Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

C'est le bordel à Strasbourg

Cinq présidents en un an, une descente en National, un entraîneur à moustache : la saison du Racing Club de Strasbourg s'est avérée catastrophique.

L'historique club alsacien tombe bien bas avec en toile de fond, des dissensions entre les dirigeants et les politiques de la ville. Dernier exemple en date : le refus du maire de Strasbourg d'accorder une subvention pour sauver le club, en proie à des soucis financiers. «  Au début, je ne voulais pas m'immiscer, mais quand j'ai vu la tournure que prenaient les événements, j'ai lancé un appel aux actionnaires pour qu'ils passent la main, s'insurge Roland Ries, maire socialiste de Strasbourg, à nos confrères de France Football. Je n'ai eu aucune réponse. C'est pour ça, et je l'assume, je ne veux pas verser la subvention de 900 000€ de la ville. Je ne dépenserai pas cet argent public sans garantie » .

Quant à Jean-Claude Plessis, tout nouveau président du club, il voit un avenir radieux: «  Le personnel a confiance en nous, ils voient qu'on est en train de bosser pour présenter un budget cohérent et tenter d'éviter les licenciements. Il y aura un grand club à Strasbourg et il repartira. Et dans cinq ans, on sera en L1 » .

Strasbourg, ton univers impitoyable !


RP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25