1. //
  2. // Colombie/Pérou (0-2 ap)

C'est le Pérou !

Nouveau 0-0 (au terme du temps réglementaire) et nouvelle surprise lors de cette Copa America, avec la victoire du Pérou sur la Colombie au terme des prolongations. En manquant un pénalty, Falcao a coûté cher aux siens.

0 2
Colombie - Pérou : 0-2 (ap)


Buts : Lobaton (102eme) et Vargas (112eme) pour le Pérou

Dix après son dernier titre, acquis à domicile, la Colombie se remet à se penser puissance continentale. En face, le Pérou a pour ambition d'enrayer la machine cafetera, auteur d'une première phase presque parfaite, et désormais considérée, à tort ou à raison, comme grande prétendante à la Copa. Arrivée en quarts de finale avec deux petits buts au compteur, la Blanquirroja s'appuie sur un secteur défensif en acier, et le talent de ses deux meilleurs joueurs, Paolo Guerrero et Juan Manuel Vargas, pour inscrire le petit but qui fera la différence.

Avant que ne sonne la demi-heure de jeu, l'animation offensive inca semble se limiter aux combinaisons entre ses deux étoiles, le côté droit étant laissé en friche, avant que William Chiroque, le véloce employé de Juan Aurich, commence à se signaler. A la 23e et à la 34e, Juan Vargas se trouve à deux doigts de réussir le coup parfait, après vingt premières minutes colombiennes, mais sa première mèche vient flirter avec la lucarne, avant que la seconde soit repoussée par le portier cafetero. Derrière ses verres fumés, Sergio Markarian doit regarder avec une certaine satisfaction le spectacle de la neutralisation de la Colombie lors de cette première période.

Le pénalty de Falcao, la barre de Guarin

Face à des défenseurs en mission et un rétrécissement des espaces parfaitement opéré, les Colombiens échouent dans leurs un contre un et sont sevrés de combinaisons. Dans la peau du favori, les coéquipiers de Mario Yepes se montrent trop timorés. Les minutes s'égrainant, l'impression que tout se jouera sur un détail ne fait que se renforcer. Les minutes font aussi se relâcher le marquage sur les acteurs offensifs colombiens : Guarin, systématiquement mis en échec en première période, parvient ainsi enfin à passer sur son côté après le repos, et à l'opposé, Dayro Moreno secoue sévèrement l'arrière-garde blanquirroja. La nouvelle recrue de Tijuana se trouve tout d'abord à deux doigts d'ouvrir le score sur une longue ouverture de Mario Yepes, mais croise trop sa frappe (63e), avant de provoquer un pénalty (67e). En retenant légèrement par le bras Moreno, Rodriguez sabote le travail de son équipe, mais Falcao lui évite un conflit en sabordant la sentence d'un plat du pied à l'angle trop large.

Lors de son dernier entraînement, le Pérou s'est exercé aux tirs aux buts, et la perspective d'une loterie finale devient tangible au terme du temps réglementaire, malgré un tir de dernière minute de Guarin sur la barre. Dominatrice lors des deux périodes extras, la Colombie va toutefois être la première à craquer. Sur un coup-franc de Vargas, le portier Martinez trébuche sur le dos d'un de ses défenseurs, et malgré un dégagement au poing, se trouve à terre au moment où Carlos Lobaton, entré en seconde période, place une frappe qui transperce une surface surpeuplée (102e). Toujours avec Guarin et Moreno, les cafeteros semblent en mesure de revenir au score, mais sur un contre, Vargas place une bombe sous la barre pour liquider le quart de finale. Pour la première depuis 1997, le Pérou atteint les demi-finales. La Colombie dit, elle, adieu à son rêve naissant. Décidément, le statut de favori semble un poids trop écrasant à porter lors de cette Copa America.

Thomas Goubin

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Graciaaaaaaas Peru,
Un match difficile où il faut reconnaitre que la chance nous a sourit, et que la Colombie nous a été supérieure, mais voilà con los huevoooos carajooo et un terrible réalisme on passe en demi !!!!
90% de chance de qualif pour la colombie qu'il disait .... Peru pays rongé par la drogue et la violence juste bon a faire de la figuration dans le Groupe C c'est ce que nous annoncait Mr Faure avant le début de la Copa America.
Voila le Peru n'a pas des joueurs extraordinaires,mais il fait avec ses armes: un bloc défensif avec une discipline de fer, un super état d'esprit et les joueurs qui se défoncent pour le maillot. Sans compter que avec Vargas et Guerrero il peuvent a tout moment lancer des contre attaques redoutables!!
Vamoooo Peruuu carajooo, j'espere que l'on se qualifiera pour la finale avec en prime une revanche contre les chiliens qui n'ont battu que l'équipe B de justesse dans la phase des poules!
Oui de même les 90% de chances pour la Colombie me paraissaient absurdes, même si je voyais la Colombie passer.
Les Colombiens ont montré de belles choses dans cette coupe et ont beaucoup de talent, mais il faut plus de 3 matchs pour devenir une grande équipe.
Quant au pérou c'est ultra solide et effectivement il compte sur deux gros talents, surtout Vargas qui depuis qu'il est à la Fio prouve année après année qu'il pourrait être titulaire dans n'importe quel grand club.
Jusqu'au bout ils seront faciles à jouer pour personne.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2