1. // Euro féminin
  2. // Groupe C
  3. // France-Islande

Bussaglia : « Préparer les cours, ça me manque parfois »

Recrutée fin juin par le FC Barcelone après deux saisons passées en Allemagne, à Wolfsburg, Élise Bussaglia, 31 ans, est l’une des historiques de l’équipe de France avec laquelle elle compte déjà plus de 170 sélections. La caution expérience d’Olivier Echouafni se raconte avant de lancer l’Euro des Bleues, ce soir face à l'Islande.

Modififié
Comment le foot est arrivé dans ta vie ?
Mon père jouait, donc j’allais souvent le voir avec ma mère et mon grand frère, qui s’y est mis aussi. J’étais toujours sur le bas-côté et, au bout d’un moment, j’ai aussi eu envie de taper dans le ballon. Un jour, il manquait un joueur dans l’équipe de mon frère, j’étais avec mes bottes... Ma mère m’a regardée, m’a dit : « Tu veux jouer ? » Mes yeux ont brillé, j’avais cinq ans. Ça a commencé comme ça.

C’est compliqué de s’intégrer dans une équipe de garçons ?
Je l’ai toujours bien vécu. J’ai joué avec les garçons jusqu’à l’âge de quinze ans, j’avais pris une dérogation pour pouvoir faire trois années avec les moins de treize. En étant la seule fille, j’étais devenue la petite protégée de l’équipe. Au départ, quand on arrivait et qu’on me voyait, les mecs en face disaient : « Tiens, il y a une fille dans l’équipe. » Ce n’était pas normal pour eux, ils n’avaient pas l’habitude, mais à la fin du match, c’était rapidement devenu « oh non, il y a la fille » (rires). Je leur avais montré que je savais jouer.

Que tu savais aussi mieux jouer que tes frères. Ils l’ont bien pris ?
Ils sont très fiers de moi, de mon parcours... Il faut savoir que dans ma famille, on a pas mal d’humour, donc mon grand frère m’allume pas mal ! Du coup, si je rate un penalty par exemple, comme ça a pu m’arriver, il me chambre. C’est toujours sympa, pas pour me blesser. Il n’y a jamais de jalousie. Je peux dire sans hésitation que ma famille est mon premier soutien.

Quand tu étais petite, ça représentait quoi, l’équipe de France ?
Il y avait très peu de matchs à la télé, c’était assez confidentiel. Après, dans ma région, le Grand Est, il y avait Marinette Pichon. C’était le modèle. Sinon, mes seules références, c’étaient les mecs. J’ai rêvé devant 98, 2000, j’étais avec mes frères, devant la télé, avec du maquillage, le maillot sur le dos...

« J’ai eu besoin d’un petit temps d’adaptation quand je suis partie jouer avec les filles. J’avais toujours été habituée à être la seule fille, donc ça m’a fait bizarre. »

Ne pas avoir de références féminines, ça t’a manqué ?
Non, pas spécialement. En revanche, j’ai eu besoin d’un petit temps d’adaptation quand je suis partie jouer avec les filles. J’avais toujours été habituée à être la seule fille donc ça m’a fait bizarre. Je venais d’intégrer le centre, à Clairefontaine, donc ça a facilité la chose avec des entraînements tous les jours, les meilleures joueuses de France...

Tu es dans le circuit professionnel depuis presque quinze ans. Comment tu as vu le football féminin évoluer ?
Tout a quasiment changé. Un exemple simple, il y a quelques semaines, les joueuses de l’OL ont été reçues à l’Élysée par Emmanuel Macron. Désormais, les médias nous suivent, les matchs passent à la télé... Regarde, la Coupe du monde 2019 va passer sur TF1, on ne peut pas faire beaucoup plus. Bon, c’est sûr qu’on pourrait davantage parler du championnat de France, mais la Ligue des champions est retransmise, il y a de plus en plus de monde dans les stades... quand on regarde d’autres sports féminins, on ne peut pas se plaindre.

Tu as joué en Allemagne pendant deux saisons, qu’est-ce qui a changé principalement pour toi ?
La différence est culturelle, en fait. C’est un pays germanique, la France est un pays latin, donc on peut encore entendre quelques réflexions machistes. En Allemagne, quand on me demandait mon métier, que je disais que j’étais footballeuse professionnelle, personne n’était surpris.

En partant vivre à Wolfsburg, qu’est-ce que tu allais chercher ?
Je souhaitais m’enrichir à plusieurs niveaux : la langue, la culture, voir autre chose... J’ai toujours envie de progresser et, pour moi, progresser, c’est aller voir ce qui se fait ailleurs. L’Allemagne est un pays riche, qui a remporté de nombreux titres donc il y a forcément plusieurs choses à apprendre là-bas. Pouvoir partir là-bas, à Wolfsburg, qui est l’un des meilleurs clubs du monde, c’était une possibilité pour moi de découvrir une nouvelle méthode de travail aussi.

Tu as été impressionnée par quelque chose ?
Si on parle des infrastructures, je pense qu’un club comme Lyon n’a rien à envier à Wolfsburg par exemple. Pareil pour le PSG maintenant. La différence, c’est la rigueur. En Allemagne, tout est plus carré, mais c’est pareil partout, pas que dans le foot. Quand tu vas à La Poste, ça roule hein, c’est cadré. Quand tu as rendez-vous à 18h, tout le monde est là, ce n’est pas 18h10 ou 18h30. La rigueur allemande, ce n’est pas un mythe. Puis, après, tu as le terrain : les filles sont tout le temps à fond.

On a l’impression qu’il y a une forme de frilosité chez les joueuses françaises.
Il faudrait poser la question aux filles qui ne partent pas, mais tu vois, quand j’en parle avec Amandine Henry ou Camille Abily, qui a eu une expérience aux États-Unis, elles sont super heureuses. Quand les gens me posent la question, je suis pareille : l’étranger est super enrichissant. Après, en France, on a aussi de très bons clubs, donc ça peut se comprendre. Pourquoi quitter un club avec de bonnes installations pour être moins bien ailleurs ?

Cela s’explique aussi car le football féminin est progressivement devenu professionnel. Comment as-tu vécu cette bascule ?
Les salaires ont augmenté, mais ça dépend des clubs. Aujourd’hui, Lyon, le PSG, Montpellier sont intégralement professionnels, donc ça permet de gagner assez pour vivre sa vie, mais aussi mettre un peu de côté. Un club comme Juvisy a, lui, décidé de rester dans un fonctionnement semi-professionnel, c’est aussi intéressant. Moi, j’ai fait une formation pour être professeur des écoles. Quand je jouais à Juvisy, je gardais des enfants le mercredi pour gagner un peu d’argent. L’été, j’ai travaillé en usine pour aussi mettre de côté. Je ne regrette pas, j’ai appris la vie pendant cette période. Quand j’étais au PSG, je travaillais dans le même temps à Carrières-sous-Poissy. C’était intense, je passais ma journée avec des enfants et je devais ensuite enchaîner avec les entraînements dans un club de haut niveau. Ce n’était pas facile, mais j’ai passé des très bons moments.

« Quand je jouais à Juvisy, je gardais des enfants le mercredi pour gagner un peu d’argent. L’été, j’ai travaillé en usine pour aussi mettre de côté. Je ne regrette pas, j’ai appris la vie pendant cette période. »

Tu pensais à ce moment-là que le foot pourrait occuper toute ta vie ?
Je sais que ça va s’arrêter un jour. Je suis en disponibilité, donc je retournerai travailler après ma carrière dans l’Éducation nationale. Ça me manque parfois, mais j’ai encore pas mal d’amis qui travaillent, donc on en discute souvent. Préparer les cours, ça me manque parfois, mais mes anciennes collègues me disent de profiter (rires).

Comment le foot français est perçu en Allemagne ?
Il est respecté, que ce soit quand ils voient le PSG ou l’OL. Il y a aussi un profond respect pour l’équipe de France. Elles nous craignent, mais elles se savent supérieures. Elles disent qu’on mérite de gagner après nos récents échecs. C’est une belle marque de considération.

Tu repenses parfois à ce penalty manqué en demi-finale des JO de Londres ?
Bien sûr, souvent, que ce soit celui que j’ai manqué en Ligue des champions contre Lyon ou celui-ci, contre le Japon. C’étaient des penaltys importants. Après, c’est comme ça... Un penalty est un geste technique, mais c’est aussi une histoire de mental et de chance. Je ne l’ai pas eu à ce moment-là, j’en ai eu à d’autres moments. J’espère que cette année, s'il y en a un, je le mettrai au fond.

Quel est ton rôle aujourd’hui dans le groupe ?
J’essaye de montrer l’exemple, sur le terrain, en dehors, aux nouvelles pour qu’elles soient rapidement à l’aise. C’est dans l’intérêt du groupe : quand tu te sens bien dans un groupe, que tu es bien dans ta tête, tu es performante. En tant qu’ancienne, on est à l’aise maintenant. Clairefontaine, on connaît par cœur. Sur le terrain, on essaye aussi de transmettre notre exigence, notre savoir du haut niveau.

Il n’y a de fracture de génération ?
Pour moi, ça n’existe pas, ça dépend surtout des personnalités. Il y a des joueuses de trente ans qui peuvent passer leur temps sur leur téléphone et inversement. Si quelqu’un est plus intéressé par ses followers, c’est à nous de le recadrer et de lui dire que le terrain est plus important. Je ne sens pas de cassure, sauf parfois dans le vocabulaire, mais on en rigole (rires), surtout que les jeunes du groupe sont bien au niveau du comportement. Elles ont envie de bien faire, de s’intégrer, mais aussi de gagner leur place. On a un objectif commun : gagner.



Propos recueillis par Maxime Brigand, à Clairefontaine
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

"Si quelqu’un est plus intéressé par ses followers, c’est à nous de le recadrer et de lui dire que le terrain est plus important."
Prends ça Laure Boulleau.
Elcocolonel Niveau : CFA
Note : 2
La rigueur allemande oui et non. Mais c'est parce qu'elle s'est pas frottée au système universitaire ou aux trains. Parce que vous pensez être en retard avec la SNCF, faîtes un tour dans la DB.
MathySmith Niveau : CFA2
J'en reviens tout juste, je plussoie...
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
C'est assez récent alors ces soucis de retard, j'y ai vécu il y a 10 ans, je n'ai jamais vu un seul train en retard...
2 réponses à ce commentaire.
MathySmith Niveau : CFA2
Super interview, merci SF ! C'est cool de voir que le foot féminin prend de plus en plus de place dans les médias et l'engouement populaire. Il manque plus qu'à l'EdF féminine d'aller enfin chercher un trophée, allez les Bleues pour cet Euro !
Être un supporter de l'OL aide à regarder le foot féminin. L'équipe de France n'est pas mal non plus. Cédric vrai que gagner un trophée majeur pourrait faire passer un gros palier en terme de popularité (et de revenues!) pour les dames.
Des banques, assurances et autres seront heureux de s'associer à un sport populaire sans l'image négative qui colle au sport masculin
Dan_Petrescu Niveau : National
Super joueuse et état d'esprit irréprochable.

Allez pour le plaisir un cachou pleine lulu
https://www.youtube.com/watch?v=zNLlZfiMTu0
Super interview
dommage qu'elle passe pas un petit coucou aux ardennes
Allez les bleues !
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29
mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle