En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 9e journée
  3. // Angers/Bastia
  4. // Interview

Butelle : « J'ai connu pas mal de coups durs, donc maintenant je profite »

À 32 ans, Ludovic Butelle a déjà eu une carrière plus remplie que la moyenne. Entre éclosion précoce, grave blessure, rôle de doublure et renaissance, le gardien du SCO d'Angers a beaucoup de choses à raconter. Ce qu'il fait ici.

Modififié
Tu as fêté tes 32 ans en avril dernier, mais voilà déjà 14 ans que tu baignes dans le professionnalisme. Tu te rappelles encore de tes débuts en Ligue 1, en 2001, face à l'OL ?
Ah oui, je m'en rappelle très bien, surtout que j'en avais pris quatre, donc ça t'aide à t'en souvenir (rires). Mais que tu gagnes ou que tu perdes, un premier match en Ligue 1 reste gravé à vie. J'aurais préféré commencer par une victoire, mais face à l'OL qui était alors l'ogre de la Ligue 1, c'était très compliqué.

Pour un gardien, c'est quand même très rare de faire son premier match si jeune, à tout juste 18 ans.
Oui, c'est évident. J'ai eu la chance qu'Albert Cartier fasse appel à moi pour le poste de troisième gardien après une belle saison en moins de 17 où on avait gagné la Gambardella et le championnat. Ensuite, ce sont les concours de circonstances, avec la blessure de Johan Liébus et la sélection de Jacques Songo'o avec le Cameroun pour la CAN, qui ont fait que je me suis retrouvé titulaire. C'est sûr que les choses sont arrivées très vite et j'ai eu la chance que les dirigeants me fassent confiance malgré mon jeune âge.

Tu restes dans le groupe pro à Metz, de 2001 à 2004, comment ça se passe ?
Très bien. Malheureusement, à la fin de cette première année, on n'arrive pas à obtenir notre maintien et on est donc relégués en Ligue 2. Ce fut assez difficile, mais au vu du passé du club et de l'attente des supporters, on n'avait pas le choix, il fallait remonter immédiatement, ce qu'on est parvenus à faire dès la première saison. En Ligue 1, ça se passe super bien d'un point de vue personnel avec une année complète et une convocation en équipe de France espoirs. Encore aujourd'hui, je garde un excellent souvenir de mes années passées là-bas.

Et alors, pourquoi partir après une bonne saison en tant que titulaire en Ligue 1 ?
Bah déjà, parce que je n'étais pas pro avec le FC Metz, j'avais toujours le contrat espoir. Puis comme j'ai débuté très jeune, je me suis vite retrouvé sous le feu des projecteurs et j'ai eu la chance d'attirer certains clubs, c'était notamment le cas de Valence. J'ai tout de suite trouvé le projet intéressant et je me suis laissé tenter.

Tu arrives là-bas avec le statut de doublure ?
En fait, je devais signer à Valence et être prêté dans la foulée à Metz. Mais comme il y a eu des soucis avec les dirigeants messins et mes agents de l'époque, toutes les discussions se sont arrêtées et ça ne s'est malheureusement pas fait. Ensuite, une fois à Valence, Benítez, qui m'avait fait venir, s'en va et c'est Ranieri qui est nommé à sa place. Comme il ne me connaissait pas, il a décidé de me faire jouer en matchs de préparation pour voir ce que je valais. À la suite de cette période, il est venu me voir pour me dire qu'il voulait vraiment me garder en tant que doublure de Canizares. Je suis évidemment d'accord, mais malheureusement, une semaine après, je me blesse gravement…

Le fameux match de présentation face au FC Parme…
Voilà, c'est exactement ça. Pour me récompenser de ma pré-saison, il a décidé de me faire jouer une demi-heure lors du match de présentation. En gros, chaque gardien devait jouer trente minutes du match. Sauf que j'entre à la 60e, et à la 65e, je me blesse gravement à la rate après un contact.

« Avant de signer à Lille, je ne savais pas que Landreau allait signer aussi » Ludovic Butelle

Une blessure qui va t'éloigner des terrains pendant des mois et qui marque un tournant dans ta carrière, en quelque sorte ?
Oui. J'étais en pleine progression, je découvrais un nouveau pays, un nouveau championnat, et j'entrais dans une nouvelle dimension au sein d'un grand club européen. Ce fut une période très compliquée pour moi, mais j'ai été bien entouré, bien aidé par le club et j'ai su revenir peu à peu. Je n'ai jamais pensé à arrêter ma carrière, même si les médecins, au début, n'étaient pas très optimistes. Je me suis beaucoup battu, j'ai su faire le dos rond et j'ai réussi mon pari en retrouvant le haut niveau.

À ton retour, tu te mets à enchaîner les prêts...
Le nouveau coach de Valence voulait savoir ce que je pouvais faire et c'est pour ça que le club a décidé de me prêter à Hercules. Là-bas, tout se passe très bien, on réalise une bonne saison, et le club décide de me faire revenir pour que j'occupe le poste de doublure pendant deux saisons à Valence. Sauf qu'à la suite de ça, les problèmes financiers du club sont arrivés, les coachs se sont succédé à la tête de l'équipe, et le dernier, Unai Emery, a voulu me prêter à Valladolid, alors que je n'étais pas chaud pour y aller. Et au final, ça s'est mal passé là-bas.

Pour quelles raisons ?
Je n'avais pas d'affinités avec le coach ni avec l'entraîneur des gardiens. En plus, je n'avais aucune attache là-bas, pas d'amis, pas de famille, c'était une situation pas évidente du tout. J'avais l'impression de repartir de zéro. À la base, je voulais être prêté en Ligue 1, mais Valence voulait à tout prix que je reste en Espagne. Ce prêt a été un échec total, mes performances s'en sont ressenties puisque j'ai mal joué, mais voilà, ça fait partie des aléas d'une carrière.

Après, ça, tu es prêté à Lille. C'est une bouffée d'oxygène pour toi, à ce moment-là ?
Clairement, oui. J'avais vraiment pour objectif de revenir en France, et de pouvoir le faire dans un grand club français, c'était d'autant plus réjouissant. Quand je suis arrivé, le club enchaînait les victoires, et le gardien en place, Grégory Malicki, réalisait de bonnes performances, donc je n'avais pas trop l'occasion de jouer. Mais il n'y avait aucun souci, car je comprenais totalement les choix du coach. J'ai continué à bosser, et à la fin de la saison, le coach a décidé de me mettre titulaire. À la suite de cette bonne fin de saison, le club décide de me faire confiance et de me faire signer un contrat.

Mais quand tu signes cet été-là, tu n'avais pas peur de la concurrence, puisque le club venait d'acheter Mickaël Landreau ?
Mais je ne le savais pas (rires). Quand je résilie mon contrat avec Valence, pour moi, les choses étaient claires : je venais au LOSC en tant que titulaire. Je comprends qu'ils aient saisi l'opportunité de signer Mickaël, mais bon, ce n'est pas ce qui était prévu. Après, tu n'as pas le choix, tu es obligé d'accepter. Mickaël était un très bon gardien, on a eu de bonnes relations, j'estime même avoir appris beaucoup de choses à ses côtés. Mais d'un point de vue personnel, évidemment, c'était un nouveau coup dur. C'est d'ailleurs pour ça qu'à la fin de la saison, j'ai décidé de descendre d'un échelon pour repartir en Ligue 2 et avoir du temps de jeu avec Nîmes.

À la suite de ça, tu décides de rester en Ligue 2 en signant à Arles...
La saison avec Nîmes s'était très bien passée et j'avais pour ambition de garder un poste de titulaire, sauf que les places sont plus chères en Ligue 1, donc il a fallu que je regarde du côté de la Ligue 2, et Arles-Avignon s'est montré intéressé. J'ai passé trois bonnes années là-bas, et à la fin de mon contrat, je voulais trouver un club qui ambitionnait la montée.

« Regarde Trapp : tout le monde l'encense après 4 matchs avant de lui tomber dessus à la première boulette. » Ludovic Butelle

Quand tu signes à Angers en 2014, l'objectif commun est donc la montée ?
Cela faisait plusieurs saisons que le SCO n'était pas très loin d'attraper le wagon de la Ligue 1. Lors de mes premiers contacts avec les dirigeants, j'ai tout de suite senti un bon feeling et qu'on avait les mêmes ambitions. Et c'est ce qu'on a réussi à faire en validant notre montée. D'ailleurs, pour cela, il faut rendre hommage à tous ceux qui sont passés par le club ces dernières années, car nous, l'effectif de l'année dernière, on a profité de tout ce travail effectué en amont pour enfin permettre au SCO de retrouver l'élite. Et dès ma première saison au club, en plus. J'ai l'impression que ça récompense toutes les années galère que j'ai pu connaître. J'ai connu pas mal de coups durs, donc maintenant je profite.

Ça faisait 21 ans que le club n'avait pas connu la Ligue 1, j'imagine donc que ça a été bouillant le jour de la montée officielle ?
C'était magnifique ! Ce sont des moments qui restent vraiment gravés. Voir la foule en liesse, les supporters et les dirigeants aussi heureux, ça n'a pas de prix. Le terrain a été envahi dès la fin du match, on a tiré un feu d'artifice, ensuite on a traversé la ville avec le bus, c'était vraiment superbe.

Vous débarquez donc en Ligue 1 après 21 ans d'absence et vous êtes cinquièmes après huit journées. C'est quand même remarquable.
Oui, c'est beau, mais on ne s'enflamme pas pour autant. On a vu l'année dernière avec Lens et Metz qu'il y a vraiment un fossé entre les deux divisions et il faut rester concentrés pour ne pas déchanter en fin de saison. Ce n'est pas parce qu'on est 5es aujourd'hui que notre objectif a changé. Nous, ce qu'on vise, c'est le maintien, rien d'autre. Et on a parfaitement conscience qu'il est loin d'être acquis, malgré ce bon début de saison. On a la chance d'avoir un bon groupe, avec un bon état d'esprit et il faut garder ça pour continuer à avancer.

Qu'est-ce qui fait votre force ?
On reste soudés, on est humbles quoi qu'il arrive. On connaît l'exigence de ce championnat. Et même si aujourd'hui tout va bien, on sait qu'on va connaître des zones de turbulences pendant la saison. On y est préparés. Surtout, tout le monde fait les efforts pour les autres, personne ne tire la couverture à soi. Il n'y a pas de star. On n'est pas là à regarder qui est en couv' de tel magazine ou qui est invité dans telle émission. Personne n'est mis en avant, on est tous sur un pied d'égalité. Et on sait que c'est en gardant cette ligne de conduite qu'on peut réaliser une bonne saison.

Personnellement, tu as réalisé de belles prestations, notamment face à l'OM le week-end dernier. Est-ce que tu vis ça comme une revanche par rapport à la période où les clubs de Ligue 1 ne te voulaient plus ?
Non, je n'ai pas de sentiment de revanche. Je voulais retrouver la Ligue 1, j'y suis arrivé, voilà, je suis content. J'aurais pu me contenter de rester en Espagne et de prendre beaucoup d'argent en tant que doublure, mais à un moment donné j'ai assumé le fait de vouloir jouer titulaire même dans un club moins « huppé » et mon choix a payé. Je n'ai jamais baissé les bras et je suis content que mon travail ait été récompensé. Maintenant, je veux juste durer en Ligue 1. Il est là, mon objectif. Surtout qu'en tant que gardien, il faut rester vigilant, car ça peut aller très vite. Regarde Kevin Trapp, tout le monde l'encense après quatre matchs avant de lui tomber dessus à la première boulette.

Aujourd'hui, la suite de ta carrière, tu la vois au SCO ?
Je me sens très bien ici, tout se passe très bien, je ne vois pas pourquoi j'aurais envie de changer quoi que ce soit.


Propos recueillis par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2
vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23