? Une réponse : c'est ce qu'est devenu le foot argentin, dans lequel le tacle en retard est devenu le geste technique numéro un. Observateurs et supporters sont presque tous d'accord là-dessus. Derrière la passion et l'engagement se cache la pauvreté technique. Selon Carlos Bianchi, aujourd'hui en Argentine, « on se bagarre, mais on ne joue plus » .

Gerardo Martino, lui, parle de « football hystérique » . Il y a peu, Tomas Carlovich, El Trinche, une légende du football à Rosario (Pékerman, Bielsa et Menotti ne rataient jamais un de ses matchs), nous racontait qu'à son époque (70's/80's), les équipes argentines possédaient « sept ou huit joueurs de bons pieds. Depuis plusieurs années, si elles en ont un, c'est déjà pas mal. » Les causes sont connues : l'arrêt Bosman, l'émigration massive des joueurs talentueux (parfois avant même de débuter en première division), la disparition progressive des potreros, le déclin économique des clubs, tous lourdement endettés. Résultat : à quelques exceptions près, les effectifs des clubs professionnels argentins se composent de joueurs de seconde zone et de revenants sur le déclin. Y compris à Boca, club le plus puissant du pays.

La culture de l'aguante


Ne reste alors qu'une seule arme aux joueurs dont l'Europe, le Brésil, le Mexique et le Moyen-Orient n'ont pas voulu : los huevos. Les couilles. N'ayant plus droit au jeu au sol, au toque de Bochini ou à la gambeta d'Ortega, les supporters exigent de ceux qui portent leur maillot d'être irréprochables sur le pré. « Regardez dans les stades. Les gens applaudissent quand leur équipe aligne deux passes ou quand l'un des leurs démonte un adversaire » , constate Juan Barbas, mondialiste avec l'Albiceleste en 1982 et passé par les meilleurs centres de formation du pays depuis. La culture footballistique locale tourne autour du concept de l'aguante, que Diego Murzi, sociologue et membre de l'asso Salvemos al futbol ( « Sauvons le football » ), définit comme « être plus fort, plus résistant, plus courageux que le rival » .

En tribunes, dans les chants, les affrontements, l'aguante est une obsession. Les joueurs doivent suivre sur le terrain. L'idée de « marcher sur l'adversaire  » est passée du sens figuré au sens propre. On peut ne pas savoir cadrer une frappe, mais pas lever le pied, au risque de passer dans la catégorie des pecho frio ( « torse froid » ), ces joueurs (Lucho González et Pastore, par exemple) qui n'ont pas le sang assez chaud au goût des supporters. Hormis quelques exceptions (le Newell's de Martino il y a deux ans, le San Lorenzo de Pizzi, puis Bauza, par moments le River de Gallardo), le football argentin ressemble davantage à un combat de gladiateurs qu'à un jeu de ballon. Ce n'est pas Ricky Centurion qui dira le contraire.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

PhoenixLite Niveau : Loisir
Je vois pas ce qu'ils ont d'extraordinaires ces tacles.
On voit Cabaye faire les mêmes toutes les semaines en France..
le niveau en argentine est faible, les matchs sont vraiment ennuyeux. dommage pour un pays qui a produit de nombreux artistes du ballon rond

L'arbitrage en Argentine , est sans doute le plus laxiste au monde , la ou meme en Angleterre ça commence a siffler plus de fautes et mettre quelques cartons jaunes .

http://2.bp.blogspot.com/--j13W4XIC4o/T … /crupo.gif

Armand leptitcon Niveau : Loisir
Mouais, c'est de la rigolade comparé à celui-là :
http://youtu.be/Y0CyygfJYYs
Ouais le tacle est dangereux mais le mec se roule par terre 10 minutes alors que c'est juste une grosse balayette ...
Enfin heureusement il avait pas le pied au sol
Message posté par El Xeneize

L'arbitrage en Argentine , est sans doute le plus laxiste au monde , la ou meme en Angleterre ça commence a siffler plus de fautes et mettre quelques cartons jaunes .

http://2.bp.blogspot.com/--j13W4XIC4o/T … /crupo.gif



Le tacle de Krupoviesa est sans doute le plus beau tacle des 10 dernières années en Argentine, pour l'aspect technique, le contexte et le dévouement hahaha. Le mec on le félicite encore pour ça.
On a souvent tendance à dire que le niveau du football argentin est faible mais alors quid du football brésilien et autres championnats sudaméricain ?? Je vous rappelle quand même que San Lorenzo est champion de la Libertadores et River de la Sudamericana sans parler de la séléction vice championne du monde ...
Rorschach Niveau : DHR
Message posté par Armand leptitcon
Mouais, c'est de la rigolade comparé à celui-là :
http://youtu.be/Y0CyygfJYYs


C'est pas vraiment pareil, dans ta vidéo le gars joue clairement au cécifoot.
Et dire qu'on qualifie les colchoneros de boucher.
Très bon article.

Je suis assez étonné de voir que personne dans les instances décisionnelles (la FIFA pour ne pas la nommer) ne s'empare de ce problème.
La concentration des moyens économiques entre les mains de quelques clubs (Real, Barca, Chelsea, City, PSG notamment) n'a jamais été aussi forte que depuis quelques années, et personne ne s'interroge sur la marche à suivre pour s'y adapter.

J'espère ne pas être le seul, mais je trouve que le niveau général des joueurs a énormément baissé depuis quelques années. Et pas seulement en Amérique du Sud.

C'est flagrant quand on regarde les équipes nationales d'il y a 15 ans, et qu'on les compare aux équipes actuelles:

-Le Brésil pouvait aligner des Cafu, R. Carlos, Dunga, Ronaldo, Rivaldo,Leonardo, Bebeto.
-L'Italie des R. Baggio, Bergomi, Maldini, Cannavaro, Nesta, Costacurta, Del Piero, Inzaghi, Vieri...
-La France des Zidane, Henry, Trezeguet, Thuram, Dessailly, Deschamps, Liza...
-L'argentine des Veron, Batistuta, Simeone, Ortega, Crespo, Gallardo, Delgado, J. Zanetti.

Je vais pas tous les faire mais honnêtement quand on voit les équipes actuelles, ça fait mal.

Et pour moi, l'une des principales raisons de cet apauvrissement est très clairement le recrutement de jeunes talents en grand nombre par les gros clubs européens.
Quand tu vois que Chelsea (par exemple) accumule des dizaines de jeunes dans l'espoir d'en sortir un bon...

Il y a dix ans, ces jeunes seraient sans doute restés, pour la plupart, dans leur club formateur, y auraient grandi, et auraient pu exploser plutôt que de voir leur carrière brisée dès leurs 20 ans à coups de prêts en 3ème division et de banquette.

L'exemple du championnat argentin est assez révélateur:
Veron par exemple a fait trois saisons pros en Argentine avant de signer en Italie.
Pareil pour J. Zanetti, Batistuta, Simeone...
Aujourd'hui, seul Neymar a réussi à résister pour grandir dans son club (c'est le seul nom de cette ampleur qui me vient en tout cas).

Alors bien évidemment, sur 75 joueurs achetés à 13 ans, on va réussir à en sortir un exceptionnel.
Mais quid des autres?

Bref, pour moi la situation est assez morose; je trouve ça triste de devoir me "contenter" de 4-5 joueurs incroyables quand ils se comptaient par dizaines avant.

Et je suis sûr qu'un retour à une situation plus raisonnable, où on interdirait le recrutement de joueurs trop jeunes notamment, ne serait pas si difficile que ça à mettre en oeuvre.

Laissez-moi rêver
Il pète un câble au sol et c'est normal. 75 kg qui arrivent lancés à 30 km/h sur une cheville c'est un coup à briser une carrière, sur un mec à 32 ans c'est moche, sur un jeune de 24 ans c'est scandaleux et ça devrait être 6 mois de suspension + la durée d'indisponibilité du blessé. Sinon c'est vrai que le football argentin est devenu laid, mais globalement c'est un peu pareil partout: l'appauvrissement de 95% des championnats nationaux au profit de la PL et de la Liga.
valeureux liégeois 74 Niveau : Ligue 1
Tu as parfaitement résumé la situation SPQR. Mtn, il suffit qu'un gamin de 16-17 ans sortent 2-3 bon matches pr se faire recruter par une grosse écurie d'un top championnat européens & bcp se font bouffer tt cru. Bcp d'appelés, peu d'élus.
Message posté par pulpito


Le tacle de Krupoviesa est sans doute le plus beau tacle des 10 dernières années en Argentine, pour l'aspect technique, le contexte et le dévouement hahaha. Le mec on le félicite encore pour ça.


C'est exactement ça , quand on regarde le ralenti , ou les photos , c'est un tacle artistique , bien que le pied soit trop haut !
Si Rolfi Montenegro passe , c'est un face a face avec le gardien , Krupo en tant que valeureux sauve la maison .
Des bourrins ces bouseux...
Message posté par S P Q R
Très bon article.

Je suis assez étonné de voir que personne dans les instances décisionnelles (la FIFA pour ne pas la nommer) ne s'empare de ce problème.
La concentration des moyens économiques entre les mains de quelques clubs (Real, Barca, Chelsea, City, PSG notamment) n'a jamais été aussi forte que depuis quelques années, et personne ne s'interroge sur la marche à suivre pour s'y adapter.

J'espère ne pas être le seul, mais je trouve que le niveau général des joueurs a énormément baissé depuis quelques années. Et pas seulement en Amérique du Sud.

C'est flagrant quand on regarde les équipes nationales d'il y a 15 ans, et qu'on les compare aux équipes actuelles:

-Le Brésil pouvait aligner des Cafu, R. Carlos, Dunga, Ronaldo, Rivaldo,Leonardo, Bebeto.
-L'Italie des R. Baggio, Bergomi, Maldini, Cannavaro, Nesta, Costacurta, Del Piero, Inzaghi, Vieri...
-La France des Zidane, Henry, Trezeguet, Thuram, Dessailly, Deschamps, Liza...
-L'argentine des Veron, Batistuta, Simeone, Ortega, Crespo, Gallardo, Delgado, J. Zanetti.

Laissez-moi rêver


Ca va, Gallardo il a fait 3 bonnes saisons. Typiquement le raisonnement absurde du vieux con*
Dans 15 ans, tu te rappelleras des joueurs d'aujourd'hui avec nostalgie. C'est juste que maintenant, t'es un peu plus vieux qu'il y a 15 ans quand tu t'extasiais sur Costacurta.

Et devine quoi, dans 15 ans, les plus jeunes d'aujourd'hui se rappelleront de Robben, Messi et tout le bordel comme des plus grands joueurs de l'histoire ayant bercé leur enfance.
Message posté par S P Q R
Très bon article.

Je suis assez étonné de voir que personne dans les instances décisionnelles (la FIFA pour ne pas la nommer) ne s'empare de ce problème.
La concentration des moyens économiques entre les mains de quelques clubs (Real, Barca, Chelsea, City, PSG notamment) n'a jamais été aussi forte que depuis quelques années, et personne ne s'interroge sur la marche à suivre pour s'y adapter.

J'espère ne pas être le seul, mais je trouve que le niveau général des joueurs a énormément baissé depuis quelques années. Et pas seulement en Amérique du Sud.

C'est flagrant quand on regarde les équipes nationales d'il y a 15 ans, et qu'on les compare aux équipes actuelles:

-Le Brésil pouvait aligner des Cafu, R. Carlos, Dunga, Ronaldo, Rivaldo,Leonardo, Bebeto.
-L'Italie des R. Baggio, Bergomi, Maldini, Cannavaro, Nesta, Costacurta, Del Piero, Inzaghi, Vieri...
-La France des Zidane, Henry, Trezeguet, Thuram, Dessailly, Deschamps, Liza...
-L'argentine des Veron, Batistuta, Simeone, Ortega, Crespo, Gallardo, Delgado, J. Zanetti.

Je vais pas tous les faire mais honnêtement quand on voit les équipes actuelles, ça fait mal.

Et pour moi, l'une des principales raisons de cet apauvrissement est très clairement le recrutement de jeunes talents en grand nombre par les gros clubs européens.
Quand tu vois que Chelsea (par exemple) accumule des dizaines de jeunes dans l'espoir d'en sortir un bon...

Il y a dix ans, ces jeunes seraient sans doute restés, pour la plupart, dans leur club formateur, y auraient grandi, et auraient pu exploser plutôt que de voir leur carrière brisée dès leurs 20 ans à coups de prêts en 3ème division et de banquette.

L'exemple du championnat argentin est assez révélateur:
Veron par exemple a fait trois saisons pros en Argentine avant de signer en Italie.
Pareil pour J. Zanetti, Batistuta, Simeone...
Aujourd'hui, seul Neymar a réussi à résister pour grandir dans son club (c'est le seul nom de cette ampleur qui me vient en tout cas).

Alors bien évidemment, sur 75 joueurs achetés à 13 ans, on va réussir à en sortir un exceptionnel.
Mais quid des autres?

Bref, pour moi la situation est assez morose; je trouve ça triste de devoir me "contenter" de 4-5 joueurs incroyables quand ils se comptaient par dizaines avant.

Et je suis sûr qu'un retour à une situation plus raisonnable, où on interdirait le recrutement de joueurs trop jeunes notamment, ne serait pas si difficile que ça à mettre en oeuvre.

Laissez-moi rêver


Je pense la même chose. Je me demande si le problème ne vient pas des règles de formation prises un peu partout?
Au moins 8 joueurs formés en angleterre dans noyau pour la premier league, Idem pour la coupe d'Europe dont 4 formés au club. Cette règle a été faite pour encourager à la formation, mais finalement, on n'a fait que déplacer le problème: les grands clubs achètent les joueurs plus jeunes, en espérant un taux de réussite minimum.
Regardez Odergaard, si le Real le prend maintenant plutôt que d'attendre de voir ce qu'il ferait dans un club comme l'Ajax (par exemple), je pense que c'est uniquement pour ces quotas européens.
Hier à 16:29 Will Ferrell veut Chicharito au Los Angeles FC 17 Hier à 14:21 Lampard entraîneur d'Oxford United ? 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:32 Le superbe but d'Independiente 4 Hier à 08:40 Malouda va jouer la Gold Cup avec la Guyane 24 Hier à 08:35 Des matchs de C1 sur Facebook 11 mardi 27 juin Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 15 mardi 27 juin Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 20 mardi 27 juin Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 43 mardi 27 juin Stéphane Paille est décédé 37
mardi 27 juin La Ligue des champions reprend ce soir ! 27 mardi 27 juin Lugano prolonge à São Paulo 5 mardi 27 juin Falcao s'essaye au baseball 3 mardi 27 juin Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 12 lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 67 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 60 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13