Buts de légende (3e) - Asensi raconte Johan Cruyff

Ce 22 décembre, Cruyff est venu au Camp Nou avec un cadeau pour ses supporters, quelques mois avant d'offrir le titre au club catalan. Le Barça affronte l'Atlético Madrid, on joue la 44e minute. Juan Manuel Asensi, milieu de terrain blaugrana, raconte la suite.

Modififié
2k 36
À lire : le but extraordinaire de Johan Cruyff raconté par ceux qui étaient sur le terrain dans SO FOOT #128, en kiosque le 9 juillet

22 décembre 1973. Autre siècle, autre époque : le FC Barcelone n'a pas gagné la moindre Liga depuis 14 ans et la pression populaire est sur le point de faire exploser le Camp Nou. L'antagonisme avec Madrid n'a jamais été aussi fort : le club, sous la présidence d'Agusti Montal i Costa, revendique chaque jour un peu plus son identité catalane alors que Franco, soutien du Real, joue son dernier match contre la mort pendant que son régime se fissure de toute part. C'est pourtant un Néerlandais qui cristallise les tensions. Arrivé à l'été 73, Johan Cruijff a déclaré avoir choisi Barcelone plutôt que Madrid par conviction anti-franquiste. Pour les socios comme pour les républicains, il devient « El Salvador » . Alors, ce 22 décembre, Cruijff est venu au Camp Nou avec un cadeau pour ses supporters, quelques mois avant d'offrir le titre au club catalan. Le Barça affronte l'Atlético Madrid, on joue la 44e minute. Juan Manuel Asensi, milieu de terrain blaugrana, raconte la suite.

« C'était une action qui venait de la droite. Moi, j'étais à la limite de la surface de réparation. Il y a un centre tendu, un peu trop long, que l'on pense tous perdu parce que le ballon est déjà quasiment à la hauteur de la ligne de but. Et là, Johan arrive en courant, saute dans les airs, touche la balle du talon et la met juste entre les bras de Miguel Reina, le gardien de l'Atlético. C'était tout simplement incroyable : on avait tous vu la balle dehors et personne ne pouvait s'attendre à ce que se passe un truc pareil. Le Camp Nou était stupéfié. Comme nous tous, ses coéquipiers. Et puis le stade a explosé de joie et nous, on a couru après le type pour le prendre dans nos bras. »

Qu'est-ce qui se passe dans votre tête quand vous voyez ce but ?
Je me suis dit : «  C'est une blague. » Personne d'autre que le numéro 1 ne pouvait faire quelque chose comme ça. Tu ne pouvais pas attendre d'un joueur de foot qu'il se jette en l'air pour faire une talonnade. Maintenant, les choses ont changé. Beaucoup de joueurs tentent ce type de geste. Mais pas à cette époque. Cruijff fut le premier du monde à le faire, et ça a été spectaculaire.

Vous l'aviez déjà vu tenter ce type de gestes auparavant ?
Cruijff faisait ce genre de trucs tout le temps, mais il ne s'entraînait pas à le faire. Quand Cruijff est sur un terrain, il touche le ballon comme il le sent. Il lui était déjà arrivé plusieurs fois de sauter comme ça en l'air pour reprendre la balle avec le coup de pied. Mais comme ça, avec le talon, jamais... Et puis, à l'entraînement, quand tu vois un ballon qui est déjà à moitié sorti, tu ne vas pas le chercher. Mais là, c'était en Liga, contre l'Atlético Madrid, c'était un match très important.

Cette talonnade, c'était son but préféré ?
Son but préféré ? Non. Parce que ce but vient d'une action individuelle et momentanée.

Cruijff préférait les buts issus d'une action collective ?
Attention, il aimait mettre des beaux buts tout seul. Qui n'aime pas ça ? C'est après sa retraite qu'il a surtout œuvré pour le football collectif en traçant les lignes de base du Barcelone actuel. Sortir en jouant, avoir un homme devant la défense, etc. Joueur, il aimait les actions collectives, mais s'il fallait mettre un goal de maître, il s'en chargeait.

Vous avez joué au Barça entre 1970 et 1980. Vous en avez vu d'autres des buts de folie, non ?
Des comme ça, non. C'est le but le plus spectaculaire que j'ai vu dans ma carrière. De plus, c'est un but qui était identifié comme de Cruijff, tout le monde s'en rappelle comme de son œuvre magistrale. À l'époque, on avait déjà vu des retournés, des têtes géniales, mais un but en talonnade, à hauteur de la ligne de but, jamais.

Youtube

Retrouvez le top 100 des buts de légende



Propos recueillis par Pierre Boisson
Modifié

Note : -1
logiquement il reste la main de dieu et la volée de zz et le fameux but de bergkamp avec arsenal passe à la trappe
Cette vidéo est si émouvante. L'époque...Le maillot sans sponsor, etc...

Je parie que le but de Ronaldo contre Compostelle ou la volée de Zidane contre Leverkusen seront les deux derniers..
Drew Jarez Niveau : DHR
Et le but de Trezeguet contre l'Italie manquera à l'appel... Quel dommage.

J'ai aimé l'effort pour raconter ce but, même si c'est un peu court et que j'aurai apprécié une meilleure mise en contexte (classement lors de cette journée par exemple). Enfin, Cruyff était effectivement génial sur un terrain, à son époque. Dommage qu'il soit atteint de melonite sévère et incurable.
Ibrahimosmic Niveau : DHR
Note : 2
c'est bon ça mon poulin a toutes ses chances de finir deuxième ou premier.
https://www.youtube.com/watch?v=MPSvsrG2zg8
Frenchies Niveau : CFA
Clairement précurseur, dans un contexte particulier (14 ans sans liga uch).... enfaite Zlatan c'est juste inspiré le coquin ^^

nombre de joueurs d'antan auraient mérité leur youtube !
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
Note : -2
Zidane et Maradona. La main de Dieu, pfff... Si seulement l'arbitre avait sifflé la main on ne vénèrerait pas ce mec autant et on n'en parlerait pas 30 ans après..
Note : 3
Donc en gros il manquera le but de Bergkamp contre Newcastle , le but de Ronaldo contre compostella , celui de Trezeguet contre l'italie en finale de l'Euro ,la panenka de Zizou en finale de CDM2006.
Fucking* disgrace!
Note : 1
@Mokless

La panenka ? Bof, j'avoue qu'il faut des couilles, mais s'il faut retenir un but de Zidane, je prendrais plutôt sa volée contre Leverkusen.

Sa panenka c'était un geste assez égocentrique pour le coup, il mérite pas de figurer dans ce classement à mon sens.
L'état du terrain laisse rêveur.

Quel joueur tout de même avec ce but et les dribbles au début de la vidéo. Sans lui, le barça serait totalement différent aujourd'hui.
charleseduardo Niveau : DHR
Note : 4
Arretez de nous gonfler avec vos "il manque tel but", c'est LOURD
Note : 1
Je mettrais une petite pièce sur le but de Giresse en 82 contre la Rfa, avec le fameux "en retrait pour giresse" de Larqué, la frappe qui fait ficelle, la course folle, les poings serrés, et là on se dit putain* on y est, ramenez nous la coupe, elle est à nous.

Mais c'était sans compter sur ce salaud* de schumacher, l'attentat sur Battiston...arf putain* 30 ans après, la plaie n'a toujours pas cicatrisé...
tvztrentedeux Niveau : District
maradona,la main de dieu? c reducteur renseigne toi mieux cousin!
Note : -1
J'aimerai bien voir la panenka de Zidane en tête. Pour son dernier match, en finale de la coupe du monde et face au meilleur gardien du monde à l'époque.

Sa volée contre Dortmund est belle, évidemment plus utile, et le slalom de Ronaldo est magique mais dans est ce que nous, Français, ils nous ont vraiment fait vibrer ces buts ?
j'ai pas tout suivi mais il est dans le top le CF de roberto carlos?..peace amigos
Claude Marque Niveau : District
Note : 1
Pour un classement subjectif c'est un peu moche de pas voir le but de la seule Ligue des Champions gagnée par un club français quand même, même à la 100ème place. Car je crois n'avoir vu que la tête de Boli face au PSG dans le classement.

Serait-ce possible que SoFoot ait placé les buts les plus importants du foot français (doublé de Zidane, Trézéguet, Boli...) à la même position, la 1ère ?

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr
2k 36