Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options

C’est quoi ce bordel à Montpellier ?

Depuis deux semaines, le Montpellier Hérault vit au rythme des joutes verbales de Louis Nicollin envers son entraîneur Frédéric Hantz. Au milieu de tout ça, les supporters de la Paillade, eux, ont tourné le dos à leur président et affiché leur soutien à Frédéric Hantz. Retour sur deux semaines agitées.

Modififié
« Frédéric Hantz, Frédéric Hantz, Frédéric Hantz. » Au centre d’entraînement du MHSC à Grammont, jeudi, plus d’une centaine de supporters montpelliérains étaient présents pour scander le nom de leur entraîneur. Un soutien sans faille à une personne qu’ils apprécient énormément comme nous le confirme Sylvain, leader de la Butte Paillade 1991 : « C’est une personne très humaine, très abordable. Ce n'est pas un entraîneur bling bling comme on peut en voir dans le football. C’est quelqu’un qui connaît très bien son sujet. On a vraiment confiance en lui. On aime son discours et on le soutient totalement. Et puis on en a marre des frasques de Louis Nicollin. » Car oui, si Louis Nicollin a permis à la ville de Montpellier d’exister en Ligue 1, il ne peut pas s'empêcher de pousser quelques coups de gueule de temps en temps. Sa nouvelle victime : Frédéric Hantz.

Ils se sont aimés


Le divorce entre le président et son entraîneur, Frédéric Hantz, est daté au 9 janvier dernier et cette déroute 5-0 à Lyon lors des trente-deuxièmes de finale de Coupe de France. Encore énervé par la défaite, Louis Nicollin s’en était pris à son coach au micro de France Bleu Hérault : « Je suis en colère contre mon entraîneur et mon équipe. Je commence à en avoir plein le cul. On n'a pas les moyens de le licencier, mais c'est à lui de faire son boulot. » Des propos qui n’ont, assez logiquement, pas vraiment plu au principal intéressé qui s’en était ému en conférence de presse : « J’ai été ébranlé, c’est vrai... Pour moi, dans mon esprit, ça représente une rupture de manière évidente. Je trouve que c’est extrêmement dur et c’est pour ça que j’ai été touché. J'ai mal dormi dans la nuit de lundi à mardi. »


Alors onzième au classement avant cette sortie médiatique de son président, le MHSC n’attaque pas 2017 dans la meilleure des ambiances. Un sabordage de l’intérieur que ne comprend pas vraiment Sylvain : « Tout allait plus ou moins bien. On a pris une taule à Lyon, mais voilà ça arrive. Il faut aussi comprendre et ouvrir les yeux, il y a une sacrée différence entre notre équipe et celle de Lyon. Le coach fait avec les moyens qu’il a et je trouve qu’il s’en sort plutôt pas mal. C’est un peu un comble que ce soient les ultras qui appellent au calme. » Car, si les supporters tentent de calmer un peu le jeu, de son côté, Louis Nicollin continue d’incendier Frédéric Hantz dans les médias. À France Football d’abord : « Il est susceptible ? Il ne pense qu'à sa gueule ! Après la trêve, on perd encore, on en prend cinq à Lyon, et il faudrait le décorer de la Légion d'honneur ? Aujourd'hui, un président n'a plus le droit de rien dire. Il faut qu'on se taise. » Au Midi Libre ensuite : « Je lui ai dit que j'avais fait une grosse connerie. Du coup, je m'attendais à ce qu'on passe à autre chose. Mais quelle ne fut pas ma surprise lorsque Monsieur Hantz m'a dit que pour lui l'histoire de La Paillade s'est arrêtée un 9 janvier, que la situation risquait de se dégrader encore. J’étais sidéré, je n'en croyais pas mes oreilles. Si j'avais eu vingt ans de moins, je me serais battu. »

Laurent Nicollin comme sauveur ?


Dans ce climat de vive tension, un homme se fait discret, Laurent Nicollin, fils de, et président délégué du MHSC. Amené à prendre la présidence du club montpelliérain lorsque son père se sentira prêt à lâcher les rênes, Laurent préfère calmer le jeu en empruntant le fameux « ni - ni » de Nicolas Sarkozy. Pourtant, pour Sylvain, si le club veut avancer, le fils doit absolument tuer le père : « J’adresse un message à Laurent : à un moment donné, le pouvoir, si tu le veux, il faut le prendre, il ne faut pas attendre car Loulou ne le cédera pas. Et, pour moi, si on veut vraiment changer les choses et aller de l’avant, il faut que Laurent prenne le pouvoir. Il a vraiment de bonnes intentions. »


Après René Girard, Jean Fernandez, Rolland Courbis, c’est donc au tour de Frédéric Hantz de recevoir les rafales de son président, qui s’en est aussi pris à la cellule de recrutement il y a quelques mois. Loin, très loin, de l’esprit familial que dégageait le MHSC lors de son titre de champion de France 2012. En colère, Sylvain a peur que les déclarations de Louis Nicollin mettent en péril l'avenir sportif de Montpellier : « On n'a pas envie que le club disparaisse, car ça peut aller très très loin ce genre de choses. Jusqu’à ce que plus beaucoup d’entraîneurs ne veuillent venir à Montpellier par la suite. Car, le club n'a de familial que le nom lorsqu'on voit comment ça se passe. Moi, mon père, quand il m’engueule, il ne convoque pas la presse pour le faire. » À Laurent d'emprunter le costume de Pascal le Grand Frère afin de tenter de sauver la famille MHSC qui part en lambeaux.

Par Steven Oliveira Propos de Sylvain recueillis par SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:26 Platini non poursuivi, « un signe positif » pour Blatter 7
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:09 Michel Platini non poursuivi par la justice suisse 20 vendredi 25 mai Le fair-play financier renforcé 20