Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Colombie/Pérou (0-2 ap)

C'est le Pérou !

Nouveau 0-0 (au terme du temps réglementaire) et nouvelle surprise lors de cette Copa America, avec la victoire du Pérou sur la Colombie au terme des prolongations. En manquant un pénalty, Falcao a coûté cher aux siens.

Colombie - Pérou : 0-2 (ap)


Buts : Lobaton (102eme) et Vargas (112eme) pour le Pérou

Dix après son dernier titre, acquis à domicile, la Colombie se remet à se penser puissance continentale. En face, le Pérou a pour ambition d'enrayer la machine cafetera, auteur d'une première phase presque parfaite, et désormais considérée, à tort ou à raison, comme grande prétendante à la Copa. Arrivée en quarts de finale avec deux petits buts au compteur, la Blanquirroja s'appuie sur un secteur défensif en acier, et le talent de ses deux meilleurs joueurs, Paolo Guerrero et Juan Manuel Vargas, pour inscrire le petit but qui fera la différence.

Avant que ne sonne la demi-heure de jeu, l'animation offensive inca semble se limiter aux combinaisons entre ses deux étoiles, le côté droit étant laissé en friche, avant que William Chiroque, le véloce employé de Juan Aurich, commence à se signaler. A la 23e et à la 34e, Juan Vargas se trouve à deux doigts de réussir le coup parfait, après vingt premières minutes colombiennes, mais sa première mèche vient flirter avec la lucarne, avant que la seconde soit repoussée par le portier cafetero. Derrière ses verres fumés, Sergio Markarian doit regarder avec une certaine satisfaction le spectacle de la neutralisation de la Colombie lors de cette première période.

Le pénalty de Falcao, la barre de Guarin

Face à des défenseurs en mission et un rétrécissement des espaces parfaitement opéré, les Colombiens échouent dans leurs un contre un et sont sevrés de combinaisons. Dans la peau du favori, les coéquipiers de Mario Yepes se montrent trop timorés. Les minutes s'égrainant, l'impression que tout se jouera sur un détail ne fait que se renforcer. Les minutes font aussi se relâcher le marquage sur les acteurs offensifs colombiens : Guarin, systématiquement mis en échec en première période, parvient ainsi enfin à passer sur son côté après le repos, et à l'opposé, Dayro Moreno secoue sévèrement l'arrière-garde blanquirroja. La nouvelle recrue de Tijuana se trouve tout d'abord à deux doigts d'ouvrir le score sur une longue ouverture de Mario Yepes, mais croise trop sa frappe (63e), avant de provoquer un pénalty (67e). En retenant légèrement par le bras Moreno, Rodriguez sabote le travail de son équipe, mais Falcao lui évite un conflit en sabordant la sentence d'un plat du pied à l'angle trop large.

Lors de son dernier entraînement, le Pérou s'est exercé aux tirs aux buts, et la perspective d'une loterie finale devient tangible au terme du temps réglementaire, malgré un tir de dernière minute de Guarin sur la barre. Dominatrice lors des deux périodes extras, la Colombie va toutefois être la première à craquer. Sur un coup-franc de Vargas, le portier Martinez trébuche sur le dos d'un de ses défenseurs, et malgré un dégagement au poing, se trouve à terre au moment où Carlos Lobaton, entré en seconde période, place une frappe qui transperce une surface surpeuplée (102e). Toujours avec Guarin et Moreno, les cafeteros semblent en mesure de revenir au score, mais sur un contre, Vargas place une bombe sous la barre pour liquider le quart de finale. Pour la première depuis 1997, le Pérou atteint les demi-finales. La Colombie dit, elle, adieu à son rêve naissant. Décidément, le statut de favori semble un poids trop écrasant à porter lors de cette Copa America.

Thomas Goubin

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17