Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe E
  3. // Bayern/Manchester City (1-0)

C'est Jérôme !

Excellent en défense et buteur décisif, Jérôme Boateng a brillé ce mercredi soir. Presque aussi bon, Joe Hart a longtemps résisté. Mais sans milieu de terrain, il était impossible pour City d'espérer mieux.

Modififié

Bayern Munich


Neuer (5,5) : Pas de sortie à 30 mètres de ses buts, pas de relance à la main façon Peyton Manning, ni même de parade aussi froide qu'efficace. Manuel est venu chercher sa clean sheet et il est rentré chez lui.

Bernat (6) : Du jus, des cadrages-débordements et des accélérations bien senties. Il ne manque que les mèches blondes pour qu'on l'appelle Philippe.

Benatia (6,5) : Il a poussé, il a touché et il a donné satisfaction. Medhi Benassi.

Boateng (7,5) : Un homme qui a transformé tous les supporters munichois en Tiziano Crudeli. Une prestation XXL.

Vidéo

Rafinha (5) : Parce qu'il faut bien que le replacement de Lahm au milieu de terrain profite à quelqu'un. Elle était là, ta porte de sortie du loft, Rod Fanni.

Lahm (6,5) : Avant sa reconversion en numéro neuf, en garagiste, puis en joueur de badminton, on aimerait bien le revoir sur son flanc droit. Trop bon, technique et malin pour ne pas briller dans l'axe du terrain, l'Allemand ne l'est pas assez pour qu'on ne regrette pas son apport au poste de latéral.

Xabi Alonso (6,5) : La balle de la Ligue des champions a l'air d'avoir encore plus d'étoiles lorsque c'est Xabi qui ressort les ballons.

Alaba (7) : Pep Guardiola est un tel philosophe qu'il a inventé le concept de « redéformation professionnelle » . Formé au poste de milieu de terrain, l'Autrichien a brillé au poste de latéral sous Van Gaal avant de retrouver l'entrejeu avec le technicien espagnol. Pas de quoi perturber ce fils de DJ et frère de chanteuse bas de gamme, habitué aux mauvais remis.

Müller (3,5) : Quand on ne le voit pas, il plante un doublé. Ce mercredi soir, on l'a trop vu et il a tout raté. Avec Thomas Müller, c'est loin des yeux près du cœur.

Lewandowski (4) : Une merveille de roulade avant qui aurait fait fureur auprès d'un jury de prof d'EPS vêtus de jogging Panzeri. Pour le reste, il devait avoir une dispense médicale. Oui, celle que vous utilisiez pour sécher la piscine.

Götze (5,5) : Il a planté en finale du Mondial et est sur la jaquette de PES 2015. L'année est déjà terminée pour lui.

Robben (6,5) : En quinze minutes de présence sur la pelouse, il a plus foutu le bordel que l'intégralité des autres joueurs ayant disputé la rencontre. De retour de blessure, Arjen a fait du Robben, à savoir enrhumer des défenseurs et exagérer le moindre contact. Il aurait d'ailleurs dû bénéficier d'un pénalty sur une faute de Fernandinho.

Pizarro (291 AVJC) : Ce n'est plus de football, mais de la paléontologie. Le type a joué avec Lizarazu, Kuffour, Sagnol, Scholl, Effenberg ou encore Jancker. Prends ça, Obafemi Martins.

Dante (non noté) : Il a failli concéder un but cinq minutes après son entrée en jeu. Le mec n'a pas perdu le rythme de la Coupe du monde.

Manchester City


Hart (7) : Le quasi-héros de la soirée. Exceptionnel sur sa ligne, inquiétant dans les airs. Apparemment, ce n'est pas un syndrome Hugo Lloris, c'est juste la Premier League.

Clichy (4,5) : « Allo Lucas ? T'as joué avec le PSG ? / Non. Et toi, tu t'es encore fait défoncé avec City ? / Ouais. Il a fait quoi, Évra ? / Il a gagné. Et il a été bon. / Et Kurzawa ? / Il a gagné. Et il a été bon. / J'ai un pote qui peut nous avoir des papiers chypriotes, tu prends ? Ils ont gagné contre la Bosnie. »

Demichelis (6) : Le Morel de City. Le type dont on se moque toujours, mais qui répond présent depuis un moment. Bien placé et serein, il a pété un plomb sur un tacle et c'est tout à fait normal : comment un international Argentin pourrait refuser de se faire Mario Götze ?


Kompany (5) : Un homme qui a atteint le top niveau et qui du jour au lendemain s'est dit qu'il allait plus s'entraîner à pourrir l'arbitre qu'à martyriser les attaquants adverses. C'est dommage, parce qu'il lui reste plus de talent que 90% des défenseurs actuels.

Sagna (5) : Il n'a pas pu faire capoter une nouvelle fois le transfert de Corchia, alors il a creusé un trou dans le pelouse de l'Emirates pour se faire la cheville de Debuchy. Malin.

Jesús Navas (5,5) : Le mec prend sur lui, il est bon, il accepte de vivre loin de sa mère et on lui met Sagna derrière lui contre le Bayern en Ligue des champions. Bonne poire.

Yaya Touré (6,5) : Le seul à avoir existé au milieu de terrain du côté de Manchester City. Cette année, les dirigeants mancuniens lui souhaiteront son anniversaire.

Fernandinho (5) : Pas la peine que Moundir se démène lors des épreuves d'immunité : Fernandinho a volé le totem. On parle là du seul joueur européen à flirter avec les cartons pendant l'intégralité des matchs qu'il dispute. George Saint-Pierre a pris sa retraite, il y a peut-être une place à prendre en MMA.

Nasri (3) : Demain, Emmanuel Macron se payera les illettrés de l'UEFA. Les mecs ont mis Nasri sur la feuille de match.

Silva (4,5) : L'Espagnol au grand-père sud-coréen a même perdu la bataille du métissage le plus fou. Oui, Alaba est autrichien, nigérian et philippin.

Džeko (4,5) : Benatia et Boateng sur son dos, c'était beaucoup trop. Il préfère quand c'est Adil Rami.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde il y a 1 heure Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 63 dimanche 17 juin La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 dimanche 17 juin Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 dimanche 17 juin Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15