En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Juventus-Lyon

C’est quoi ce bordel entre l’OL et ses supporters sur Twitter ?

Depuis plusieurs semaines, des supporters de l’OL répètent avec insistance leur agacement vis-à-vis de Bruno Génésio et de la politique sportive menée par le club. De quoi passablement énerver Jean-Michel Aulas qui a tenu à mettre les choses au clair ce week-end.

Modififié
Au pied du mur après une série de cinq défaites en six matchs (Lorient, Séville, Nice, Juventus, Guingamp), l’OL réagit. Grâce à Alexandre Lacazette, auteur de ses 100e et 101e buts sous le maillot lyonnais, les Gones l’emportent à Toulouse (1-2) et réintègrent du même coup la première moitié de tableau au classement. Un soulagement pour Jean-Michel Aulas, qui avait demandé à ses joueurs d’atteindre la barre des trente et un points à la trêve, quatre jours plus tôt sur le plateau d’OLTV. Si le week-end avait plutôt bien démarré pour l’OL, le président ne s’attendait sûrement pas à vivre un dimanche aussi mouvementé. Palpable depuis plusieurs semaines sur Twitter, la tension entre le dirigeant rhodanien et certains supporters est montée d’un cran sur le réseau social à l’oiseau bleu au lendemain de la victoire au Stadium.

Génésio dans l’œil du cyclone


Top 10 : les bijoux d’Alexandre Lacazette

La grogne des fans lyonnais se concentre particulièrement sur la personne de Bruno Génésio. Sa nomination à la tête du club en décembre 2015 avait déjà soulevé la colère de certains supporters, qui s’étaient manifestés en lançant une pétition contre sa désignation, signée par plus de 2 400 individus. Ceux-ci s’inquiétaient de voir l’ancien adjoint d’Hubert Fournier, qui n’avait dirigé jusqu’à présent que Villefranche (en CFA) et Besançon (en National), reprendre les rênes du club. Des critiques sur lesquelles l’entraîneur lyonnais était revenu dans le So Foot #140 le mois dernier : « J’accepte la critique, j’accepte qu’on puisse avoir des doutes, c’est légitime. C’est mon inexpérience en tant que numéro 1 qui n’a pas été appréciée alors qu’on annonçait de grands noms. Les gens se sont dit : "Il n’a pas réussi à Besançon, comment peut-il réussir à Lyon ?" Sauf qu’entre les deux, j’ai eu une vie d’adjoint, j’ai occupé plusieurs postes à l’OL, connu plein d’entraîneurs et j’ai évolué. »

Si le coach fait taire quelques critiques en dominant le PSG au Parc OL, puis en qualifiant directement l’Olympique lyonnais en Ligue des champions, son début de saison 2016-2017 est nettement plus compliqué. Régulièrement pointé du doigt pour ses schémas tactiques brouillons, ses choix de coaching douteux ou sa gestion hasardeuse du groupe, Génésio se retrouve dans la ligne de mire des supporters lyonnais, qui expriment leur ras-le-bol sur la twittosphère. « Franchement, je ne prête plus aucune espèce d'importance à ces commentaires-là, qui sont pour moi des discussions du café du commerce. De toute façon, quand on gagne, c’est grâce au stade, au public ou aux joueurs. Et quand on perd, c’est à cause de moi, car je ne suis pas un entraîneur suffisamment expérimenté. Je devrais m’appeler Ramirez ou Sánchez » , envoie alors l’entraîneur lyonnais en conférence de presse, en référence à la hype des entraîneurs hispaniques en France comme Emery ou Bielsa.

Une communication jugée désastreuse par les twittos lyonnais qui continuent de tirer la sonnette d’alarme, à l’image d’Olivier (@Olimas99), se revendiquant fièrement comme un « membre du café du commerce » sur le réseau social : « Génésio est un bon gars, mais on a l’impression que le rôle d’entraîneur lui est monté à la tête. Sa communication depuis le début de saison est déplorable. » Un avis partagé par Maxence (@TehMaxx) : « On a du mal à comprendre comment avec un tel effectif, l’OL peut jouer aussi mal et être dominé par autant d’équipes. On produit un jeu honteux, on cumule déjà huit défaites en quatorze matchs, c’est indigne du standing du club et lui, il arrive à faire le malin en conférence de presse, c’est hallucinant. » Une grogne symbolisée par l’apparition de plusieurs comptes Twitter hostiles à l’entraîneur lyonnais ( « Say no to Génésio » , « Front anti-Génésio » , « Génésio démission » ...)

« Tu te prends pour qui avec tes neuf abonnés ? »


Pour faire entendre leurs voix, certains supporters n’hésitent pas à interpeller directement le président du club, Jean-Michel Aulas, fidèle utilisateur du réseau social avec ses 336 000 abonnés. Visiblement lassé d’entendre tous ces commentaires négatifs à l’encontre de son entraîneur et de sa manière de diriger le club qu’il préside depuis maintenant trente ans, JMA s’est lâché dimanche après-midi, en répondant plutôt violemment à ses propres supporters : « Laissez l’OL tranquille, vous n’avez aucun droit sur le club qui vivra sans vous » , « tu te prends pour qui avec tes neuf abonnés ? » , « ton QI frise le plancher » , « vous êtes lourds, vous avez vu la réaction des joueurs avec Bruno ? Et vous persistez à vouloir changer de coach » , « ce que vous faites vivre au club est indigne de vrais supporters » .

« On est abonnés, on va à tous les matchs, pour chanter, on fait des déplacements, alors ça me fait rire quand on nous traite de mauvais supporters, rétorque Maxence. Certes, on râle, on est excessifs par moments, mais ça n’enlève rien à notre amour pour le club, et ça, les gens ne le comprennent pas. » La répartie de collégien de JMA a également déçu Olivier : « J’ai trouvé ça pathétique. Il s’en prend à ses propres supporters, c’est du jamais vu. Ce qui m’a dérangé, c’est quand il dit que le club continuera de vivre sans nous. Ça m’a rappelé une déclaration de Bernard Lacombe : "Ils sont supporters, qu’ils supportent et restent à leur niveau." Mais si on ne vient plus, le stade sera bien vide. »

Quand les supporters annoncent le décès de Valbuena


Quelques heures après ses échanges d’amabilités avec les supporters, Aulas a dû assister, atterré, à la fausse rumeur annonçant le décès de Mathieu Valbuena. Une rumeur lancée dimanche soir sur Twitter par une dizaine de supporters lyonnais parmi lesquels se trouvait Maxence. « À l’origine, c’était juste un petit délire de twittos, une blague de mauvais goût, je l’admets complètement, je comprends que ça ait pu choquer. Ça a duré une heure entre 22h et 23h, et puis c’était terminé. Évidemment que c’était faux, ça se voyait tout de suite. À aucun moment on a souhaité sa mort, bien évidemment. En réalité, c’est le communiqué de l’OL le lundi matin qui a complètement fait partir tout ça dans des proportions qu’on ne contrôlait plus. »

Si certains se sont interrogés sur la nécessité de publier un démenti officiel à la suite de ce genre de fausses informations (récurrentes sur le réseau social), l’UNFP a décidé de « se joindre à l’Olympique lyonnais pour dénoncer avec la plus grande force ce geste inhumain, honteux et odieux » . « Le compte de l’OL nous a bloqués, ce que je comprends tout à fait » , termine Maxence. Voilà qui ne devrait pas véritablement arranger les relations numériques entre l’OL et ses supporters.



Par Maxime Feuillet Tous propos recueillis par MF sauf mentions
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3