1. //
  2. // 9e journée
  3. // Angers/Bastia
  4. // Interview

Butelle : « J'ai connu pas mal de coups durs, donc maintenant je profite »

À 32 ans, Ludovic Butelle a déjà eu une carrière plus remplie que la moyenne. Entre éclosion précoce, grave blessure, rôle de doublure et renaissance, le gardien du SCO d'Angers a beaucoup de choses à raconter. Ce qu'il fait ici.

Modififié
Tu as fêté tes 32 ans en avril dernier, mais voilà déjà 14 ans que tu baignes dans le professionnalisme. Tu te rappelles encore de tes débuts en Ligue 1, en 2001, face à l'OL ?
Ah oui, je m'en rappelle très bien, surtout que j'en avais pris quatre, donc ça t'aide à t'en souvenir (rires). Mais que tu gagnes ou que tu perdes, un premier match en Ligue 1 reste gravé à vie. J'aurais préféré commencer par une victoire, mais face à l'OL qui était alors l'ogre de la Ligue 1, c'était très compliqué.

Pour un gardien, c'est quand même très rare de faire son premier match si jeune, à tout juste 18 ans.
Oui, c'est évident. J'ai eu la chance qu'Albert Cartier fasse appel à moi pour le poste de troisième gardien après une belle saison en moins de 17 où on avait gagné la Gambardella et le championnat. Ensuite, ce sont les concours de circonstances, avec la blessure de Johan Liébus et la sélection de Jacques Songo'o avec le Cameroun pour la CAN, qui ont fait que je me suis retrouvé titulaire. C'est sûr que les choses sont arrivées très vite et j'ai eu la chance que les dirigeants me fassent confiance malgré mon jeune âge.

Tu restes dans le groupe pro à Metz, de 2001 à 2004, comment ça se passe ?
Très bien. Malheureusement, à la fin de cette première année, on n'arrive pas à obtenir notre maintien et on est donc relégués en Ligue 2. Ce fut assez difficile, mais au vu du passé du club et de l'attente des supporters, on n'avait pas le choix, il fallait remonter immédiatement, ce qu'on est parvenus à faire dès la première saison. En Ligue 1, ça se passe super bien d'un point de vue personnel avec une année complète et une convocation en équipe de France espoirs. Encore aujourd'hui, je garde un excellent souvenir de mes années passées là-bas.

Et alors, pourquoi partir après une bonne saison en tant que titulaire en Ligue 1 ?
Bah déjà, parce que je n'étais pas pro avec le FC Metz, j'avais toujours le contrat espoir. Puis comme j'ai débuté très jeune, je me suis vite retrouvé sous le feu des projecteurs et j'ai eu la chance d'attirer certains clubs, c'était notamment le cas de Valence. J'ai tout de suite trouvé le projet intéressant et je me suis laissé tenter.

Tu arrives là-bas avec le statut de doublure ?
En fait, je devais signer à Valence et être prêté dans la foulée à Metz. Mais comme il y a eu des soucis avec les dirigeants messins et mes agents de l'époque, toutes les discussions se sont arrêtées et ça ne s'est malheureusement pas fait. Ensuite, une fois à Valence, Benítez, qui m'avait fait venir, s'en va et c'est Ranieri qui est nommé à sa place. Comme il ne me connaissait pas, il a décidé de me faire jouer en matchs de préparation pour voir ce que je valais. À la suite de cette période, il est venu me voir pour me dire qu'il voulait vraiment me garder en tant que doublure de Canizares. Je suis évidemment d'accord, mais malheureusement, une semaine après, je me blesse gravement…

Le fameux match de présentation face au FC Parme…
Voilà, c'est exactement ça. Pour me récompenser de ma pré-saison, il a décidé de me faire jouer une demi-heure lors du match de présentation. En gros, chaque gardien devait jouer trente minutes du match. Sauf que j'entre à la 60e, et à la 65e, je me blesse gravement à la rate après un contact.

« Avant de signer à Lille, je ne savais pas que Landreau allait signer aussi » Ludovic Butelle

Une blessure qui va t'éloigner des terrains pendant des mois et qui marque un tournant dans ta carrière, en quelque sorte ?
Oui. J'étais en pleine progression, je découvrais un nouveau pays, un nouveau championnat, et j'entrais dans une nouvelle dimension au sein d'un grand club européen. Ce fut une période très compliquée pour moi, mais j'ai été bien entouré, bien aidé par le club et j'ai su revenir peu à peu. Je n'ai jamais pensé à arrêter ma carrière, même si les médecins, au début, n'étaient pas très optimistes. Je me suis beaucoup battu, j'ai su faire le dos rond et j'ai réussi mon pari en retrouvant le haut niveau.

À ton retour, tu te mets à enchaîner les prêts...
Le nouveau coach de Valence voulait savoir ce que je pouvais faire et c'est pour ça que le club a décidé de me prêter à Hercules. Là-bas, tout se passe très bien, on réalise une bonne saison, et le club décide de me faire revenir pour que j'occupe le poste de doublure pendant deux saisons à Valence. Sauf qu'à la suite de ça, les problèmes financiers du club sont arrivés, les coachs se sont succédé à la tête de l'équipe, et le dernier, Unai Emery, a voulu me prêter à Valladolid, alors que je n'étais pas chaud pour y aller. Et au final, ça s'est mal passé là-bas.

Pour quelles raisons ?
Je n'avais pas d'affinités avec le coach ni avec l'entraîneur des gardiens. En plus, je n'avais aucune attache là-bas, pas d'amis, pas de famille, c'était une situation pas évidente du tout. J'avais l'impression de repartir de zéro. À la base, je voulais être prêté en Ligue 1, mais Valence voulait à tout prix que je reste en Espagne. Ce prêt a été un échec total, mes performances s'en sont ressenties puisque j'ai mal joué, mais voilà, ça fait partie des aléas d'une carrière.

Après, ça, tu es prêté à Lille. C'est une bouffée d'oxygène pour toi, à ce moment-là ?
Clairement, oui. J'avais vraiment pour objectif de revenir en France, et de pouvoir le faire dans un grand club français, c'était d'autant plus réjouissant. Quand je suis arrivé, le club enchaînait les victoires, et le gardien en place, Grégory Malicki, réalisait de bonnes performances, donc je n'avais pas trop l'occasion de jouer. Mais il n'y avait aucun souci, car je comprenais totalement les choix du coach. J'ai continué à bosser, et à la fin de la saison, le coach a décidé de me mettre titulaire. À la suite de cette bonne fin de saison, le club décide de me faire confiance et de me faire signer un contrat.

Mais quand tu signes cet été-là, tu n'avais pas peur de la concurrence, puisque le club venait d'acheter Mickaël Landreau ?
Mais je ne le savais pas (rires). Quand je résilie mon contrat avec Valence, pour moi, les choses étaient claires : je venais au LOSC en tant que titulaire. Je comprends qu'ils aient saisi l'opportunité de signer Mickaël, mais bon, ce n'est pas ce qui était prévu. Après, tu n'as pas le choix, tu es obligé d'accepter. Mickaël était un très bon gardien, on a eu de bonnes relations, j'estime même avoir appris beaucoup de choses à ses côtés. Mais d'un point de vue personnel, évidemment, c'était un nouveau coup dur. C'est d'ailleurs pour ça qu'à la fin de la saison, j'ai décidé de descendre d'un échelon pour repartir en Ligue 2 et avoir du temps de jeu avec Nîmes.

À la suite de ça, tu décides de rester en Ligue 2 en signant à Arles...
La saison avec Nîmes s'était très bien passée et j'avais pour ambition de garder un poste de titulaire, sauf que les places sont plus chères en Ligue 1, donc il a fallu que je regarde du côté de la Ligue 2, et Arles-Avignon s'est montré intéressé. J'ai passé trois bonnes années là-bas, et à la fin de mon contrat, je voulais trouver un club qui ambitionnait la montée.

« Regarde Trapp : tout le monde l'encense après 4 matchs avant de lui tomber dessus à la première boulette. » Ludovic Butelle

Quand tu signes à Angers en 2014, l'objectif commun est donc la montée ?
Cela faisait plusieurs saisons que le SCO n'était pas très loin d'attraper le wagon de la Ligue 1. Lors de mes premiers contacts avec les dirigeants, j'ai tout de suite senti un bon feeling et qu'on avait les mêmes ambitions. Et c'est ce qu'on a réussi à faire en validant notre montée. D'ailleurs, pour cela, il faut rendre hommage à tous ceux qui sont passés par le club ces dernières années, car nous, l'effectif de l'année dernière, on a profité de tout ce travail effectué en amont pour enfin permettre au SCO de retrouver l'élite. Et dès ma première saison au club, en plus. J'ai l'impression que ça récompense toutes les années galère que j'ai pu connaître. J'ai connu pas mal de coups durs, donc maintenant je profite.

Ça faisait 21 ans que le club n'avait pas connu la Ligue 1, j'imagine donc que ça a été bouillant le jour de la montée officielle ?
C'était magnifique ! Ce sont des moments qui restent vraiment gravés. Voir la foule en liesse, les supporters et les dirigeants aussi heureux, ça n'a pas de prix. Le terrain a été envahi dès la fin du match, on a tiré un feu d'artifice, ensuite on a traversé la ville avec le bus, c'était vraiment superbe.

Vous débarquez donc en Ligue 1 après 21 ans d'absence et vous êtes cinquièmes après huit journées. C'est quand même remarquable.
Oui, c'est beau, mais on ne s'enflamme pas pour autant. On a vu l'année dernière avec Lens et Metz qu'il y a vraiment un fossé entre les deux divisions et il faut rester concentrés pour ne pas déchanter en fin de saison. Ce n'est pas parce qu'on est 5es aujourd'hui que notre objectif a changé. Nous, ce qu'on vise, c'est le maintien, rien d'autre. Et on a parfaitement conscience qu'il est loin d'être acquis, malgré ce bon début de saison. On a la chance d'avoir un bon groupe, avec un bon état d'esprit et il faut garder ça pour continuer à avancer.

Qu'est-ce qui fait votre force ?
On reste soudés, on est humbles quoi qu'il arrive. On connaît l'exigence de ce championnat. Et même si aujourd'hui tout va bien, on sait qu'on va connaître des zones de turbulences pendant la saison. On y est préparés. Surtout, tout le monde fait les efforts pour les autres, personne ne tire la couverture à soi. Il n'y a pas de star. On n'est pas là à regarder qui est en couv' de tel magazine ou qui est invité dans telle émission. Personne n'est mis en avant, on est tous sur un pied d'égalité. Et on sait que c'est en gardant cette ligne de conduite qu'on peut réaliser une bonne saison.

Personnellement, tu as réalisé de belles prestations, notamment face à l'OM le week-end dernier. Est-ce que tu vis ça comme une revanche par rapport à la période où les clubs de Ligue 1 ne te voulaient plus ?
Non, je n'ai pas de sentiment de revanche. Je voulais retrouver la Ligue 1, j'y suis arrivé, voilà, je suis content. J'aurais pu me contenter de rester en Espagne et de prendre beaucoup d'argent en tant que doublure, mais à un moment donné j'ai assumé le fait de vouloir jouer titulaire même dans un club moins « huppé » et mon choix a payé. Je n'ai jamais baissé les bras et je suis content que mon travail ait été récompensé. Maintenant, je veux juste durer en Ligue 1. Il est là, mon objectif. Surtout qu'en tant que gardien, il faut rester vigilant, car ça peut aller très vite. Regarde Kevin Trapp, tout le monde l'encense après quatre matchs avant de lui tomber dessus à la première boulette.

Aujourd'hui, la suite de ta carrière, tu la vois au SCO ?
Je me sens très bien ici, tout se passe très bien, je ne vois pas pourquoi j'aurais envie de changer quoi que ce soit.


Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


McMilkshake Niveau : CFA2
Pour gérer le maintien sans gros buteur ça sera une défense et un milieu solide, ce qu'on a avec Thomas-Traoré et Mangani-Ndoye. Mais Ludo aura un rôle énorme à jouer dans le maintien, et pour le moment il est impeccable.

Amusant quand même, il débarque à Lille en prêt pour doubler Malicki, et il arrive au SCO pour pallier au départ de...Malicki.
c'est terrible mais j'ai jamais pu blairer ce mec. Bon étant supporter nancéien j'ai toujours en tête le match de l'année passé ou on joue la montée a domicile contre Angers.
Il était venu exprès en maillot grenat pour bien exciter tout le monde, et avait multiplié les provocations avant le match. Sans compter la fin du match ou il c'est embrouillé avec a peu près tout le staff nancéiens et c'est retourner pour faire un jolie fuck au kop ! une vraie perle ce mec
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11 Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16
mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4