1. //
  2. // 20e journée
  3. // Empoli/Udinese

C'est l'histoire de Totò à l'Empoli…

Avant de devenir le goleador légendaire de l'Udinese, Di Natale a fait ses classes dans la pépinière de l'Empoli. Des années qui ont forgé le joueur qu'il est aujourd'hui.

Modififié
À bien regarder l'effectif de l'Empoli lors de la saison 2001-02, on se dit que le petit club toscan est peut-être passé à côté de quelque chose de grand. À cette époque, Antonio Di Natale était très bien accompagné sur le front offensif puisqu'évoluaient à ses côtés Tommaso Rocchi, Massimo Maccarone et Francesco Tavano. Ces quatre attaquants facturent à eux seuls près de 700 buts dans les championnats italiens, la plupart en Serie A et Serie B. Une sacrée force de frappe. Le sale boulot, c'était notamment pour Andrea Cupi, ancien défenseur, qui se souvient : « C'est vrai qu'on avait un gros effectif, bien construit et cohérent, tous ces mecs jouent encore au haut niveau plus de dix ans après. Il faut dire que l'Empoli, c'est le tremplin parfait pour lancer sa carrière.  » D'autant plus que sur le banc, il y avait du Borriello, du Carparelli et du Saudati. Ça fait peut-être moins frissonner, mais à l'époque, ce sont des seconds couteaux qui ont de la gueule. Mais revenons à notre Totò, si on exclut son tout premier match pro en 1996, il a passé cinq saisons complètes avec l'Empoli de 1999 à 2004 pour un bilan de 55 buts en 178 matchs. C'est donc là-bas que tout a commencé, et pourtant, sa légendaire carrière a bien failli ne jamais voir le jour.

Merci Montella


« Où est-ce qu'il est encore passé Totò ? » a dû s'exprimer Fabrizio Lucchesi, alors directeur général de l'Empoli. Nous sommes en décembre 1990 et Di Natale, lui, était bien calé dans un train direction Naples, fuguant pour la seconde fois en quelques semaines. Le manque de sa famille et la nostalgie pour sa ville natale étaient plus fortes que tout. Une saudade version napolitaine. Également natif de Castello di Cisterna, Vincenzo Montella commence lui sa carrière pro avec le petit club toscan, il se revoit chez celui qui est son cadet de trois ans et intervient avant qu'il ne soit trop tard. Il appelle ainsi le président Fabrizio Corsi : « Allons manger une pizza tous ensemble, il doit sentir la chaleur de la famille, sinon il s'échappera de nouveau et cette fois, il ne reviendra plus. » Puis il propose que Totò vienne vivre dans la même famille que lui. Pas de pensionnat à l'époque, les jeunes provenant d'ailleurs sont logés dans des familles, notamment des veuves qui s'occupent de leur préparer leur repas et laver leur linge. Di Natale trouve là un grand frère et n'oubliera jamais ce geste. Grazie Vince'. Lucchesi est soulagé, lui qui l'a découvert lors d'une détection pour les joueurs nés en 1980 et 1981. Totò avait trois ans de plus que tout le monde, mais son talent ne trompait pas. « Il m'a dit "Je joue, mais je marque trois buts et je rentre chez moi". C'est exactement ce qu'il a fait, il a planté son triplé, a enlevé son maillot et s'est barré. » Lucchesi a tout juste le temps de le choper par le colbac et de l'emmener dans ses bagages direction Empoli.

Une explosion à retardement


Nous voici neuf ans plus tard, le petit fugueur a bien grandi et sort de deux saisons en prêt en 3e et 4e division, à l'Iperzola, Varese et Viareggio. Cupi est alors au club depuis une saison et fréquentera Totò durant toutes ses années toscanes : « À l'époque, il était considéré comme un espoir, mais il a explosé un peu tard par rapport à son potentiel. Et pourtant il avait déjà les qualités et cette capacité à jouer un football très simple. » En effet, ses entraîneurs parlent d'un joueur capable de tout à l'entraînement, mais bloqué par sa timidité en match. Dans une récente interview au quotidien La Nazione, Montella évoque un garçon qui « pensait surtout à s'amuser, c'est quand il a compris qu'être un joueur professionnel induisait certains devoirs qu'il a enfin explosé, mais avec quelques années de retard. » En 1999, le club redescend de Serie A, vite titulaire, Totò n'évolue pas encore au poste d'avant-centre : « Il jouait sur le côté gauche dans une attaque à trois, il pouvait ainsi repiquer dans l'axe et frapper avec son bon pied » , se remémore Cupi. Et le bonhomme ? « C'était un type un peu réservé, mais un Napolitain classique, sympathique et heureux. Un mec simple, tu pouvais tranquillement faire une promenade dans le centre-ville avec lui, il était dispo' avec tout le monde. » La saudade ? De l'histoire ancienne.

Jamais vraiment parti d'Empoli


Di Natale s'en va lorsque l'Empoli est de nouveau relégué en 2004, mais son départ n'aura rien de traumatisant, Cupi explique : « En fait, on a l'habitude ici. La spécialité de l'Empoli, c'est de savoir vendre ses meilleurs éléments au bon moment pour renflouer ses caisses et continuer d'être compétitif. Ça fait partie de la politique du club. » L'Udinese se l'offre pour seulement 5,2 millions d'euros, mais en Toscane, pensait-on un seul instant qu'il allait faire une telle carrière ? « Les qualités techniques et tactiques étaient là, aucun doute » , affirme son ancien coéquipier. De toute façon, c'est comme si Toto n'était jamais vraiment parti de la petite ville d'Empoli et il revient faire un tour dès qu'il peut : « L'an dernier, c'était plus simple avec les matchs de Serie B le samedi et lui qui jouait le dimanche. Mais il revient dès qu'il a deux jours de libre. Ici, il a beaucoup d'amis et même sa belle-famille. » Et une villa à Ponzano où il compte finir ses vieux jours, là où tout a commencé. Une histoire qui inspire de nombreux jeunes du club, Cupi entraîne les U16 et peut affirmer que « les petits cherchent à s'identifier à Di Natale, c'est un vrai modèle. » Surtout, la leçon a été retenue : pas question de fuguer, restez à Empoli et vous ne le regretterez pas.

Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Il est génial cet article, merci ! Je ne connaissais pas l'histoire avec Montella, ça ne fait que confirmer ce que je pense de ce joueur que j'adore depuis des années!
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Un type fidèle. Quand il n'exulte pas après son but hier, ce n'est pas qu'une question de marketing, il y a un vrai respect chez lui. Empoli, comme l'Udinese, c'est SON club. Comme le Napoli reste son équipe de coeur de jeune tifoso...

Sinon, effectivement, Toto n'était pas avant-centre à Empoli, tout comme lors de ses premières années à Udine. Il a joué à gauche dans un trident avec Iaquinta puis Quagliarella au centre, jusqu'au départ de ce dernier en 2009. Il est alors replacé avant-centre, avec le succès immédiat que l'on sait (2 fois d'affilée capocannoniere en 09-10 et 10-11).
misugi-27 Niveau : CFA2
Francesco Tavano dans le PES de l'époque en Ligue Masters :)
toutes les notes entre 80 et 90
Hier à 19:38 Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 23
Hier à 16:06 Le fils de Pelé retourne en prison 6 Hier à 15:15 La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 22 Hier à 14:32 Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:17 Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 13 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14